Une étude révèle que les efforts de conservation des oiseaux en danger critique d’extinction sont positifs

Annonce
efforts de conservation

En Europe, 421 millions d’oiseaux ont disparu en moins de 30 ans, notamment à cause des pesticides et du changement climatique. Cette situation préoccupante concerne environ 275 espèces dont 32% d’oiseaux nicheurs dont la situation semble s’empirer ces dernières années. En France, un tiers des oiseaux a disparu en France à cause des pesticides.

Cependant, d’après la dernière mise à jour de la Liste rouge de l’UICN, et d’une étude dans la revue scientifique anglaise The Royal Society les efforts de conservation ont notamment permis d’améliorer le statut de dix espèces d’oiseaux, dont le Râle de Guam, un oiseau qui avait été considéré comme totalement disparu dans la nature en 1987.

Annonce

Cette amélioration est une véritable lueur d’espoir pour l’avenir de la biodiversité. Différentes menaces pèsent sur les oiseaux, comme le réchauffement climatique, la pollution plastique, la déforestation, la diminution de l’habitat naturel… mais malgré cela, les efforts de conservation ont permis de diminuer l’extinction des espèces en danger critique de 40% en 30 ans.

Une embellie dont se réjouit Birdlife :

« Grâce à la conservation au cours des trois dernières décennies, les espèces en danger critique d’extinction sont désormais deux fois plus susceptibles d’améliorer leur statut et de passer à une catégorie de menace plus faible que de se détériorer et de disparaître. Sans de tels efforts de conservation, l’inverse serait vrai. »

efforts de conservation
Pair of Northern Cardinal (cardinalis cardinalis) in a tree

La Dr Grethel Aguilar Directrice générale par intérim de l’UICN a déclaré

« Bien que nous soyons témoins de soixante-treize déclins vérifiés d’espèces, le succès de ces dix améliorations réelles prouve que la nature peut se rétablir si on lui en laisse une chance. Le changement climatique ajoute aux multiples menaces auxquelles les espèces sont confrontées, il est donc urgent d’agir de manière décisive pour juguler la crise. »

Annonce

« Les résultats d’actions de conservation déterminées démontrent que lorsque les gouvernements, les organisations de conservation et les communautés locales travaillent ensemble, nous pouvons inverser la tendance de perte de biodiversité », a indiqué Jane Smart, Directrice mondiale du Groupe de conservation de la biodiversité de l’UICN. « Cette mise à jour révèle les impacts croissants des activités humaines sur la vie sauvage. L’année qui vient sera cruciale pour l’avenir de la planète, le Congrès mondial de la nature de l’UICN en juin 2020 représentant une étape clé pour définir le programme de travail mondial en matière de conservation nécessaire pour répondre à l’urgence dans laquelle se trouvent les espèces, en vue des décisions que les gouvernements prendront lors de la réunion de la Convention sur la diversité biologique à Kunming, Chine, en octobre 2020 ».

Le bilan des actions de conservation est donc positif puisqu’il prouve qu’en agissant pour préserver une espèce, nous pouvons inverser la tendance et lui permettre de sortir de la liste rouge des espèces en danger critique d’extinction.

Même si cette amélioration est une bonne nouvelle, cela révèle un enjeu crucial : protéger les espèces dont les populations sont en bonne santé avant qu’elles ne soient menacées. Nous n’aurions alors plus besoin de déployer des moyens urgents et coûteux pour leur conservation.

Bien que les résultats soient encourageants, il est important que nos gouvernements prennent conscience de l’urgence de la situation pour prendre les mesures nécessaires afin de prévenir les extinctions mais également pour protéger la biodiversité dans son ensemble.

Voir aussi : 5 faits fascinants sur le chant des oiseaux

Annonce

Cyril R.

C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j'ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour passer du temps dans la nature. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche au bien être et à l'écologie de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mon amour pour la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *