Étude: Brûler de la sauge peut éliminer les polluants atmosphériques nocifs

éliminer-les-polluants-atmosphériques

Étude: Brûler de la sauge peut éliminer les polluants atmosphériques nocifs

Cultures autochtones de l’Amérique se réfèrent souvent à ce processus en tant que purification, une pratique ancienne et sacrée lors de laquelle vous brûlez des herbes ainsi que des résines végétales, la sauge blanche étant l’une des herbes les plus populaires, dans une atmosphère essentiellement cérémonielle.

On prétend que la fumée qui sort de la plante qui brûle «libère l’esprit de la plante, ». Quand la fumée flotte dans l’air de votre espace, cela purifie l’endroit et les gens de toutes les énergies indésirables qui peuvent persister.

Afficher l'image d'origine

Brûler de la sauge peut éliminer les polluants atmosphériques nocifs

Selon une étude  publiée dans la revue Ethnopharmacology,

après avoir exposé les bactéries aériennes pendant une heure à la fumée fabriquée à partir de bois brûlant et d’un mélange d’herbes odoriférantes/ médicinales, les résultats ont été étonnants. Ils étaient parvenues à réduire le nombre de bactéries de 94% en 60 minutes. La fumée qui a également été gardée dans une pièce fermée pendant 24 heures avait pu conserver la pureté de l’air dans la pièce.

Brûler de la sauge peut éliminer les polluants atmosphériques nocifs vidéo:

Avec l’utilisation de panneaux de microplaques Biolog ainsi que la base de données Microlog, les chercheurs ont pu constater que même avec la présence de certains agents pathogènes tels que Xanthomonas campestris pv, Staphylococcus lentus, Pseudomonas syringae pv. persicae, Kocuria rosea, Enterobacter aerogenes, Curtobacterium flaccumfaciens et Corynebacterium urealyticum ont tous considérablement réduit dans les 30 jours seulement après avoir maculé la zone.

En fin de compte, cet article nous fait remettre en question la qualité de l’air que nous respirons au quotidien. Selon une étude menée par l’EPA en Californie, les gens respirent de 10.000 à 70.000 litres d’air par jour. Une étude menée en 2009 sur les maisons qui se trouvaient près de la frontière Mexique / Arizona avait découvert que la qualité de l’air intérieur était pire qu’on ne le pensait. On a identifié 568 substances chimiques, des pesticides diazinon, du chlorpyrifos et du DDT, ainsi que 120 autres produits chimiques qui n’ont pas pu être identifiés.

La qualité de l’air intérieur est un problème grave dont nous devrions nous préoccuper. Pensez-vous que la purification pourrait être une solution?

éliminer les polluants atmosphériques: source en vert dans l’article

Notez cet article

5 commentaires à propos de “Étude: Brûler de la sauge peut éliminer les polluants atmosphériques nocifs”

  1. Je fais cela régulièrement chez moi avec des feuilles séchées de sauge (ou même d’une autre plante).
    Pour le plaisir de sentir cette herbe et parce que je savais que cela avait des vertus de purification.

  2. On peut projeter de l’eau ou bruler de l’encens, ou de la sauge. L’important est de ce concentrer sur le rituel avec sincerité et solennité pour en retirer les benefices spirituels. Répandre des fumées dans notre environnement est néfaste dans tout les cas pour le biologiste, mais assez inoffensif s’il s’agit juste de quelques plantes brulées de temps en temps. Il n’y a aucun besoin de caution scientifique pour un rituel de purification. Les hommes le font depuis toujours par des moyens variés et avec des explications plus ou moins saugrenues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*