Si vous avez un enfant dissipé et bruyant, sachez qu’il est aussi heureux

Le 11 Septembre 2018. Image crédit : Deposit Photos

Si vous avez un enfant dissipé et bruyant, sachez qu’il est aussi heureux

Par Lisa Blanchard

Beaucoup de jeunes parents se demandent comment éduquer leurs enfants de façon à ce qu’ils soient heureux et prêts à affronter leur vie adulte. La plupart du temps, les parents qui se posent ces questions ont des enfants assez instables et bruyants.

Premièrement, il est tout à fait logique qu’un enfant fasse du bruit en criant ou en pleurant. Il exprime ce qu’il ressent, cela signifie qu’il est joyeux et il l’exprime car il est au moment de sa vie où il explore de nouvelles choses. Un enfant veut jouer, s’amuser, apprendre et avoir à utiliser son immense imagination.

Toutes ces petites choses apportent du bonheur à sa vie. Il vit au jour le jour et ne fait pas attention à ce qu’il pourrait bien se passer le lendemain. Son désir à lui est seulement de profiter de chaque moment en s’exprimant, peu importe s’il embête les gens autour de lui.

On observe en ce moment un nouveau phénomène du nom de « phobie de l’enfant ». Cela fait un petit temps que nous voyons ouvrir plusieurs structures d’un nouveau type d’hébergement et de restauration qui interdisent la présence d’enfants pour que leurs clients ne puissent pas être gênés par des cris ou des pleurs pendant leur moment de repos. Ce mouvement a vu le jour dans les pays anglophones tels que les États-Unis ou encore le Royaume-Uni.

Ce phénomène gêne beaucoup et nous pousse à nous demander si nous sommes toujours aussi compréhensif et si nous n’avons pas perdu tout notre amour pour notre progéniture. Nous avons déjà été à leur place, déjà été bruyants, indisciplinés et criards car cela est un besoin vital pour nous tous.

De nombreuses mamans ont été montrées du doigt dans plusieurs espaces publics parce que leurs enfants sont trop actifs. Beaucoup certifient que ce genre de mère sont de mauvaises mères ayant mal éduqué leurs enfants. Ces gens-là ne comprennent pas que si les bébés pleurent et bougent beaucoup, c’est tout simplement parce que cela fait partie de leur nature.

Découvrez aussi : Rester à la maison avec nos enfants serait plus difficile que d’aller au travail

Un enfant vient au monde avec sa personnalité bien à lui. Certains sont agités, d’autres plus sages et l’éducation que leur donnent leurs géniteurs n’a rien à voir là-dedans. Les enfants ont un langage spécial pour montrer ce qu’ils ressentent à leur entourage et même leurs parents peuvent se trouver perdus et dépassés de temps en temps.

C’est pour cette raison que nous devons respecter et même aider, si nous en avons la possibilité, ces parents qui font tout pour donner une parfaite éducation à leur progéniture. Un enfant joyeux est celui qui fait du bruit, qui bouge et qui forcément attire l’attention des gens. Il n’est pas venu au monde pour rester seul et blasé face à ce qu’il va découvrir dans la vie, personne n’est né pour faire cela. Stresser un enfant en lui mettant la pression parce qu’il est bruyant et agité voudrait dire que vous l’empêcher d’exprimer sa joie.

Il faut qu’ils vivent leur enfance comme ils le désirent. Les enfants ont besoin de dire ce qu’ils ressentent d’une manière ou d’une autre et de découvrir ce qu’ils savent faire ainsi qu’apprendre à condition qu’il soit à l’abri de tout danger. Il faut aussi savoir lui montrer les bons et mauvais côtés des choses.

Le laisser tranquille lorsqu’il joue permet aussi de le calmer parce que cela réduit son anxiété, montre sa créativité et lui permet d’utiliser son imagination.

D’après le livre de Kim Payne, consultant familial connu à l’international, il ne faut pas faire grandir vos enfants dans le trop plein d’informations ainsi que de décisions et plutôt les faire aller dehors, respirer l’air frais et les éloigner le plus possible la technologie qui réduit énormément leur créativité.

Le mieux est de les laisser exprimer leur bonheur comme leur malheur. C’est par la suite qu’ils seront plus matures en gardant leurs émotions pour eux.

Soyons compatissants pour ces parents qui ont énormément de courage et font leur possible pour que leurs enfants soient le mieux éduqués et le plus heureux possible.

Voir également : 8 manières dont nous enfreignons les limites de nos enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*