Les enfants qui ont une mère stricte réussiraient mieux dans la vie

mère stricte

Le 17 Septembre 2017. Image crédit Pixabay

Les enfants qui ont une mère stricte réussiraient mieux dans la vie et serait plus épanouie à l’âge adulte

Cet article ne concerne pas uniquement l’aspect professionnel, mais également le psychologique, l’équilibre et le bonheur à l’âge adulte.

Est-ce que vos parents étaient stricts avec vous durant votre enfance?

Est-ce qu’ils vous obligeaient quotidiennement à nettoyer votre chambre, à faire vos devoirs et à vous focaliser sur votre avenir?

Nous sommes nombreux à avoir été élevés dans une famille avec une mère stricte qui nous a parfois fait vivre un enfer. Nous avions beaucoup de mal à supporter les harcèlements constants et les tentatives de contrôle mais une experte affirme qu’en général, les mères strictes ont des enfants qui réussissent mieux. Donc, même si vous viviez parfois un enfer à l’adolescence, vous finirez par remercier votre mère pour la façon dont elle s’est comportée avec vous.

Les enfants qui ont une mère stricte seraient donc plus heureux dans la vie

Ericka Rascon-Ramirez, professeur de l’université de l’Essex, a mené une étude qui a révélé que les enfants qui avaient une mère stricte réussissaient mieux, et que les personnes ayant réussi avaient une mère très exigeante. Cette recherche a étudié des enquêtes sur plus de 15 000 enfants âgés de 13 à 14 ans entre 2004 et 2010.

D’après Rascon-Ramirez, « la mesure des attentes dans cette étude reflète un mélange d’aspirations et de croyances sur la probabilité d’accès à l’enseignement supérieur déclaré par la majorité des parents, dans la majorité des cas, la mère ».

Les enfants qui ont eu une mère avec des attentes élevées ont davantage confiance en eux.

Les résultats de l’étude ont indiqué que les filles qui avaient une mère insistante et qui faisaient sans cesse des remarques ont 4% de risque en moins de tomber enceinte prématurément. Les enfants qui avaient une mère insistante avaient aussi beaucoup plus de chance d’obtenir leur diplôme et d’avoir un bon travail. Cela peut paraître irréaliste, mais les mères exigeantes et strictes ont des enfants qui réussissent mieux.

« Dans de nombreux cas, nous avons réussi à faire ce que nous pensions être le plus pratique pour nous, même si cela était contraire à ce que voulaient nos parents. Mais peu importe à quel point nous avons essayé d’éviter les conseils de nos parents, ils ont fini par influencer, de manière subtile, des décisions qui nous semblaient très personnelles », déclare la chercheuse.

La majorité des enfants considèrent leur mère stricte comme une ennemie durant l’enfance, mais cela vous sera très bénéfique plus tard dans la vie. Elle peut vous faire vivre un véritable enfer par moments, mais quand vous serez adulte, vous finirez par remercier votre mère. Vous reconnaîtrez et apprécierez tous les efforts qu’elle a réalisés pour vous élever, et vous essaierez d’avoir la même approche lorsque vous aurez des enfants.

Source : //hangover-cure.co.uk/

22 commentaires à propos de “Les enfants qui ont une mère stricte réussiraient mieux dans la vie”

  1. Et vous vous appelez « sain et naturel » ? Comment définissez-vous « réussir dans la vie ? Les 0,01% qui détruisent la planète sont considérés comme « ayant réussi dans la vie » et ceux qui les imitent et les envient : les 1% aussi ! Nos dirigeants, les chefs d’entreprise qui exploitent, pressurent les travailleurs, les employés aussi… Est-ce cela « réussir sa vie ? » Je connais beaucoup de personnes qui ne vivent pas dans l’opulence, sont chaleureuses avec leur entourage et parfaitement en accord avec elle-même et diffusent autour d’elles beaucoup de joie : ont-elles ratée leur vie ? Pourtant nombre d’entre elles ont eu leur mère bienveillantes comme modèle qui les ont accompagnées dans la découverte de ce qu’elles étaient : quel temps gagné par rapport à moi qui ait recherché cette sérénité dans la bienveillance pendant une grande partie de ma vie et ne l’ait toujours pas complètement trouvée… Cependant plus je vais vers la bienveillance plus je sens que je trouve le sens de ma propre vie, le mien – qui n’est celui de personne d’autre et qui n’est pas le sens de la vie que je ne comprends toujours pas quand la vie est souffrance, humiliations, injustice, cruauté etc… Et je sais maintenant que tout ce qui m’a aidée à accepter de vivre ce ne sont pas les moments où ma mère était exigeante vis à vis de moi – ceux là m’ont poussé à la tentative de suicide – mais tous ceux où elle a été compréhensive, non jugeante, non autoritaire et qui me sont peu à peu remontés à la mémoire et m’ont permis de prendre conscience qu’au-delà de la maltraitance éducative elle m’aimait vraiment. Je n’ai pas réussi économiquement ni socialement ma vie mais peu m’importe car celle-ci m’apporte beaucoup de joie relationnelle qui me comblent. Et même si ma vie n’est pas éternelle je commence à penser qu’elle vaut la peine d’être vécue. Dommage d’avoir attendu 60 ans pour cela !

    • Bonjour la réussite n’est pas forcément financières au contraire elles est aussi émotionnelle, être plus fort psychologiquement, être plus conscient…

      • Le stress émotionnel réduit les performances intellectuelles de 20 à 40% pour les sujets plus faibles (30%pour un enfant en bas âge).
        D’ailleurs c’est bien pour cela qu’on fait des exercitations incendie: parce que la peur paralyse.
        Les enfants sous stress perdent une grosse part de leur potentiel et font deux fois plus d’efforts pour retenir leurs leçons.
        Jeanne Siaud Fachin, experte de douance en parle. Il y a le bon et le mauvais stress. Celui de la contraire et de la menace est le mauvais, celui de l’envie de passer un examen par exemple est le bon.
        Entre autres des expériences montrent que apprendre par le jeux donne des meilleurs resultats et booste à la fois le potentiel et la confiance en soi de l’enfant . Un exemple concret le système scolaire suédois, ou les pédagogies dites « positives » qui ont fait leur preuves depuis des décennies . Votre expert c’est qui au juste?

        • Merci , de l’écrire , je suis dans ce cas
          Et j’ai 63 ans et je suis enfin maintenant grâce ou à cause de ce que j’ai vécue avec maman , je suis enfin une gentille personne et je crois en l’humanité
          Merci

    • Merci d’avoir partagé ce beau témoignage Danielle. J’étais mitigée à la lecture de cet article. C’est quoi les standards de réussites selon les recherches ? Pour ma part, la réussite personnelle est beaucoup enrichissante que la réussite professionnelle…

    • Comme je suis d’accord…Avec beaucoup d’amour et de compassion on arrive à réussir plus de choses et les personnes se sentent en confiance, confiance en eux et aux autres. Notre société à perdue le sens des valeurs et des priorités.

  2. bonjour,

    je ne sais pas d’où vient cette étude, mais franchement, vous n’êtes pas du tout dans les clous !! les enfants qui sont ainsi harcelés par leur mère et/ou leur père ne sont pas heureux, doute souvent d’eux, peuvent être très secrets, justement parce qu’on ne leur a pas permis de s’exprimer, peuvent devenir de vrais requins en affaire, mais hélas aussi, de vrais requins avec leurs propres enfants… vous appelez cela réussite, mois je nomme ça « désastre psychique » !

      • Bonjour, j’ai aussi vécu des choses personnelles avec ma mère comme cela et je peut vous dire que même à 20ans je ne suis pas heureuse, j’ai vécu des choses qui ne devrait même pas exister et pourtant …

  3. Être stricte ne veux pas dire , méchante et malfaisants. Être stricte c’est de mettre des règles et des balises , d’être constant et cohérent dans nos interventions. Être stricte c’est aimé assez son enfant pour ne pas lui laisser tout faire. Être stricte , c’est donner a notre enfants l’envie de se déposer.

    • Exactement ! Mettre des limites a ses enfants n’est pas de la maltraitance. Moi, je fais la misère à mes enfants en les mettant face à leurs choix et surtout de les assumer ! Je les bouges quand je sais qu’ils sont capables de faire mieux à l’école. Je n’en retire aucun bénéfice puisque moi j’ai fait ma vie déjà ! Après c’est sur que c’est plus simple de laisser les consoles élever ses enfants ! …

  4. Bonjour! Je rejoins johane dans son commentaire. .être stricte ne veut pas dire harceler son efant..C est établir certaines règles. ..et faire en sorte que les enfants s » y soumettent …quand ces règles sont établies. .il faut rester fermes …cela ne nous empêche pas de leur prodiguer tout l amour necessaire à leur épanouissement. ..j ai été une maman stricte…j ai 2 garçons âgés de 29 et 23 ans, aujourd’hui ils me remercient de ll’éducation qu’ ils ont reçu…l aîné à un bac+6,et le cadet bac+4 et il continue ses études. …étre trop stricte peut avoir un effet inverse…il faut trouver le juste milieu…et chaque enfant est différent. ..

    • Tout à fait d’accord avec vous. Je pense que beaucoup confondent strict et méchant.

      J’ai eu une maman stricte et je l’a remercie car aujourd’hui je suis celle que je suis en partie grâce à elle. J’aurais aussi pu mal tourner au vu des mauvaises fréquentations que j’avais et elle a toujours été derrière moi pour me remettre sur le droit chemin. Oh oui je lui en ai voulu. Elle m’a fait pleurer plus d’une fois car je trouvais qu’elle était trop dure (range ta chambre, fais tes devoirs, et j’en passe etc etc) mais en vain, elle a eu bien raison. Je n’ai jamais été mal traitée, j’ai eu énormément d’amour de mes parents, j’ai été une enfant très gâtée aussi, je n’ai manqué de rien. Mais j’ai aussi eu mon lot de punitions. Et merci à mes parents d’avoir fait ce qu’il ont pu pour m’éduquer au mieux.

      Aujourd’hui j’essaie de faire en sorte que mes enfants ne manquent de rien. Qu’elles soient polies, respectueuses, mais elles ont tout mon amour en retour. Donc plus tard, j’espère qu’elles aussi me diront merci d’être derrière elle pour les aiguiller au mieux dans la vie.

      Pas facile d’être maman et encore moins d’être une bonne maman.

  5. Bonjour,

    C’est impressionnant le nombre de commentaires négatifs suite à cet article mais surtout… la méprise totale du sujet!
    Pourquoi ces personnes se sont focalisées UNIQUEMENT sur la réussite professionnelle?! et surtout.. financière?!! Peuvent elle me dire à quel moment elles ont pu lire ceci dans l’article?!! Car on n’a pas du lire le même, assurément..

    Heureusement que d’autres commentaires m’ont rassurés et fait comprendre que je n’étais pas la seule à comprendre qu’être une maman stricte ne veut pas dire maltraiter un enfant, et surtout que vouloir que son enfant s’épanouisse plus tard ne veut pas dire être directeur d’une entreprise (et encore moins d’une entreprise polluante mdr!) ;

    Non, mettre des limites dans la vie de nos enfants, c’est leur apprendre que dans la vie, non on ne peut pas faire tout ce qu’on veut, (et on n’a qu’à regarder l’actualité et voir ce que donne le « laisser faire » des parents !! ceux là sont irresponsables et ne font pas leur devoir envers leurs enfants. Depuis quand a t on le droit de répondre et d’insulter les profs, depuis quand a t on le droit de dégrader le matériel d’autrui que ce soit celui de nos voisins ou ceux d’une administration? bref les exemples ne manquent pas.

    J’ai trois enfants, et j’espère sincèrement qu’ils seront épanouis dans leur vie d’adulte comme ils le sont dans leur vie d’enfants, même si parfois ils connaissent des moments de frustration parce qu’ils ont eu un « non » comme réponse! Comme si dans la vie d’adulte, ils n’en connaitront pas! Donc au contraire, ils seront quoi faire et comment réagir le jour où cela arrivera. Certes ce n’est qu’un souhait pour l’instant. Et c’est beau de rêver.

    En attendant, mes enfants sont couchés à 20h30 max qu’ils aient 15 ans ou 8 ans, ils savent faire la différence entre le bien et le mal, ils sont polis et même s’ils râlent pour aller se coucher « tôt comme ils disent », ils le font. Et me remercie le matin car ils n’ont aucun mal à se lever à 6H30… et le jour où ils ont voulu  » gagner un peu de temps » ils ont vu la différence… que ce n’était pas pour les punir mais que c’était pour leur bien!

    Je me sens épanouie et estime avoir réussi ma vie. Et pourtant je travaille à mon domicile, un métier que l’ont ne trouve pas du tout dans les universités ou autres écoles prestigieuses. Non, j’estime avoir réussi, tout simplement parce que je suis avec l’homme de ma vie depuis plus de 20ans, que j’en ai 40, que j’ai 3 magnifiques enfants et un travail que j’adore après avoir changé de métier au bout de 10 ans. Si on m’avait dit cela il y a 20 ans j’aurais bien ri au nez de la personne!!

    Mes parents étaient stricts, je n’ai jamais fêté mon anniversaire avec mes copains copines, je n’ai jamais pu les inviter à la maison, je n’ai jamais pu aller à un anniversaire etc.. alors oui il y a strict et strict. Et notre expérience personnelle fait que nous essayons toujours de faire mieux de nos propres parents en faisant en sorte de ne pas tout reproduire, surtout des choses que nous pensons inutiles et qui nous en blesser. On avance, on apprend, tout simplement le plus beau métier du monde, être maman.

    Seulement, il faut garder à l’esprit que nous avons des devoirs en tant que parents, que l’on soit maman ou papa. On peut être une mauvaise mère sans le vouloir… encore faut il aussi faire quelques efforts… c’est comme tout… tout ne vient pas tout cuit dans la vie… çà se serait non?! 😉

    Évidemment que je voudrais profiter de mes enfants plus longtemps le soir devant la TV, que je voudrais qu’ils jouent tout le temps pour les voir rigoler (c’est sur par rapport à les regarder faire les devoirs d’école…!!!) mais voilà, il faut aussi arrêter de penser à soi et à se regarder le nombril. il faut penser A L’ENFANT, à lui seul et à son bonheur (immédiat certes mais aussi futur!) et s’il ne fait que s’amuser et tout ce qu’il veut…. est ce vraiment lui apprendre la vie?!

    dsl pour ce pavé, le sujet m’a passionné comme vous pouvez le constater! J’aurais pu encore en écrire 10 pages ! 😉

  6. Bonjour !
    Je commencerai par dire que être strict avec un enfant n’est pas synonyme de le mettre en permanence en situation de stress . En plus, tous les enfants ne sont pas pareils et ne vivent pas de la même manière leur puberté par exemple cela part de la différence des personnalités. Pour revenir dans notre sujet, moi je réponds : oui, bien sûr les enfants ayant des parents stricts réussissent dans la vie. Réussir dans la vie ne signifie pas toujours avoir un  » doctorat », par exemple. Il n’existe pas de sots métiers. Mon père a été strict avec moi mais aucune des fois il n’a levé la main sur moi, et nous avons de très bons rapports pour ne pas dire complices. Être strict, c’est être ferme avec l’enfant sur certains sujets. C’est lui montrer l’importance de certaines choses dans la vie qui vont lui permettre de tracer un « avenir ». Par exemple, on ne négocie pas avec en enfant lorsqu’il a de mauvaises fréquentations, lorsqu’il veut se coucher à 00h00 au moment il a cours demain à 7h??
    Dire non à un enfant « obèse » d’aller au fast food ne signifie pas être contre lui. Malheureusement dans l’immédiat c’est ce qu’il pense, mais une fois adulte il vous remerciez. Pour faire court, s’il vous plaît ne pensez pas qu’être strict avec son enfant est mauvais, au contraire. Je réponds oui que les enfants ayant un parent strict réussissent dans la vie. Merci

  7. Bonsoir,
    Je suis maman stricte avec mon fils 6ans et je constate déjà le fruit de mes efforts. Mais ils faut pas abuser dans la façon de communiquer avec son enfant si on veut de bin résultats. Un enfant c’est fragile, de lui priver pas de votre amour et votre confiance en lui. Je pense que c’est la clef de son epanuissement à l’âge adulte.

  8. Merci pour cet article très intéressant ! Perso j’ai eu une maman assez stricte mais j’aimais les études donc ça ne m’a pas traumatisée. Par contre je ne sortais pas et je n’en ai pas trouvé le besoin. Et j’ai toujours entendu dire que tant que j’allais à l’école je ne sortirais pas

  9. rie que le titre m’a passablement énervée… car c’est tellement simpliste et complètement faux… je don ne des cours de remédiation scolaire et les mères qui sont toujours derrière leur enfant est ce qu’il y a de pire pour lui.. ils sont complètement démotivés par la suite puisque rien ne sera jamais assez bon..bref, je ne veux m^me pas argumenter tellement c’est idiot comme affirmation et contre productif pour l’enfant…

  10. Je suis assez stricte avec mes deux enfant il sont encore petit et il on un peut de malle a comprendre pourquoi il on un peut plus de règles a respecter que leur camarade…ça me fait malle au coeur mais c’est pour leur bien si a 5 ans un enfant ne supporte pas la moindre frustration comment sera t’il une fois adulte ? Oui il m’arrive des les pousser un peut non pas pour qu’il soit les meilleurs mais pour qu’il essaye de toujours faire de leur mieux…Je leur impose certaine règle car dans la vraie vie ça ne se passe pas toujours comme on le voudrait…pour moi c’est naturel j’espère qu’il comprendrons plus tard .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*