Avec l’épidémie du coronavirus, la chasse à courre a été interrompue 15 jours plus tôt dans toute la France

Annonce
chasse à courre a été interrompue
Depositphotos

Avec l’épidémie du coronavirus, la chasse à courre a été interrompue 15 jours plus tôt dans toute la France

Comme on le dit toujours, le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Bien que pour les humains l’épidémie du coronavirus soit une grande tragédie, pour de nombreux animaux le Covid-19 est synonyme d’un peu de répit et de vie sauve.

En effet, la fin de la saison de chasse à courre a été annoncée par la société de vénerie.

Annonce

Cette annonce a été relayée par Ouest France, dans un article du 16 mars 2020. Ainsi, la chasse à courre qui devait prendre fin le 31 mars, a été interrompue 15 jours avant sur tout le territoire.

Hervé Schwerer, directeur de la communication de vénerie pour la Bretagne a annoncé:

« Nous avons décidé de mettre fin à notre saison de chasse à courre dans un esprit responsable de civisme et de solidarité dans cette période compliquée pour notre pays. »

En France, on compterait 120 équipages de chasse au lièvre, 93 équipages de chasse au chevreuil, 50 équipages de chasse au renard, 48 équipages de chasse au lapin, 42 équipages de chasse au sanglier et 37 équipages de chasse au cerf, d’après Ouest France.

Par ailleurs, tous les rassemblements de personnes sont interdits sur le territoire afin de limiter la propagation du virus, et la chasse à courre en fait partie puisqu’elle peut parfois rassembler plusieurs dizaines de personnes. Désormais, nous nous exposons à une amende de 138€ pour tout rassemblement.

Annonce

Cyril R.

C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j'ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour passer du temps dans la nature. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche au bien être et à l'écologie de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mon amour pour la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *