Pourquoi l’épigénétique vous permet de vous créer la vie que vous voulez ?

épigénétique

Le 9 Novembre 2017. Image crédit : Pixabay

Pourquoi l’ épigénétique vous permet de vous créer la vie que vous voulez ?

Jusqu’à ces dernières années, la plupart des gens se disaient que la génétique était la raison principale de tout ce qui se passe dans leur vie sans en avoir le contrôle. Très souvent, de nombreuses personnes encore de nos jours se disent qu’elles vont être malades parce que c’est héréditaire, que c’est de famille, que la génétique en a décidé ainsi et que ça ne peut pas en être autrement. Autant dire, ces gens là ont complètement perdu foi et espoir en la vie et les miracles qu’elle peut produire si elles ont décidé d’y croire au fond d’elles.

Si je vous disais que les maladies dont nous nous prétendons être victimes, les comportements que nous adoptons, les pensées que nous avons, les sentiments que nous ressentons, les actions que nous faisons, tout ce que nous avons fait jusqu’à maintenant dans notre vie ont fait la personne que l’on est aujourd’hui n’est pas le fruit du hasard ou d’une simple erreur d’information génétique qui nous condamne à subir notre vie jour après jour.

Et si tout ce qui nous arrivait dans la vie était uniquement de notre faute et non de la faute des autres ou des évènements de la vie en général. Nous avons pris l’habitude de nous porter en victime pour nous déresponsabiliser de nos problèmes sans remettre en question nos habitudes de vie qui peuvent être à l’origine de nos problèmes de santé, des troubles relationnels, nos réussites professionnelles, notre cheminement spirituel que nous avons au quotidien.

Nous avons une fâcheuse tendance à nous plaindre sans vouloir comprendre pourquoi nous nous plaignons au fond. Combien de personnes j’entends dire :

  • –  “ L’obésité, c’est courant dans la famille. Je ne ferai pas exception. “
  • –  “ Je suis toujours tombé malade depuis que je suis enfant, je ne vois pas pourquoi celachangerait. “
  • –  “ Ma famille est peu aisée, je ne pense pas connaître un meilleur sort. “Je m’appelle Adrien Lamacchia et depuis que j’ai découvert ce que l’on appelle l’épigénétique, je me suis rendu compte à ce moment là qui ne tenait qu’à moi de me créer la vie que je voulais. Je ne dis pas que c’est facile en un claquement de doigt mais que si nous faisons attention à nos pensées, en étant conscient de ce qui se passe dans notre vie, de la personne que l’on est au fond de nous, on peut changer les évènements de notre vie en agissant jour après jour sur chacun des domaines de nos vies : amour, santé, spiritualité, bénévolat, loisir, argent, etc…Le sentiment de fatalisme et d’impuissance face à tout ce que nous rencontrons dans notre vie ne sont en réalité que des barrières psychologiques que l’on s’impose à soi-même. L’épi-génétique est une véritable révolution dans les sciences modernes de la biologie.

I. Qu’est ce que l’épigénétique.

L’épi-génétique est la discipline qui étudie le changement de l’expression de nos gènes en fonction de l’environnement dans lequel on évolue. Qu’est-ce que ça veut dire ? Les gènes sont des petits bouts de code qui constituent notre information génétique. Cette même information génétique est contenue dans notre ADN dans le noyau de chacune de nos cellules. Les gènes en réalité ne représentent que 3 % de notre ADN. C’est ce que l’on appelle l’ADN codant, celui qui indique la couleur de nos yeux, de nos cheveux, notre taille, etc… C’est ce que l’on appelle la génétique.

Les 97 % restants de l’ADN, c’est ce que les chercheurs ont appelé l’ADN poubelle parce qu’il n’est pas constitué de gènes. En fait, les 97 % de l’ADN restants sont responsables de l’expression de nos gènes (les 3 %). L’expression de ces gènes est directement influencée par notre environnement, nos habitudes et notre mode de vie en général. C’est ce que l’on appelle l’épigénétique.

En fonction de nos habitudes de vie, on va exprimer tel gène d’une manière en particulier plutôt qu’un autre si jamais on changeait nos habitudes à la base. Dans les 3 % de notre ADN codants, nous avons en réalité des gènes ouverts qui sont donc actifs et des gènes fermés qui sont donc inactifs ou silencieux.

C’est exactement ce qui explique pourquoi certaines personnes tombent régulièrement malades et d’autres jamais. C’est pourquoi nous pouvons directement nous construire un état de santé tel qu’on le souhaite en influant sur notre environnement direct.

Concrètement, qu’est ce que ça veut dire ? Nous devons réaliser que nous avons tous :

  • –  des gènes potentiellement “facteurs de maladies” dans notre ADN. (Un gène de diabète, ungène de cancer, un gène d’ostéoporose, etc… )
  • –  des gènes potentiellement “facteusr de pleine santé” dans notre ADN. (Un gène de bonnehumeur, un gène de vitalité, etc… )L’épigénétique ouvre un champ de possibilités infinies pour toute personne qui réalise enfin qu’elle a au fond d’elle-même le contrôle sur toute sa vie en changeant tel et tel point de son quotidien. C’est exactement ce qu’explique la loi universelle de cause à effet qui dit que toute cause a des effets et un effet a forcément une cause. Ce qui veut dire pour chaque personne individuelle, chaque pensée, chaque émotion, chaque action, chaque habitude a des effets sur le reste de sa vie.C’est pourquoi je disais en introduction de cet article, tout ce que l’on a fait dans le passé fait la personne que l’on est aujourd’hui, et toutes les actions que l’on va faire dans le présent vont créer la personne que l’on va être dans le futur. Il ne tient qu’à nous de façonner la personne que l’on veut être en changeant nos habitudes qui nous conduiront progressivement à cette personne que l’on souhaite devenir.Changer nos habitudes va directement changer notre environnement et donc l’expression de nos gènes, c’est pourquoi il y a plusieurs facteurs sur lesquels on peut agir pour changer nos habitudes :
  • –  L’alimentation
  • –  Le niveau d’activité physique
  • –  Le rythme de vie, c’est à dire la balance entre le sommeil et le stress
  • –  Les relations humaines que nous avons et notre environnement social
  • –  Le niveau de satisfaction que nous avons pour nous-même dans la vie

C’est pourquoi les maladies que l’on considère “héréditaires” ne le sont pas en réalité. Deux personnes peuvent avoir le même patrimoine génétique de base mais l’expression de leurs gènes peut être différente en fonction de l’environnement dans lequel évoluent les personnes.

Si un parent a une maladie développée dans un certain environnement de vie, l’enfant n’est pas obligé de la développer s’il change l’environnement dans lequel ses parents ont évolué. On développe la même maladie “héréditaire” que nos parents si nous avons les mêmes habitudes alimentaires, le même rythme de vie, les mêmes types de relations humaines, les mêmes niveaux d’activité physique, c’est à dire de manière générale la même façon de voir les choses. C’est pourquoi les choses se répètent génération après génération.

Si l’enfant change d’environnement en prenant de nouvelles habitudes d’un point de vue alimentaire, de nouvelles fréquentations, une meilleure activité physique, etc.. Il est certain qu’avec le temps, ces problèmes héréditaires s’envoleront avec le temps. Tout simplement parce qu’il a changé l’environnement dans lequel il évolue.

Prenons l’exemple concret de deux jumeaux. Les jumeaux ont des informations génétiques qui sont totalement identiques à la base. On va les appeler Anthony et Adrien. Ils n’ont pas les mêmes centres d’intérêts. Anthony aime sortir et faire la fête jusqu’à tard le soir, boire de la bière et manger de la junk food à longueur de journée alors que Adrien a un mode de vie plus modéré. Il aime prendre soin de son corps, manger sainement, fait du sport régulièrement et a un sommeil régulier. Même si leur information génétique est exactement la même, au bout d’un moment Anthony va développer plus de maladies, vieillir plus rapidement, perdre en vitalité au fur et à mesure. Alors qu’au même temps, Adrien va être en pleine forme, respirer la santé avec un corps musclé pour le reste de sa vie.

Une fois que nous avons pris conscience de cette réalité, nous ne pouvons plus considérer que les microbes, les bactéries, les virus et a fortiori les maladies qui se développent dans notre corps sont une fatalité comme une tuile qui nous tombe dessus par hasard.

“ On ne tombe pas malade, on le devient parce que notre corps est trop intoxiqué ”. – Dr Christian Tal Shaller

Rien n’est fixe, rigide et déterminé à l’avance. Nous avons toujours un levier sur lequel nous pouvons agir, un moyen d’action qui peut nous sortir de la situation où nous sommes peu importe où nous sommes. Arrêtons de nous trouver des excuses pour nous déresponsabiliser de notre situation actuelle, passons maintenant à l’action pour prendre notre vie en main, nous sommes les seuls maîtres de nos vies, nous sommes les créateurs de nos vies.

Evidemment, ce n’est pas parce que nous avons la preuve scientifique que les évènements qui nous arrivent dans la vie sont la résultante de nos choix et de nos intentions passées, je ne suis pas en train de dire que c’est facile et qu’il y a des cas exceptionnels qui restent à éclaircir comme les maladies génétiques, les malformations, etc…

II. Comment influer sur son environnement ?

Chaque espèce a des lois naturelles qu’il se doit de respecter si elle veut vivre dans l’harmonie, la joie, l’amour et le bien-être. L’homme ne fait pas exception et par conséquent la nature a prévu des règles qui lui sont physiologiquement adaptées pour qu’il puisse s’épanouir. Notre civilisation a eu tendance à se détourner des règles naturelles faites pour l’homme en créant un monde propre à son image mais on voit très bien les limites de notre civilisation moderne notamment la déconnexion de l’homme par rapport à la nature et sa nature profonde d’entité spirituelle.

Les limites de notre civilisation actuelle touchent à leur fin parce que nous sommes en train de nous élever et nous ne voulons plus aggraver le constat de notre civilisation actuelle : une explosion des maladies de civilisation qui nous diminuent physiquement et mentalement, un rythme de vie complètement effréné qui ne respecte plus aucune norme physiologique, une sédentarité qui immobilise et isole toujours plus les humains à tel point qu’on en vient à se remettre la faute sans arrêt les uns sur les autres ce qui aboutit de nos jours à des sociétés individualistes où la cohésion et la paix ne peuvent pas exister.

Concrètement, la question que nous devrions nous poser est : “ Quels sont les besoins vitaux pour l’homme ? “. Respecter les besoins vitaux comme la nature l’a prévu nous garantit un état de pleine santé, d’amour et d’optimisme sans précédent alors qu’aller à l’encontre de nos besoins vitaux, on s’enfonce dans les maladies de civilisations, la dépendance, l’isolement et une fin dramatique par l’auto-destruction.

1) L’alimentation.

Exprimer le meilleur de notre potentiel peut commencer par respecter le régime physiologique de base auquel notre corps est conçu parce que pour beaucoup l’alimentation est un moyen de se libérer. Une bonne alimentation est générateur d’énergie.

a) L’alimentation vivante.

L’alimentation vivante est l’un des meilleurs régimes alimentaires et santé que je puisse conseiller. L’alimentation vivante est basée sur le modèle alimentaire qu’utilisaient nos ancêtres avant la naissance de notre civilisation. L’alimentation vivante consiste à se nourrir d’aliments vivants, c’est à dire des végétaux crus comme on les trouve dans la nature à l’état brut. Les aliments vivants sont les plus physiologiquement adaptés à notre corps de par notre structure digestive qui s’apparente à celle des grand singes, c’est à dire constituée de long et puissants intestins et de petits reins. De quoi se nourrissent les grand singes ? De fruits, de légumes, de jeunes pousses, de graines, de noix, de racines, de feuilles et de baies. Autant dire tout ce que consommaient nos ancêtres lorsqu’ils étaient encore cueilleurs.

Ensuite, nos ancêtres sont devenus cueilleurs chasseurs lorsqu’ils étaient en pénurie alimentaire d’aliments vivants. Mais lorsque leur besoin en aliments vivants étaient comblés, ils ne chassaient pas les animaux pour s’en nourrir. C’est pourquoi dans nos sociétés en abondance où le choix est omniprésent, nous ne devrions même plus nous nourrir de produits animaux si nous tenons à adopter un régime alimentaire le plus physiologique possible. Il y a tous les nutriments essentiels au bon fonctionnement de notre corps dans les végétaux cités précédemment. La richesse en micronutriments que contiennent principalement les aliments vivants nous assurent un état de pleine santé et nous mettraient à l’abri des maladies de civilisation que nous connaissons à l’heure actuelle par notre alimentation moderne transformée et industrielle.

b) Réduire l’alimentation moderne.

L’alimentation moderne est basée sur de nombreux produits qui sont complètement inadaptés à notre physiologie humaine. Il y a tout d’abord les sucreries raffinées d’origine industrielle qui sont exposées dans les rayons de nos supermarchés. Des aliments complètement dévitalisés dans lesquels il n’y aucune vie dedans et qui sont l’une des plus grandes sources d’acidité que nous pouvons consommer.

Ensuite, il y a les produits laitiers traditionnels que l’on connaît comme le lait de vache, les crèmes, le beurre, les fromages etc… Il y a des alternatives plus saines et moins impactantes sur notre état de santé comme par exemple le lait de chèvre biologique ou encore les laits végétaux sans sucres ajoutés et sans additifs qui sont plus adaptés à l’homme.

Les céréales et leur dérivés comme les féculents à savoir le pain, le riz, les pâtes, les gâteaux ne sont pas adaptés à l’humain. Les céréales sont des sucres complexes que notre corps ne reconnait pas et qui peuvent être source de constipation, de gaz et de nombreux autres troubles si nous n’avons pas le potentiel enzymatique pour les digérer. Les céréales sont produites que depuis 10 000 ans ce qui est peu dans le temps d’existence de l’espèce humaine. Sans parler que le blé moderne n’a plus les même propriétés que le blé d’origine notamment par sa grande teneur en gluten qui est un neurotoxique puissant et addictif.

2) Activité physique

Je pense que c’est un point que l’on nous répète à longueur de temps mais il est important de comprendre la nécessité de faire de l’activité physique tous les jours. Nous ne sommes pas faits pour être assis pendant des heures en classe ou au bureau, rester dans son canapé à regarder la télévision ou jouer aux jeux vidéos. Ces activités ont pris trop de place dans nos vies modernes pour certains d’entre nous.

Le fait d’avoir des muscles, des os, des cartilages et des articulations, c’est bien pour une raison. Ces éléments permettent un besoin vital pour l’humain qui est celui de bouger régulièrement. Une personne qui ne bouge pas et qui n’utilise pas régulièrement ses muscles est une personne qui petit à petit se diminue physiquement parce qu’elle ne fait pas travailler ces parties du corps. Une vie trop monotone mène tout droit au mal-être et à la maladie. Le corps fonctionne en répondant à nos besoins physiologiques.

Si nous faisons du sport, le corps crée plus de fibres musculaires. Si nous faisons de la méditation, le corps crée de nouveaux neurones. Si nous faisons de la marche pieds nus par terre, le corps crée une couche cornée sous la plante des pieds qui nous sert de semelle. Plus nous utilisons les fonctionnalités de notre corps, plus elles se développent. Et inversement, si nous n’utilisons pas certains de nos organes, ils finissent par s’atrophier et développer des maladies. Une personne qui étouffe dans un environnement familial trop strict et rigide aura des problèmes bronchiques ou pulmonaires. Une personne qui travaille trop et ne prend plus le temps d’apprécier et d’aimer les choses telles qu’elles sont souffrira de maladies du coeur. Une personne qui refuse de voir le monde tel qu’il est parce qu’il est moche va devenir myope. Toute maladie a un sens.

Toute maladie est porteuse d’un message qu’elle envoie à la personne concernée. Une tumeur veut dire : “ tu meurs ! “ comme une sclérose veut dire : “ tu te durcis ! “, un dépôt de graisse veut dire “ tu gardes en toi quelque chose d’inutile ! “, l’ostéoporose veut dire “ tu vis dans ton monde, dans ta tête donc tu n’as plus besoin de tes os pour soutenir tes muscles ! “. Tous les programmes informatiques du corps sont d’une intelligence infinie. Parfois, nous ne voulons pas apprendre de nos erreurs et de nos habitudes de vie en laissant la génétique comme seule coupable de tels ou tels maux sans que l’on puisse y faire quelque chose.

3) Recharger votre capital nerveux.

Dans nos sociétés modernes où le rythme de vie est effréné sous la pression de plus en plus pesante d’un stress permanent au travail ou à cause des obligations personnelles, l’exposition aux différentes sources de pollution et un sommeil que l’on sacrifie petit à petit par manque de temps amène à un épuisement progressif de notre système nerveux. Or le système nerveux est le siège de toutes les fonctionnalités de notre corps et est un pilier capital pour un état de bonne santé et de bien-être. Notre énergie nerveuse permet de faire battre le coeur, faire fonctionner le cerveau, faire gonfler les poumons, assimiler les nutriments de nos aliments, éliminer les déchets de nos cellules, etc…

Si nous devons identifier notre corps à un véhicule, le corps serait une voiture et le capital nerveux serait la batterie de la voiture qui emmagasine l’énergie nerveuse. Cette batterie dans le corps, c’est tout le système glandulaire à commencer par les glandes surrénales par lesquelles passent notre énergie nerveuse pour transiter à travers tout notre corps.

Comment régénérer le système nerveux ?

  • –  Le sommeil est le moyen le plus réparateur et le plus récupérateur pour recapitaliser son énergie nerveuse. Veillez à dormir suffisamment en fonction de vos besoins physiologiques. N’oubliez pas que le sommeil est le meilleur moyen de limiter le stress dans nos vies qui lui-même influe sur la qualité de nos émotions. Les heures avant minuit comptent doubles donc plus on se couche tôt, plus on est rechargé.
  • –  La relaxation par les massages est un très bon moyen pour détendre votre système musculaire et recapitaliser votre énergie nerveuse. Le contact avec les proches permet facilement de se faire masser régulièrement. Sinon vous pouvez toujours vous masser seul dans un fond de musique douce. La peau est le siège d’un grand nombre de point réflexes
  • –  Le contact avec la nature. Marcher pieds nus en contact avec la Terre permet de décharger toute la pollution électromagnétiques de nos appareils électroniques que l’on accumule jour après jour sans s’en rendre compte. La Terre est notre plus grand réservoir d’énergie parce qu’elle permet de recharger notre stock d’électrons. Les bains de soleil sont l’un des meilleurs moyens pour recapitaliser le système nerveux. Le soleil apporte bien plus que de la simple vitamine D, il favorise le bien-être, la bonne humeur et participe à alcaliniser le corps.

4) Notre environnement social

Nous devenons virtuellement la somme des 5 personnes avec qui on passe le plus de temps. Par exemple :

  • –  Si vous êtes entouré de personnes en mauvaise santé, qui se plaignent de leur maux en subissant leur vie, vous avez des risques de devenir comme eux.
  • –  Si vous êtes entouré de personnes paresseuses, faibles d’esprit qui se créent des excuses à chacun de leurs problèmes, vous avez des risques de devenir comme eux.
  • –  Si tous vos amis gagnent plus de 100 000 euros par an, même si vous n’êtes pas dans cette tranche et que vous gagnez bien moins, vous serez automatiquement tiré vers le haut et vous changerez vos habitudes en conséquence.
  • –  Si vous avez un entourage conscient et capable de se laisser guider par son intuition pour vivre la vie qui sera la plus riche et la plus authentique, vous avez de grandes chances de devenir plus conscient et plus à l’écoute de vos besoins profonds.Veillez donc à sélectionner les personnes qui vous tirent vers le haut, vous encouragent à penser positivement et passer à l’action pour devenir le meilleur de vous-même. Écartez toutes relations toxiques qui vous rabaissent et vous découragent dans vos idées. Entourez-vous des personnes à qui vous voulez le plus “ressembler” tout en apportant votre touche personnelle à ce monde.J’anime depuis peu un blog sur la santé et le bien-être pour partager mes connaissances et mes expériences personnelles pour les personnes que ça pourrait aider. http://santebienetreglobal.com

Adrien Lamacchia

Pour plus d’information, je vous redirige vers mon blog : /www.santebienetreglobal.com/

Un commentaire à propos de “Pourquoi l’épigénétique vous permet de vous créer la vie que vous voulez ?

  1. Bonjour ,

    J »ai bien aimer et cela me parais réel . J »ajouterais aller toujours de l »avant et vivre heureux en se contentant
    de ceux que l’on possède .
    Regarder derrière soi ‘ Personnes handicapé , sans emploi , malades ect ) Parce que regarder devant soi
    tu seras toujours malheureux car tu trouveras toujours plus riche et puissant que toi.
    Contente toi de ceux que la vie te donne et tu vivras heureux et en paix avec toi même

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*