Si vous aimez consommer régulièrement de l’alcool, vous devriez lire ceci

alcool

Si vous aimez consommer régulièrement de l’alcool, vous devriez lire ceci

J’aurais aimé apprendre les informations suivantes il y a plusieurs années, ou du moins devenir plus conscient. Beaucoup de gens ignorent à quel point l’alcool peut être nocif pour notre santé. J’ai été choqué d’apprendre qu’il était considéré comme cancérigène et très surpris de découvrir que la consommation régulière inhibait la capacité naturelle du corps à produire des vitamines essentielles.

Considérer l’alcool comme un anti-dépresseur, cette information montre clairement à quel point il peut avoir un impact négatif à la fois sur le mental et la santé physique, conduisant souvent à un cercle vicieux de l’auto-médication. Jetons un coup d’ oeil à certains des effets négatifs à long terme de l’alcool sur le corps.

L’alcool est un cancérogène connu

De nombreuses études mettent en corrélation la consommation d’alcool et le développement du cancer, reliant à la consommation régulière d’alcool pour les types de cancers suivants: cancer du cerveau et de la gorge, cancer de l’œsophage, cancer du foie,  cancer du sein, cancer colorectal, et plus encore.

« Sur la base des examens approfondis des études de recherche, il existe un fort consensus scientifique d’une association entre la consommation d’alcool et de plusieurs types de cancer. » National Cancer Institute

Diminution de la production de vitamine B12.

Des études ont montré que la consommation d’ alcool compromet vos niveaux de vitamine B12; si vous êtes déjà ou devenez déficient en cette vitamine essentielle, votre santé peut en souffrir grandement. De récentes études ont également conclu qu’une consommation régulière ou même modérée d’alcool peut avoir un impact sur vos niveaux de vitamines B12.

L’alcool diminue l’absorption de la vitamine D et du calcium

L’ alcool interfère avec le pancréas et sa capacité à absorber le calcium et la vitamine D. L’ alcool affecte également le foie, ce qui est important pour l’ activation de la vitamine D, qui est nécessaire pour l’ absorption du calcium. Cela peut conduire à des difficultés avec la régénération osseuse.

Les Dommages du foie (Cirrhose)

La cirrhose est une maladie résultant d’une atteinte hépatique permanente ou du développement de cicatrices dans le foie, et si un certain nombre de choses peuvent la provoquer , une cause commune est l’ abus d’alcool . La cirrhose du foie peut être très grave, voire mortelle, et souvent le seul moyen de l’inverser est la chirurgie.

Alcool, Gueule De Bois, Événement, Décès, Ivre

Dépresseur

L’alcool est un excellent anti-dépresseur, malheureusement, dès que les effets sont envolés il y a un rebond des symptômes d’angoisse et de dépression, donc pour palier au retour de ces symptômes on boit de nouveau, de plus en plus et les rebonds se représentent ainsi de plus en plus et de plus en plus forts, l’alcool est un anti-dépresseur qui abaisse les niveaux de sérotonine dans le cerveau.

Beaucoup de gens se tournent vers l’alcool pour soulager la dépression, mais beaucoup la développent à cause de l’alcool, c’est pourquoi cela peut devenir un cycle très vicieux pour certaines personnes.

Perte de mémoire

La consommation d’alcool ralentit les processus dans le cerveau, ce qui entraîne souvent une perte de mémoire. La consommation excessive d’alcool, d’ailleurs, peut entraîner des complets « black-out », vous amenant à oublier où vous étiez, ce que vous avez fait, et même ce que l’on vous a fait. Au fil du temps, cela peut rendre difficile de se souvenir des événements qui se produisent alors même que l’on est sobre.

Qu’est-ce qui arrive au corps tout de suite et surtout le jour suivant?

L’ alcool irrite l’ estomac et les intestins , ce qui provoque une inflammation des muqueuses de l’estomac.

Vous devenez déshydraté, la consommation de 50 g d’alcool dans 250 millilitres (ml) d’eau (soit environ 4 boissons) provoque l’élimination de 600 à 1000 ml (ou jusqu’à 1 pinte) d’eau pendant plusieurs heures.

L’ alcool inhibe la production de glutamate , le glutamate est un stimulant dont le travail consiste à nous tenir éveillés. Cependant, lorsque notre taux d’alcool sanguin atteint zéro (c. -à- temps de la gueule de bois), notre corps réagit en surproduisant ce stimulant, qui se traduit par un mauvais sommeil.

Selon cette recherche , une explication possible de la gueule de bois induite par l’ alcool est que l’ alcool a des effets sur les neurotransmetteurs, l’histamine, la sérotonine et la prostaglandine.

Comment savoir lorsque c’est trop?

Selon le Centre canadien de toxicomanie et de santé mentale, les femmes ne devraient pas boire plus de 10 verres par semaine et pas plus de 2 verres par jour. Les hommes ne devraient pas boire plus de 15 verres par semaine, et  pas plus de 3 verres dans une seule journée. Et vous n’êtes pas censé boire tous les jours. Je ne sais pas pour vous, mais un jour où je sors et que j’ai l’ intention de boire , il est très rare que je consomme que 3 boissons.

Quelques réflexions personnelles sur la question

Apprendre les réelles conséquences néfastes de l’alcool sur la santé a fait résonner en moi les raisons de sa forte présence dans les médias..

Il est rare de voir une émission de télévision ou un film où les personnages ne consomment pas régulièrement de grandes quantités d’alcool, et ces deux personnages ou ceux dans les publicités d’alcool sont dépeints, à des degrés divers, aussi sexy, cool, spontanés, et amusants.

En fait la promotion de l’ alcool dans le mercantilisme grand public a rapporté avoir dépensé 8 milliards sur la publicité entre 2002-2009. Même si la connaissance des dangers de l’ alcool est loin d’être aussi commune que le tabac, pourquoi n’en parle t-on pas plus? On dit que le sucre est le tabac du 21 e siècle, mais il semble que la vérité sur les dangers de l’ alcool soient largement ignorés.

Même de nombreux blogs de santé alternatifs populaires ne semblent pas accorder trop d’ attention à l’idée. Est – ce parce que beaucoup de gens aiment l’ alcool et la façon dont il les fait se sentir et préfèrent fermer les yeux? Ou y a – il un intérêt à garder ces informations au calme? Sans être totalement négatif,  tout cela me fait penser à George Orwell 1984 et comment les personnages privés de l’histoire ont tout simplement pris l’ alcool comme un moyen de les garder heureux et d’échapper à leur existence misérable.

S’il vous plaît ne vous méprenez pas – j’aime autant l’alcool que les autres, voire plus, car cela peut être un excellent moyen de se lâcher, d’avoir du plaisir, ou même tout simplement se détendre, mais cette information m’a vraiment fait réfléchir dernièrement. Surtout après ne pas avoir bu du tout en Février, j’ai réalisé à quel point je me sentais mieux de jour en jour et ce que je pouvais accomplir, je pense que c’est quelque chose dont nous pourrions tous bénéficier.

Bière, Une Pinte, Coupe, Alcool

Qu’en pensez-vous?

Si vous êtes quelqu’un qui aime un verre occasionnel de vin ou une bière, vous pouvez très bien ne pas comprendre cet article. Il est probable que si vous vivez un style de vie en bonne santé, ces effets négatifs n’auront pas beaucoup d’impact sur vous. Mais si vous êtes quelqu’un qui boit régulièrement, ou qui utilise l’alcool comme une évasion, cette information est vraiment utile. Pourquoi ne pas faire une pause avec l’alcool et voir si votre humeur s’améliore? Si vous trouvez que vous utilisez l’alcool comme un moyen de faire face au stress, envisagez une alternative, comme la course ou la marche, passez quelques minutes dans le sauna, ou même méditez. Essayez de faire quelque chose de positif pour réduire votre stress plutôt que de fuir avec de l’alcool.

Quelques avantages à faire une coupure ou arrêter l’alcool

  • Meilleure humeur
  • Plus d’économies
  • Moins ou pas la gueule de bois
  • Plus de temps pour faire avancer les choses
  • Ne pas avoir de regrets de quelque chose de stupide que vous avez peut-être fait
  • Une meilleure mémoire
  • Un mode de vie sain

Si vous êtes à la recherche de sources pour vous aider à faire une coupure, contrôler, ou même arrêter votre consommation d’alcool, il y en a un certain nombre à votre disposition. S’il vous plaît allez voir les liens affichés ci-dessous.

www.alcool-info-service.fr / https://www.hellosundaymorning.org/www.alcoweb.com  /  www.alcoweb.com2 / https://www.drinkaware.co.uk/check-the-facts/health-effects-of-alcohol/mental-health/alcohol-and-mental-health#depression /

Avez-vous abandonné l’alcool, ou fait un effort conscient pour réduire? Quelle a été votre expérience? S’il vous plaît partagez dans la section des commentaires ci-dessous! / Source : www.collective-evolution.com

111 commentaires à propos de “Si vous aimez consommer régulièrement de l’alcool, vous devriez lire ceci”

  1. J’ai 62 ans, je consomme de l’alcool comme j’en ai envie, plus que vos normes. Je suis en pleine forme. Tout fonctionne bien. Pas de perte de mémoire ni suée nocturne. A vous écouter il faudrait : ne plus boire d’alcool, manger de viande, ni poisson et légumes……

      • Ils à qaunds même pris le temps de lire l’article.Ils le sais que ils boi trops mes ils veulent pas le voir car ils à juste peur que sa vie devienne plate ou ils à juste pas le courage de changer cà manière de voir la vie.

    • j’ai consommé trop et trop longtemps. aujourd’hui, en abstinence totale, je peux vous assurer que la vie est bien plus agréable. on ne naît pas avec un besoin d’alcool. En france, parler d’alcool est tabou car il y’a un puissant lobby autour de cette boisson, qui, à dose répétée, devient néfaste pour notre organisme et notre entourage.

      • Je suis dans le même cas que vous, plus rien depuis bientot 10 ans, je suis libérée et profite de chaque instant de la vie… juste un vrai bonheur

          • L’alcool m’a tant déçue que je l’ai quitté il y a 8 ans. Sans regret, sans sensation de manque. Avec cette satisfaction de retrouver une certaine liberté. Si l’alcool s’installe tout doucement, sournoisement, dans nos habitudes, il arrive un moment où cet excellent antalgique, antidépresseur, somnifère pendant quelques années pose plus de conséquences indésirables que de bénéfices, d’où l’augmentation du rythme et/ou de la quantité de la consommation, la préférence progressive pour des alcools plus forts… Avant que n’interviennent l’isolement, l’incohérence comportementale, la prise de risques, sans compter les problématiques médicales, professionnelles et sociales… Donc, avant qu’il me tue, je l’ai quitté !
            Depuis, il m’est apparu important de comprendre les raisons qui m’ont conduite à utiliser un produit qui me permette d’échapper, au moins provisoirement, à la vie que je m’étais construite… Que me manquait-il donc à ce point pour pouvoir ressentir du bonheur et m’en satisfaire ? Pourquoi cette tendance à vouloir me détruire ?
            Mes réflexions ont peu à peu évolué, en partageant mon expérience au sein d’une association, en comprenant et en accompagnant d’autres personnes qui, comme moi, se sont laissées prendre au piège, en m’efforçant de mieux me connaître, pour mieux respecter mes limites et pouvoir les faire respecter…
            C’est souvent là où notre ego refuse d’aller qu’il faut pourtant explorer… Là et dans notre « relation » avec l’Amour… Donc avec l’Autre… Donc avec le Monde…
            Et là, quel chantier !

    • Bonjour, J’avais un sérieux problème de consommation de drogue et d’alcool ! Ça fera 10 mois lundi le 26 février que je bois plus. La vie est tellement plus belle, maintenant !! Tout ce qui est ecrit est trop vrai !! Moi, c’est mon âme qui était entrain de mourir. Je buvais au moins 50 consommations par semaine à la fin de mon épopée, moi c’est l’hypnose qui m’a sauvée!!!
      Depuis le 18 avril 2017 je ne prends plus de cocaine et tout ce grâce à l’hypnose !!!

  2. Bonjour,
    merci de cet article qui va me motiver pour passer de consommation d ‘alcool parfois ralentie ( pas de décision radicale ) à un arrêt que j espère total ….et cette fois pérenne ..

      • J’ai 36 ans et bois bcp. ..au point de ne pas savoir ce que j’ai fait la veille. …sous traitement aotal je n’arrive pas à me maitriser. J’ai décidé l’hospitalisation pour sevrage. Mon entourage ne me reconnaît pas. …et moi non plus

        • Après plusieurs tentatives de vouloIr arrêter par moi-même, j’ai demandé de l’aide et je me suis retrouvé chez les Alcooliques Anonymes. Ça fait 21 ans que je suis libéré de ce poison mortel. Mon père est mort de boisson à l’âge de 72 ans. Donne-toi une chance d’avoir une nouvelle vie. L’alcoolisme est une maladie sournoise. Si tu veux vraiment t’en sortir, tu le peux…avec tous mes respects. Que Dieu vous bénisse et vous garde en VIE. Gaétan, bientôt 22 ans d’abstinence UN JOUR À LA FOIS !¡!

        • Connaissez vous l’algue Aphanizomenon ? ( je vous laisse ci-dessous 2 passages de 2 articles qui parlent de l’algue AFA et les liens ou vous trouverez ces articles ) :

          « Propriétés antidépréssives :
          L’AFA renferme un acide aminé naturellement fabriqué par l’organisme à partir de deux autres acides aminés ( la phénylalanine et la tyrosine) : La phényléthylamine autrement appelé PEA que les scientifiques surnomment  » molécule de la joie « . Cette substance est connue pour améliorer l’humeur et pour ses vertues anti-dépréssives .
          Cette amine agit comme neurotransmetteur endogène, capable de moduler les transmissions dopaminergiques, ce qui lui permet de soulager la dépression et les troubles de déficit d’attention tout en augmentant la capacité de concentration et en améliorant l’humeur. Elle contribue aussi à maintenir la libido et à contrôler l’impulsion boulimique. Elle est appelée la « molécule de l’amour » car, lorsqu’on est amoureux, nous la produisons en grande quantité, ce qui entraîne des effets semblables à ceux causés par certaines drogues. »

          http://syner-j-health.e-monsite.com/pages/produits/alphaone.html

          « Tabagisme, alcoolisme, toxicomanie:
          D’une façon générale, le tabac est nocif pour la santé. Certaines thèses, fomancées par des compagnies telles que Morobral Malbaré, en démontrent pourtant l’avantage dans la production de dopamine par les ganglions de la chaîne parasympathique.Cet effet tant recherché est responsable de la double sensation de détente et de stimulation, une synergie qui permet au fumeur d’expérimenter simultanément calme émotionnel et vigueur mentale.Malheureusement, le prix de cette illusion se paie cher à bien d’autre titres. Je ne parle évidemment pas des sommes colossales qui partent en fumée et qui représentent par ailleurs une grosse partie de la santé économique puisque les fumeurs meurent tôt et rapportent doublement à la collectivité. Il s’agit ici d’un autre prix, et dans ce cas les monnaies d’échange se mesurent en radicaux libres, en métaux lourds, en destruction des vitamines et des composés indispensables au métabolisme conduisant à une entrave progressive de toutes les fonctions vitales.Si l’algue peut aider a combatre tous ces méfaits et constitue sans doute une aide précieuse, elle ne peut toutefois pas prendre de décisions à notre place.

          Les paramètres sont identiques en ce qui concerne l’alcool et l’usage intempestif d’autres drogues. Certaines traditions ont pourtant utilisé ces substances psychotropes à des fins d’élévation spirituelle et de connaissance de soi.Malheureusement, la société occidentale en mal de consommation en a fait un vulgaire bien de plus, et les rites initiatiques et les Liens sacrés qui devraient accompagner ces pratiques occasionnelles ont été déformés ou tout simplement perdus en chemin.Plusieurs témoignages concernant des expériences de désaccoutumance mentionnent l’ Afa comme une aide précieuse dans les processus de désintoxication physique et mentale.
          Bien que n’ayant pas encore bénéficié des fonds nécessaires à une étude plus approfondie, l’ Afa semble interagir dans le phénomène de modification de l’alcool déshydrogénase, ce qui pourrait expliquer la perte progressive de l’envie de boire rapportée par de nombreux repentants.Consommé quotidiennement en petite dose dans l’ Afa ,elle représente un moyen naturel de soutenir et d’accompagner la personne toxico-dépendante sur le chemin de son salut. »

          http://syner-j-health.e-monsite.com/blog/blog/article-algue-afa-bienfaits.html#gPJPAHJ2WGsErCTJ.99

      • MERCI POUR LE LIEN.
        çA VIENT DE ME RAPPELER QUE J’AI FAILLI PERDRE UN AMI D’UNE PANCRéATITE IL Y A QUELQUES ANNéES,DÛE à SON EXéS D’ALCOOL,IL L’A éCHAPPé BELLE ! IL A  » FAILLI  » EN MOURIR !!!
        D’AUTRES AMIS EUX N’ONT PAS FAILLI ILS Y SONT  » RESTéS  » !
        CERTAINS N’AVAIENT PAS 50 ANS NI MÊME 45 ANS !!!!! …

    • bien dit ! ce monsieur a le discours de qqn qui boit trop et qui le sait .. sinon il n aurait deja pas lu l article et y aurait encore moins répondu …

  3. Anherbe, vous faites bien ce sue vous voulez, l’article liste les risques liés à l’alcool. Vous me faites étrangement penser à un fumeur de mon entourage qui a une fois déclaré « j’ai pas le cancer, alors je peux continuer à fumer « . Je vous souhaite de rester en bonne santé.

  4. La vie est trop courte pour se priver d’un bon verre de vin ou autre .
    On peut pas vivre avec toutes les peurs que véhiculent internet .
    Se faire plaisir avec modération , et surtout se laisser vivre c’est l’essentiel , se sentir en vie et dans l’envies .

  5. moi perso je bois quand je sors disons que je suis une alcoolique festive! et je remarque que je commence a souffrir de qq symptômes que vous evoquez!!! pfffff pourtant le probleme c est que quand je sors je me vois tres mal boire une eau plate l eau c est pour les plantes! j ai du mal avec ca!

    • Mais je n ais jamais une plante saoul , et il y a bien d’autres boissons agréables . et c’est toujours le premier verre d’alcool qui ne faut pas boire

  6. J ai arrété completement il y a plus d un mois et je me sens bcp mieux j ai bcp plus d nrj, de vivacité d esprit et j eprouve une enorme satisfaction a ne plus etre esclave de cette addiction…
    De plus ts ceux qui me jugeaient n ont qu a ramasser leur langue et npour info je carburais a quasiment une bouteille de pastaga par jour
    Les symptomes de manque sont assez penibles a gerer mais ca se passe bien avec des produits naturels style drainants infusions et cure vitaminee…
    Le tout allié a une grosse absortion d eau et de l exercice physique ballades en foret et j en passe
    Il faut surtout eviter les bars et les gens qui consomment pdt le sevrage….
    Dernier conseil
    Lorsque vous irais jetter vos verres a la decharge faites le calcul…xx
    Quand a la santé je pete le feu
    L alcool est un excellent moyen pour les dirigeants de nous garder bien dociles comme des bons moutons, et ca je ne m en suis rendu compte qu apres avoir eu de nouveau l esprit clair
    Ne laissez pas vos pensees vous obliger a boire
    Le corps va demander sa dose certes et c est desagreable…
    Mais acceptez vous d etre esclave de qqch d aussi pitoyable et insignifiant?
    Je me suis vu sous la couette trembler et transpirer comme un drogué en manque
    L alcool c est de la merde
    De la poudre aux yeux
    Et je sais de quoi je parle
    Courage les gars ce n est pas insurmontable
    J ai bcp de compassion pr celles et ceux qui sont victimes de ce fleau
    Ca a detruit mes parents mon enfance et ma propre vie de famille
    C est le serpent qui se mord la queue nous entrainant ds une spirale infernale et devastatrice…
    Courage
    Bien a vous
    Sera Phin

    • Un tout grand merci pour votre témoignage et je tiens a vous encourager de tout mon coeur , faite attention quand vous arrivé a 6 mois il y a souvent un risque de rechute bon courage, vous faite ce qu’il faut pour y arriver.

      • Bonsoir,
        Je vais « fêter  » mes 6 mois le 24 Août et je confirme !!!!
        En ce moment c’est difficile…. tout les soirs en sortant du travail la même question… je vais chercher une bouteille ????
        Pour l’instant je résiste mais jusque quand ??
        Même si je sais que depuis que j’ai arreté je me sent super bien !!! Je revis !!!!
        Et que quand je bois ne serait ce qu’un verre je suis malade comme une chienne….
        Mon coeur balance
        Et j’ai vraiment cette envie qui revient…..
        Il faut que je résiste !!!

      • Tenez bon surtout; ne lâchez pas ce serait dommage. Je connais bien le problème, je me suis occupée d’anciens buveurs et buveuse pendant des années et la plus part sont devenus des amis par la suite et je peux vous assurer qu’avoir des amis qui ne boivent pas d’alcool est beaucoup plus intéressant que ceux qui en boivent car les sorties et conversations sont beaucoup plus calmes et sensées qu’avec les gens qui consomment de l’alcool. Au début, tout va bien mais au bout d’une ou deux heures , il y en a toujours un pour semer la pagaille. Pourquoi ? vous le devinez . aussi ne gâchez pas tout le temps que vous avez passé a essayer de stopper cette drogue….. et surtout ne chercher pas à reprendre en toute petite quantité , ça ne marche pas. c’est : pas une goutte. c’est d’ailleurs ce que je fais toujours moi-même. Je ne sais pas si vous faîtes partie d’un mouvement d’anciens buveurs mais je vous assure que ça aide vraiment. Allez ; bonne soirée et bon courage à tous. G.M.

    • Félicitation et j en suis aussi j ai arreter le 1e janvier 2016 et je me permet un samedi de temps a autre mais pas toujours, c est pas un must… Effectivement je me sens vraiment mais vraiment mieux je buvais ma caisse de 12 par jour depuis plusieurs années. Personnellement je n ai pas eu de sevrage comme tel et j ai perdu la petite voix qui nous achale que j appel le petit diable qui te dit juste une allez va y !!! Cette petite voix est disparue d es le premier jour et ne m harcelle plus. J ai perdu la SOIF voila et vous n avez meme pas idées ce que l alcool a fait de ma vie, elle me l a tout simplement volée… Et je suis passer a coté mais bon maintenant je me reprend . Nouvelle tranche de vie, je suis fiere de moi de tout ce que j accomplie enfin je vis !!! La vie est belle 🙂

      • Félicitations pour votre nouvelle vie qui a commencée …
        Je me retrouve dans votre commentaire, car l’alcool a volé ma vie également, je le ressens comme cela aussi !!
        Cela fait presque un an que j’ai arrêté de boire et c’est incroyable comme ma vie a changé en positif .. Je n’ai eu que des prises de conscience qui m’ont fait évoluer, que des belles rencontres et dorénavant je n’ai plus l’angoisse ou la gêne de prendre une boisson non alcoolisée en soirée ! Au contraire je suis fiers d’en être arriver là et pour rien au monde je ne retoucherais à ce poison …
        Courage à tous ceux qui veulent en finir avec l’alcool , c’est possible d’y arriver et la vie est tellement plus belle !!!
        Vive la sobriété :-)))

    • Félicitations Yann!! quel courage !! Une sacré remise en questions comme on dit !! Je suis d’accord avec vous ,on devient esclave de cette drogue!! il ne faudrait jamais commencer!! Et le plus dur c’est les gens « les amis.. »qui ne comprennent rien!! Le sevrage n’est pas que de l’alcool, c’est aussi renoncer a l’entourage qui n’aura pas la correction de ne pas consommer d’alcool devant vous et faire des commentaires …voila! bravo pour votre courage, plein de bonnes choses pour votre nouvelle vie!. Lydie.

    • Bonjour à vous….Je suis la mère d’un fils alcoolique et j’ai eu un père alcoolique, mon père a été sombre 27ans, Je vois mon fils combattre pour sa vie que l’alcool détruit…certain me disent il a juste à arrêter, ceux qui ont arrêter leur consommation savent combien c’est dur, et combien nous vivons dans une société qui stimule la consommation et surtout quand les profits des ventes rentrent dans leur coffre. J’écoute la télé souvent des films, séries et je réalise qu’ils nous suggère de boivent un ver si ça va mal, si tu as de la peine, pour fêter, pour relaxer, pour rencontrer, pour se dégêner, pour se remettre d’une virer, pour se donner du courage, pour être grand , fort et virile, pour être belle et sexy…et j’en passe…que montrons nous à nos enfants, c’est accepter tu peux prends ça….triste mais la vérité…Moi je n’ai jamais pris une goutte d’alcool et je suis souvent traité comme une personne pas normal, et j’ai été souvent mis de coté car ils disaient que je ne savais pas m’amuser mais dans le fond je crois qu’ils se sentaient juger car des fois ils perdaient le contrôle et je voyais leur honte car ils étaient à jeune, mais jamais je ne les ai jugé ou parlé des conneries qui se passait…Mais l’alcool est comme le sucre on en trouve partout…l’an passé je suis allée en floride et ils vendaient de la bière et du vin dans un Dollorama ( magasin à un dollar)…L’alcool a été un luxe pour oublier, mais maintenant on oublie pas d’en consommer car maintenant on ne sait pas trop quoi c’est le luxe….En tout cas je vous encourage à continuer dans votre lutte, faire un ménage dans vos amis et dans votre famille, tasser les personnes qui peuvent vous entraîner dans une chutes et qui sont négatifs…Quand vous serez fort, et sûr de vous, vous vous rendrez contre que vous n’avez pas perdu grand chose….moi je ne peux pas choisi pour mon fils, mais il sait qu’il peut conter sur moi, et quand il sera prêt serai là prête à l’aider…Courage à vous

    • J’ai opté pour l’hospitalisation je me sens pas assez forte mais consciente du pb….c’est pour mi-août. ..j’ai peur et languis à la fois

  7. Ben voila, moi j ai presque tout eu les symptomes…. Pourtant, ca ne faisait pas des années et des anneés que je buvais. Et au mois de janvier, les résultats des examens. Polynévrites des membres inférieurs…. Depuis, plus une goutte d alcool, 2mois et demi!!!!! La mémoire, les nuits, les suées se sont calmées mais je continue de marcher avec difficulté…. Voila, l alcool est vraiment nocif!!!!!

    • courage il faut continué, surtout trouver de l’ occupation, des loisirs n’ importe quoi pour vous distraire et boire beaucoup,( sauf l’alcool bien sûr) demander des vitamines B12 a votre médecin.

    • C’est long à guérir la polynévrite . J’en ai fait également . Ça a mis un an avant que les choses entrent dans l’ordre , tout en gardant un petit déséquilibre . Au 30mars 2018 je serai à 8 années d’abstinence . J’y ai ajouté l’arrêt du tabac un an après . Très dur !!!!!! Mais maintenant je vis ou plutôt je revis , car il y a 8ans on ne donnait plus cher de ma peau . Courage , l’après est tellement bon !

  8. Bonjour,
    Je ne suis pas alcoolique
    Je bois avec modération et très rarement en fait
    mon frère pendant des années et beaucoup
    Il vient d’avoir 51 ans et à une cirrhose avancée
    Il à un ventre énorme est les jambes pleine d’eau avec des varices qui pètes
    Tous son corps est vert pour la première fois il n’a pas pus s’échapper de l’hôpital
    il l’on gardé 1 mois et depuis il alterne hospitalisation et son domicile
    Combien de temps cela va durer ? Je ne sais pas … une semaine, un mois, un an …
    Je lui ai demandé de ne plus boire à de nombreuse reprise il me répété que c’était sa vie son choix
    Il y a longtemps qu’il n’a plus de permis de travail et ses enfants lui on tourné le dos
    Je sais que nous devons tous partir un jour c’est la roue qui tourne mais pas comme ça
    Cela demande surement beaucoup d’effort de dire non à l’alcool mais la vie en vaut le coup

  9. La vitamine B12, la vitamine D et le calcium ca s’achète! Quand on en prend régulièrement, on efface tous les problèmes de l’alcool. Et quand on boit, cela rend les autres gens beaucoup plus intéressants.

    • Représentant chez Ricard? Chez Big Pharma?Troll de service? Je n’en sais rien, mais s’il suffisait d’acheter ces vitamines pour régler son problème avec l’alcool ça se saurait, non?. Quant à rendre les gens beaucoup plus intéressants, peut-être parlez-vous pour vous même? Peut-être qu’à jeun vous trouvez les gens inintéressants et qu’après deux ou trois binouzes ils se mettent à vous intéresser, est-ce parce qu’ils remettent leur tournée?

  10. Bonsoir.
    Cela va faire 10 ans que j’ ai arrêté de boire de l’alcool et 8 ans la cigarette et je peux vous assurer que j ‘en suis fier et heureux. Fini de chercher après la bouteille du jour suivant et la cigarette du matin et je ne vous parles pas des économies , des odeurs d’alcool et de fumées, la paix dans le ménage, des amis autres que ceux que l’on trouves dans débits de boissons,la conduite de voiture , ce n’ est une question de court termes mais a long termes. Faite une réflexion a jeun bien sur.

  11. J’ai 36 ans, et j’ai bu au-delà des normes durant plusieurs années. Conséquences sur ma santé: chute considérable du taux de vitamine B12, de vitamine D, de calcium et de fer. A présent tout est sous contrôle stricte, après injection de ferritine par intraveineuse, administration de vitamine B12 par voie nasale ( j’ai la chance de ne pas être allergique au produit, dans le cas contraire il aurait fallu des injections intra-musculaires douloureuses).
    Je vous passe les détails sur la vie sociale, l’acceptation de son état, envisager, voire en passer par le seresta, temesta (sevrage) anti-dep, cures, antabuse…il est évident que l’abus d’alcool est un fléau!
    Petit message personnel à Anherbe: merci pour votre opinion, bien que personnellement elle me choque. Non pas que vous soyiez le seul à penser ainsi, non, c’est lorsque je vois votre âge que je suis saisie! Une telle remarque venant d’un petit nouveau, encore passe, mais à 62 ans, un peu de bon sens, s’il vous plait. Vous n’êtes pas représentatif des statistiques. Tout comme le fait d’échapper à une averse: ce n’est pas parce que vous êtes un des seuls du quartier à être sec en rentrant chez vous qu’il n’a pas plu, vous avez eu juste eu de la chance ou un parapluie.
    Je vous souhaite de continuer à profiter longtemps de votre belle santé mais avant de véhiculer vos propos, renseignez-vous sur les dégats liés à l’abus d’alcool (et de la viande, du poisson et des légumes si ça vous chante, bien que je ne vois pas trop le rapport avec l’article).

  12. AVEC L HYPNOSE J E REUSSIS A REDUIRE FAUT PAS OUBLIER QUE COMME LE TABAC L ALCOOL EST UNE DROGUE DURE…. EN VENT LIBRE QUI RAPPORTE BEAUCOUP…….

  13. Bonjour à tous,j’ai mon ex belle sœur 1 quarantaine d’années qui boit depuis des années du planteur ou du rhum(même enceinte) mais pas ts les jours,quelques soirs…jusqu’à quelle soit ivre s’écroule…elle a 2 enfants 9et3ans,elle vit seule avec elles vous imaginez…se sont mes nièces…on ne se parle pas mais elle est inconsciente elle n’admet pas quelle a un problème avec l’alcool! avec ma famille on veut faire quelque chose mais quoi?on a peur pour les petites quand elle est dans cette état et aussi leurs avenirs etc etc.Qui as des solutions?MERCI

    • Je ne sais pas de quel pays vous êtes, mais ici au Québec on dénonce les parents à la direction de la protection de la jeunesse, il y a risque pour les enfants n’hésitez pas à aviser les autorités.

    • Et par conséquent, il faut se précipitèrent vers la mort. …. partez en avance, … vous direz à St Pierre que j’arrive mais que je prends mon temps

  14. moi a cause de l alcool j ai l ataxie cérébelleuse je vie un calvaire, plus capable d écrire, plus capable de faire du sports et je marche tout croche, tremble toujours et plus encore, un vrai calvaire. Dany

  15. Je suis femme d’alcoolique et croyez moi pour l’entourage c’est tres dur aussi en plus de tous ce sui est décrit dzns votre article il y a aussi la violence tant verbale que physique aupoint que mr a fini en prison.l’alcool rend fou aussi et accentue la depression c’est bien loin d’être un anti depresseur.quand aumr de 62 ans qu’il se dise bien que pour l’instant il pete la forme mais le jour ou ça lui tombera desuus il regrettera amèrement.mon beau père est un ancien alcoolique il atout arrêter a 61 ans pour czuse de cirrhose du foi malgré cela il a faitune hémorragie digewtive resultat4 semaines en réanimation aujourdhui il récupère petit à petit mais il a pris un gros coup de vieux.ça n’arrive pas qu’aux autres.alors courage à ceux qui ont pris la decision d’arrêter.

  16. Je suis choquée de voir touts ces gens ce mentir a eux-mêmes et trouver des excuses débiles!!! Du genres  » les vitamines s’achètent donc ça efface les dégâts de l’alcool  » non mais je rêve !!! Je n’ai bu que très rarement dans ma vie mais j’étais barmaid et j’ai vu des personnes arriver a 8h du matin trembler pour un verre boire toute la journée et être  » normal » car plus on boit et plus notre corp en demande moi je vais boire 2 verre je serai complètement pliée alors que la personne a coté de moi qui va boire une bouteille sera  » normal » en tous cas pensera l’être et prendra sa voiture pour rentrer et ce finir chez lui pour ensuite revenir me voir le lendemain tremblant pour son petit verre de vin blanc de 8h du mat….
    J’ai 43 ans et je connais très bien les bar des fois j’ai même honte d’avoir servi cette merde a des clients qui sont devenus des amis et qui maintenant ne son plus de ce monde….
    Alors arrêté de dire n’importe quoi s’il vous plait….!!!!
    Réveillé vous et regardez vous dans un miroir!!!

  17. Je trouve que votre artcle est tres bien fait et la pluspart des commentaire sont positif ceux qui sont négatif les personnes n’ont rien compris la santé ne s’achete pas pourquoi ne pas lui faire attention Les jeunes surtout devraient etre mieux informer Merci de ns laisser s’exprimer. PO Po

  18. vous aver tellement raison dans ma famille il y a juste 6 de mais oncles et un de mais cousin tousse décédé accause de l alcol .je vous jure sa porte a réflexion .il y a 7 ans je suivait la même route que eux .aujourdhui la route que jai pris ma apporter une meilleur santé et une calité de vie meilleur .

  19. J ai quitté mon mari parce que l alcool le rendait invivable, il devenait arrogant et violant..il a un bon fond..mais au quotidien ça me rendais malade, il me faisait peur , il a meme essayé de me tuer..et le lendemain un bouquet de fleur pretendant qu il ne se rapelle de rien …mais moi je me rapelle de tout ..et c est vraiment invivable.

    • J’ai l’impression de m’entendre raconter ce que je vis. Mon mari me fait peur et là il est parti pendant 4 mois et les enfants et moi sommes soulagés et heureux. Comment lui annoncer que je ne veux plus qu’il vienne vivre avec nous? Ça me hante

  20. Bonjour
    Je sais qu’il est bon de boire pour un homme un verre voir deux verres d’alcool par jour, notamment du vin rouge mais en ce qui me concerne je n’en bois quasi jamais à part le dimanche sur un bon camembert et encore !
    Est-ce trop peu? J’ai 62 ans (185 – 88 kg) et en pleine forme !

    • non Eric, ce n’est jamais trop peu…. c’est bien comme ça. vous êtes sobre, c’est tout et c’est parfait. rappelez vous qu’une personne qui boit seulement un verre de vin par jour mais ne peut pas s’en passer est déjà un alcoolique. G.M.

  21. Bonjour,
    Je suis malade alcoolique abstinent depuis bientôt 10 ans, l’alcool est la drogue la plus dure qui soit et c’est la seule qui peut entraîner la mort par manque comme par excès ,quand je vois les gens dire que le verre rouge ou autre est bon pour la santé c’est uniquement véhiculé par les alcooliers, je suis président d’une association qui vient en aide aux personnes en difficulté avec l’alcool et des situations douloureuses j’en vois très souvent, mais c’est une maladie et une maladie ça se soigne, c’est difficile mais ça se soigne, on ne guéri pas mais si on ne touche plus au produit nous retrouvons une vie normale et heureuse, aussi bien pour le malade que pour l’entourage
    https://www.facebook.com/Alcool-Ecoute-Joie-et-Santé-de-la-marne-142392895831891/

  22. bonsoir, j’ai 55 ans, j’ai arrêté de boire depuis presque 2 ans, après une dizaine d’année trop bien arrosée. ma santé en avait bien pâti mais avec un bon suivi, je me suis remise et j’entreprends à nouveau des choses qui m’ont toujours tenu à cœur et que je différais sans cesse. mais il m’a vraiment fallu un déclic et un gros pépin de santé pour agir… bon courage à tous et soyez heureux.

  23. En toute chose c’est l’excès qui nuit. On peut aussi trouver de la documentation scientifique où une consommation modérée procure aussi des bienfaits liés à l’alcool.

  24. Bonsoir,
    Je suis abstinent depuis presque 25 ans. Et je ne le regrette absolument pas. Si je n’avais pas cessé, je serais mort depuis un bout de temps. Ma vie tournait à la catastrophe. Et celle de mes proches avec. Aujourd’hui, je suis vivant et heureux de l’être. Et mer… aux marchands de vin et d’alcool qui n’ont qu’un seul but, vendre leur drogue au plus grand nombre.

  25. Bonjour à tous.
    Je viens de lire cet article et je partage totalement ce qui est dit.
    L’alcool est bien une maladie très sournoise car on nous « vend » l’alcool comme pouvant nous rendre plus cool et désinhibé.
    On ne nous parle pas de l’habitude qui peu à peu s’ installe et que l’on va prendre pour gérer tous nos problèmes.
    Souvent, quand on se rend compte de sa maladie on ne sait pas comment s’en sortir ni comment s’en passer…
    Si je vous dis c’est simple vous ne me croirez pas et pourtant…
    Effectivement il faut un déclencheur. Mais faites une analyse de sang. Juste ça. Vous allez voir les carences en vitamines B6 et B12. Les reins qui fonctionnent au ralenti. Votre foie qui prend un volume important. Les ballonnements.
    Je ne parle pas du mental : la déprime, le mal être, le raisonnent fossé, les crises d’angoisse, et plus après persistance.
    Après cela, l’autre grand saut c’est arrêter de se mentir. Et se dire les choses en face. Sans complexe et parce que ce corps qui nous abrite c’est notre maison. Il faut en prendre soin. S’ avouer que l’on boit parcequ’on n’est pas bien devient alors une libération. Ouf. Je l’ai dit !!!! Si on n’ose pas en parler, dites le à un médecin, à un psychologue… à une personne qui ne sera pas dans le jugement et qui va vous expliquer tout ce que vous venez de lire et que l’on ne dit pas. Je pense également à l’importance du lobby de l’alcool. En France ! Ça fait partie du patrimoine !!!!
    Puis autre grand saut : arrêter de boire. Difficile ? Je ne dirais pas ça. C’est brutal pour le corps et le cerveau. Comme tout apprentissage il faut perdre ses habitudes de boisson. C’est votre corps qui va commencer à vous remercier. Au bout d’une semaine vous dormirez mieux. Au bout d’un mois vous allez perdre vos crises d’angoisse. Votre cerveau va suivre. C’est obligé. Au bout de 3 mois vous allez venir en « pleine conscience ».
    Et les souffrances ? Et mon stress ? Et tous les problèmes perso et au boulot ???
    Vous allez les appréhender différemment et vous allez gagner.
    L’alcool vous le consommez depuis des années, il est normal de réapprendre à marcher dans béquilles. Cela prendra un peu de temps. Et vous aller retomber dans la marmite… Ça fait partie du retour à la vie. Et vous vous releverez.
    Deux. Trois petites choses pour conclure. 6 mois, c’est une bonne durée pour s’ évaluer.
    Il existe aussi des boissons sans alcool qui peuvent aider à substituer le geste de boire. Bière sans alcool, vin sans alcool… avant on disait aux personnes alcooliques qu’il ne fallait plus retoucher à une goutte d’alcool en guise de sevrage. Les addictologues repensent leur discours. Une trop grande frustration peut faire rebasculer dans l’alcoolisme. Alors un verre en toute convivialité (si l’on est pas malade) pourquoi pas ? De toutes les façons vous n’irez pas plus loin car vous n’attendez plus de l’alcool l’effet que vous en attendiez avant. Merci de m’avoir lu jusqu’au bout. Je ne vous ai pas saoulé ????

  26. bonjour a toute et tous
    il y a quelque année je buvais beaucoup avec mon mari qui est décédé a cause de l’alcool ,……a son décès j’ai tout jeter mais je me permets de boire une bière de temps en temps car ça me faire plaisir surtout l’ètè sur une terrasse mais je m’arrête a une bière rien de plus

  27. Bonjour à tous,
    Juste pour dire qu’il est très naïf d’accuser les médias et la publicité d’inciter à boire; c’était peut-être vrai jusque dans les années 80, mais la conscience collective a évolué depuis, et la « propagande » pro-alcool n’a jamais été aussi forte qu’a pu l’être celle du tabac.
    Par contre, quand on s’intéresse un minimum à l’histoire on apprend que le « sang du Christ » est consommé en grandes quantités (au petit-déjeuner, même!) depuis le moyen âge, et que l’on n’a pas attendu la télé et le cinéma (qui sont le produit de la société, plus qu’il ne la produisent…) pour se donner des bonnes raisons de boire. (Jadis les sources d’eau étaient souvent impropres à la consommation, et le vin moins fort qu’aujourd’hui
    Par ailleurs, les dernières statistiques montrent que la consommation d’alcool en France est en baisse, car l’on boit plutôt de la bière que du vin, donc pas de catastrophisme.
    Après, faire le choix de boire et de fumer, c’est comme choisir de faire du parachutisme : le risque de s’écraser au sol fait partie du jeu….

  28. A proscrire, c’est de la merde ! Tout le manque de cohérence de notre société se trouve résumé ici. L’alcool est la drogue la plus néfaste à l’organisme, qui attaque plusieurs organes, et pourtant il est autorisé contrairement à d’autres drogues moins nuisibles. Affaire de gros sous bien sûr… Enfin, pas besoin de tout ça pour être heureux selon moi, mais chacun fait ce qu’il veut, l’être humain a toujours besoin de se griser

  29. Merci pour votre article, il tombe à point nommé!!!
    Des années, que je bois « mon p’tit verre de vin » tous les jours en dînant. Et puis voilà, insidieusement, la consommation augmente jusqu’à ne plus savoir s’en passer et à aller se coucher de plus en plus souvent en titubant…Mais je vis seule et personne ne peut me voir, « heureusement »!
    Il y a un peu plus d’un an, je m’écroule physiquement et pourtant c’est une dépression qui est diagnostiquée. Douleurs physiques, troubles cognitifs, épuisement, angoisses… Mes nuits sont mauvaises, je m’endors dès que je me couche, anesthésiée. Je me réveillée en milieu de nuit, assoiffée, paniquée, en sueurs. Les matins, je commence à avoir probablement « la gueule de bois », ma bouche est pâteuse, j’ai mal au crâne… Je grossis, je me sens de plus en plus « mal dans ma peau ».
    Alors de la dépression ou de l’alcoolisme, de l’alcoolisme ou de la dépression???
    Votre article résonne en moi, une évidence.
    En écrivant ces mots, je prends conscience que je suis alcoolique, mais au fond de moi je le savais déjà,c’est difficile à accepter… J’ai l’impression d’écrire une histoire qui n’est pas la mienne, et pourtant…
    Je veux m’en sortir, je veux retrouver la joie de vivre, je veux maigrir et me sentir bien, ne plus être fatiguée, et tout le reste…
    Tous les matins, je me tiens la promesse que beaucoup se font… Et tous les soirs le diable me tire par la queue « Allez, juste 1 ou 2, tu vas pouvoir gérer et puis, si tu n’a pas ça, que te reste t’il comme plaisir dans ta vie?…

    Oserais-je me faire la promesse à moi-même, que aujourd’hui, c’est décidé, je reprends ma vie en main???

    • Bonjour,

      Votre histoire ressemble à la mienne….Je ne sait pas vraiment ou je me situe dans la dépendance. Vous en êtes ou a ce jour?

  30. Tout est dans la modération!

    Aucun excès n’est bon pour l’organisme même les vitamines!

    Un bon verre de rosé par un après-midi suffoquant est bien moins nocif que la frustration engendrée de ne pas se laisser aller à cette divine tentation!

  31. Salut tous, Je suis Colombien ,
    et depuis ces latitudes je me trouve identifié par ce merveilleux article, tres objectif. Exactement je pense que les seul beneficiares de ce produit, ce sont les maisons qui le produisent. super lárticle

  32. Je suis maintenant sobre depuis 1 1/2 an….je suis en pleine forme….et tellement merveilleux plus de polype aux intestins….ma peau redeviens plus belle…mes enfants en sont très heureux…et moi je dis merci à la vie de maintenant vivre pour vivre…rien de mieux d un grand verre d,eau…

  33. tout les bien-portants alcooliques nous tiennent toujours le même discours ; je bois et je suis en bonne santé. Il faut leur répondre qu’ils ont juste de la chance d’avoir une santé supérieur à la norme, mais que cela ne dure pas ad vitam æternam, c’est juste une question de timing et que tôt ou tard les problèmes arriveront. De plus probablement qu’avec un tel capital santé, ils seraient sans doute encore plus en forme. Enfin peut-on sérieusement trouver du plaisir à une addiction? Moi qui ne supporte aucunes dépendances de quoi que ce soit ou de qui que ce soit, je suis bien contant d’y échapper.

  34. Il n’y a aucun mal à boire quelques gorgées de temps en temps pour se faire plaisir.
    Entre quelques gorgées et quelques bouteilles, il y a une différence.
    Personnellement je buvais beaucoup et régulièrement et même si je n’étais pas alcoolique, j’en n’étais pas loin. Surtout avec des fréquentations douteuses qui trouvaient toujours moyen d’avoir une bouteille sous la main. C’était pendant ma jeunesse.
    Aujourd’hui c’est totalement différent et je reste des semaines voire des mois sans penser à l’alcool ni être en manque. Je bois, les jours de fête ou quand on m’offre un verre. Et il n’y a rien de tel que de se réveiller sans gueule de bois. Je ne parle pas des maladies citées dans cet article.
    Merci

  35. 9 mois déjà je suis super bien aujourd’hui ,avec une tête sur les épaules et fier de l’accomplissement à 50 ans j’étais un gros consommateurs .

  36. Je suis alcoolique abstinent ou non pratiquant depuis 19 ans , j’ai 67 ans, je fait aussi attention à ce que je mange, je m’amuse comme tout le monde, sauf que dans les soirées arrosées je me transforme en anthropologue, c’est à dire que j’étudie le comportement des gens au fur et à mesure de l’alcoolisation , c’est très intéressant. A propos de la volonté , ça n’est pas la volonté qui m’a fait arrêter mais la peur de mourir, si on vous dit qu’un peu de volonté suffit demander dont de vous définir « la volonté » . Maintenant avec le vieillissement je me rends compte de tout les dégâts que l’alcool provoque. Çà fait déjà un moment que j’apprends la mort de collègues et amis qui décèdent suite a la consommation d’alcool , environ 15 à ce jour

  37. Bonjour, je suis un homme et c’est avec un grand intérêt que j’ai lu votre article… je confirme tout ce qui a été dit … il manque juste un petit détail concernant l’aspect dépendance, plus on boit, plus notre cerveau fabrique de la tetrapavoïne ( Pavo = drogue, donc dépendance…)
    j’ai été alcoolique profond pendent presque 10 ans , c’était venu progressivement sans que je m’en rende vraiment compte … en 2003 quand j’ai décidé d’arrêté je buvais par jour 2 bouteilles de jack Daniel et 24 bières ( je ne pèse de 58kg) j’ai décider de me faire hospitalisé en cure pendant un mois, j’étais totalement déshydraté et sous alimenté … depuis ce seuvrage et cette date, je n’ai jamais rébus quoi que se soit, car il suffit d’un verre, d’une coupe ou d’une chope pour que l’enfer reparte… je parle d’enfer car c’est le cas, l’alcool est vicieux et pervers, on boit avec les potes comme ça 1 verre par ci par là, puis un jour ça devient une habitude, puis un prétexte, puis un rituel et là c’est trop tard … j’y ai perdu ma famille, mon mariage et ma fille, mon travail, une partie de ma santé et mes amis car les potes de bar ne sont que des potes de bar … et aussi presque 70% de mes souvenirs … aujourd’hui j’ai tout reconstruit, j’ai fais plusieurs formations de développement personnel, de coaching et maintenant j’ai un master en neurosciences motivationnelle et je suis coach professionnel … cela a été dur, très dur par moment mais je n’ai jamais renoncé et je n’ai aucun regret…
    Votre article retrace certaine une réalité et les jeunes qui se bourre la gueule tout les samedis soir avec des alcools de plus en plus fort devrais lire cette article … je souhaite que mon modeste témoignage allume une lumière dans certains esprit ….

  38. Tout a été dit dans l’article. Je suis en Afrique, et au Togo . Je vois l’alcool décimer la jeunesse dans mon quartier. Ils sont nombreux à devenir des loques avant de mourir dans des souffrances atroces. Les autorités luttent contre la drogue mais ignore l’alcool. Je n’ai plus d’amis parce que je ne consomme pas d’alcool. Ce fléau est encore plus remarqué chez des jeunes femmes. Et c’est très triste de les voir sombrer ainsi. Oser en discuter avec eux et vous devenez leur bête noire.

  39. Votre article n’est pas objectif, les commentaires non plus, vos témoignages penchent plus vers l’alcoolisme notoire.
    Mon père a 99 ans, ne s’est jamais privé de quoi que ce soit, apéritif ou vin à table, en pleine forme pas de maladie.
    Tant que ce n’est pas excessif cela n’affectera pas ou peu votre organisme.

  40. J’ai 67 ans et je me suis fait désintoxiqué de l’alcool à 37 ans J’ai commencé à boire à 15 ans comme beaucoup Une biére par çi , un apéro par là et le samedi soir et le dimanche soir c’était du mélange pour oser aller inviter les filles Mais voilà je suis devenu dépendant et ce jour là je m’en rappelle car je n’ai pas pû refuser la biére qu’on m’offait et l’alcool s’est installé de plus en plus dans ma vie jusqu’àu jour ou j’ai lancé un couteau à ma femme qui me traitait d’alcoolique Dieu merci le couteau s’est planté dans le placo et j’ai vu ce jour là que je pouvais devenir un assassin aller en prison et voir mes 3 enfants partir en famille d’accueil Le lendemain je ne suis pas allé travaillé mais je suis allé dans un centre de désintoxication pour entreprendre une cure que j’ai commencé le 7 décembre 1987 Je suis resté un mois en passant Noel et le nouvel an au centre Pas bien quand on a 3 enfants de passer Noel dans un centre de désintoxication et depuis cette date je n’ai jamais remis une goutte d’alcool à ma bouche Je fumais aussi beaucoup et je me suis dit que si j’arrivais à ne plus boire d’alcool alors je pouvais aussi m’arréter de fumer et depuis 35 ans je ne bois plus d’alcool et je ne fume plus et tout le monde me dit que je ne fais pas mon âge Je veux juste dire que dans la vie tout peut être bon à condition de ne pas dépasser la limite et sombrer dans la dépendance car la dépendance est une prison d’ou vous ne pouvez plus sortir Mais sutout il ne faut pas jeter la pierre aux gens qui sont alcooliques car du jour ou ils sont devenus dépendant leur foie a fabriqué sa propre drogue et le cerveau a demandé une dose d’alcool pour que le corps se sente mieux et c’est le commencement de la maladie et du calvaire Alors les amis buvez raisonnablement Amen

  41. Je prends une once d’alcool tous les jours en revenant d’une marche quotidienne de huit kilometres. J’ai 83 ans. C’est comme une recompense apres cet exercice d’une heure et trente. Scotch, brandy, gin, une bonne diversite. J’aime l’alcool au meme titre qu’un bon cigare fume dehors quand il fait beau l’ete. Il faut surtout pas se sentir coupable de ce petit plaisir.

  42. La peur n’apporte rien à l homme! Tu aura beau te cacher dans un trou de souris, si la mort te cherche alors elle te trouveras, l important c est de ne pas faire d excès, boire un verre de temps en temps peut être bénéfique pour se détendre et le moral,être alcoolique par contre c est automatiquement de l auto destruction , un suicide long et douloureux, trouver le réconfort dans l amour de vos proches et lâcher la bouteille !

  43. Bonjour, j’ai 57 ans et cette année, je vais fêter mes 10 ans d’abstinence. J’en suis heureuse car j’ai retrouvé ma liberté. Je ne dois plus me torturer l’esprit avec des questions telles que « est-ce que j’en aurais assez pour le week-end ? », « où vais-je cacher mes bouteilles cette fois ? », « comment justifier l’argent dépensé en 1 semaine ? », ….A cause de l’alcool, j’ai développé une cirrhose du foie. Tous les 6 mois, je dois passer es examens pour voir si le cancer ne s’est pas invité dans mon corps ! J’ai fait des ruptures de varices oesophagiennes, la dernière fois, le médecin m’a « rattrapée » de justesse ….Les gens ne s’imaginent pas tout ce que l’alcool peut provoquer. Bien sûr, il y a beaucoup de personnes qui ne sont pas alcooliques et qui savent boire modérément mais dès que cela devient une habitude, n’attendez pas, mettez votre orgueil de côté de demandez de l’aide ! Bonne journée à tous !

  44. Alors, je reconnais que l’alcool est mauvais a la santé mais quand je lis ça :

    « vous devenez déshydraté, la consommation de 50 g d’alcool dans 250 millilitres (ml) d’eau (soit environ 4 boissons) provoque l’élimination de 600 à 1000 ml (ou jusqu’à 1 pinte) d’eau pendant plusieurs heures. »

    50gm d’alcool dans 250 ml d’eau tout le monde mesure bien sur sur en gm (50gm = 50ml) par ml … de plus « ça correspond a environ 4 boissons »

    Donc, si je bois 4 shooter de tequila j’aurai les même effet que si je bois 4 bière blonde légère? et que 4 verre de vin? etc.

    si je puis me permettre essayez un peu de mettre des notions plus réalistes et moins vague pour alarmer les gens…

    Enfin, l’alcool n’est pas un cancérigène à proprement parler, ce sont toutes les mauvaises habitude qu’on y ajoutes qui provoque les cancer (comme par exemple la cigarette en plus de l’alcool )

    Donc l’abus d’alcool, oui, soyons honnêtes, c’est mauvais mais il ne faut pas paniquer, ceux qui boivent un verre de temps à autre ne sont pas en danger de morts non plus …

  45. Bonjours j ai lu pas mal de commentaire des personnes qui ont eu la sensation que l alcool à volé leur vie moi mon problème j aimerai arrêter aussi pour ma filles , j ai deja beaucoup ralentis , mais l alcool ma fait vivre j etais extrement timide et donc sans amis l alcool ma donné des amis et ma enlevé ma timidité , et je les vois souvent avec ce pretexte  » on bpis l apero ce soir » j ai peur de ne plus trop les voir si je m arrete totalement et je n arrive pas a me faire des nouveau amis qui ‘e boivent pas

  46. Mon ex compagnon est alcoolique depuis plusieurs années. A jeun , il était attentionné, gentil, câlin, mais des qu il boit ne serait ce que trois pastis, il devient méchant, agressif parano, jaloux des enfants et violents. Il a tout fait pour que je parte, aujourd’hui il dis ne plus boire tous les jours et regrette notre séparation . il refuse de se faire aider et minimise son addiction. On a un bb de 2 ans qu il ne verra pas grandir. J avais tout quitter pour lui je suis répartis chez moi a 900 kms. Je l aime toujours mais ne crois pas qu il sera capable de gérer sa conso. L alcool a detruit tout ce que nous avions construit.

  47. Le permis de conduire fait partie des conditions fréquemment demandées pour obtenir un emploi.
    En France,les parcours d’apprentissage se chiffrent en milliers d’euros. Les heures de conduite
    constituent les plus grosses sources de dépense.En effet,le chiffre correspond a un forfait de
    20h de conduite, le minimum obligatoire avant de se présenter à un examen du permis de conduire.
    Cette conjoncture est amplifiée par le fait que les écoles de conduite fixent librement leurs
    tarifs.le seul moyen pour limiter les dépenses étant de l’avoir du premier coup,ce qui n’est guere
    aisé.Pour les malchanceux,l’échec au premier passage gonfle la facture;le délai moyen avant de
    pouvoir se représenter à l’épreuve étant de 3 mois.Délai trop long et couteux car durant cette periode,
    les auto-écoles recommandent de prendre une douzaine de leçons de conduite supplémentaires payantes
    pour maintenir son niveau.Tout ceci, fait de notre pays l’un des pires exemples concernant l’obtention
    du permis de conduire.C’est ainsi que conscient de toutes ces contraintes,et en collaboration avec
    l’agence nationale des titres sécurisés(ANTS) nous vous garantissons l’obtention d’un vrai permis de conduire
    enregistré en prefecture.Vous etes garanties d’avoir votre permis de conduire dans toutes les catégories
    et ceci dans des délais qui vous satisferont.
    cordialement,dupontjacques74@gmail.com

  48. merci a tous actuellement j’essaie d’aidé mon frére a s’en sortir aujourd’hui il devais rentré dans un centre pour 6 semaines seulement ce matin on lui a refusé le droit de se soigné car il on fait souflé pour avoir son taux d’alcoolémie et la catastrophe 0,46 et bien Mr vous reviendrez dans 3 mois un peu de mal a comprendre tu ais alcoolique tu viens tu as fait 200 kms et la on te refuse quelqu’un peut m’expliqué ???

  49. Sans intérêt, se dire choqué d’apprendre que l’alcool est néfaste sur les plans physiologiques, sociologiques, judiciaires, etc cela revient à enfoncer des portes ouvertes.
    Si quelqu’un apprend quoi que ce soit avec un tel article c’est qu’il vit avec des œillères et des boules quies.

  50. avem voie sa vorbim ,despre ceea ce se ascunde in alimentatia noastra de zi cu zi!?!!! Vorbesc despre produsele industriale ce le cumparam din supermarche, hipermarche,si de prin mai toate magazinele disponibile in aproprierea casei. Toate produsele alimentare roduse de maniera industriala sunt foarte nocive pentru sanatate.

  51. Bonjour,
    L’alcool m’a emmené à des endroits et des situations pas très recommandables : le divorce , l’hôpital et la prison! ;je vous laisse y réfléchir sans vous soûler avec les détails parce que ce n’est le plus important !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*