Ce n’est pas fatigant de donner de l’amour, mais être déçu si

fatigant
Ce n’est pas fatigant de donner de l’amour, mais être déçu si

Image crédit : source

Ce n’est pas fatigant de donner de l’amour, mais être déçu si

La déception est quelque chose qui dur dans le temps, en plus d’être fatigante elle finit également par nous étouffer de l’intérieur et par réduire à néant nos rêves.

Personne ne peut se fatiguer en donnant de la tendresse en toute sincérité à quelqu’un qui ne reconnait pas les efforts et les détails.

Ce n’est pas fatigant de donner de l’amour. Ce qui plombe le moral, ce sont les vides et les déceptions ressentis dans ces relations.

C’est bien beau de dire que l’on doit « donner de l’amour sans compter », mais encore faudrait-il être plus précis avec certains détails.

Donner un maximum d’amour à ceux qui nous entourent est quelque chose de bien, mais il faut être conscient qu’il a des limites, selon les réactions des autres personnes.

Certains pensent qu’il est normal de recevoir des faveurs, de la gentillesse, de l’attention, des flatteries, et de la tendresse.

Mais souvent, ces personnes oublient qu’une relation est un échange continu où l’on se donne et où l’on offre équitablement.

L’amour inconditionnel est, assurément, quelque chose de réellement respectable.

Pour donner un exemple, c’est ce que l’on ressent pour ses enfants. Il s’agit d’un pilier infranchissable que nous soutenons et que nous mettons en valeur.

À présent, « l’inconditionnalité » en elle-même est un terrain dangereux pour de nombreuses personnes.

Cependant cela ne peut pas toujours justifier le fait de continuer tout le temps à donner de l’amour, de l’affection et du respect lorsque nous n’en recevons pas nous-même.

Souvent nous subissons le mépris et la trahison, et c’est cet aspect habituel dans relations affectives que nous voulons traiter dans ce billet.

Être déçu est fatigant et éteint à petit feu l’amour

La déception est fatigante et nous fait prendre conscience des choses. Toutefois, jusqu’à l’arrivée de cet instant, nous passons par plusieurs phases complexes et émotionnellement difficiles qui nous font nous poser de nombreuses questions sur beaucoup de choses.

Il est important de préciser qu’une déception n’est pas forcément la première étape vers une rupture.

Parfois la déception, nous permet d’avoir un regard sur les choses avec un plus grand réalisme pour entreprendre des changements plus sérieux et matures.

Regardons cela plus en détails.

Quand l’amour est aveugle et la déception nous aide à ouvrir les yeux

Dans la jeunesse lorsque nous vivons des relations amoureuses, nous idéalisons l’autre à tel point qu’on ne lui voit aucun défaut et on le met sur un piédestal avec beaucoup de démesure.

  • La vie quotidienne nous démontre peu à peu qu’il n’y a pas de perfection, et que cela n’est ni bon ni mauvais. Voir la réalité en face est une manière adaptée -et nécessaire- de mieux affronter une relation.
  • Notre conjoint, tout comme nous, n’est pas parfait, et encore moins infaillible. Nous commettons des erreurs, nous avons tous des manies, et de nombreux défauts.
  • Ces premières déceptions doivent nous ouvrir les yeux pour nous rendre compte que pour que la relation prospère, chacun doit s’investir de manière égale.

Les manquements se corrigent, les erreurs servent à apprendre et les défauts s’harmonisent avec ceux de l’autre.

Cette déception qui nous fatigue et qui nous blesse

Il y a des faits, des détails, des mots et des actes qui nous ouvrent les yeux et nous démontrent, avec un peu d’étonnement et de déception, qu’une personne n’était pas comme nous le pensions.

  • Il est d’ailleurs probable qu’elle n’ait jamais été comme nous le pensions car l’amour a tendance à idéaliser le caractère des personnes.
  • L’amour ne devrait jamais s’offrir les yeux fermés. Le plus compliqué dans tout ça, c’est que lorsqu’on parle d’émotions, nous entrons dans un champ où tout est très compliqué à contrôler.
  • Nous pouvons accepter une déception, nous pouvons pardonner une erreur, et même 5. Mais, dès lors qu’elle est réitérée et que la douleur provoquée n’est pas prise en compte, nous sommes dans l’obligation de prendre une décision.

La déception continue est fatigante mais blesse et détruit aussi notre auto-estime. C’est quelque chose que nous devrions tous connaître.

Je suis usé et fatigué par tant de déceptions

Il ne faut pas en venir à ces extrêmes. Quand le cœur est trop usé et fatigué face à tant de déceptions supportées, il s’éteint ou il accepte cette situation et se rend.

  • Nous ne devrions jamais tomber dans ces situations dans lesquelles nous acceptons et tolérons les déceptions au point de penser que tout ceci « est normal ».
  • Peu importe que ces relations soient entre partenaires, proches ou enfants. S’il n’y a aucun respect et qu’il y a une volonté de faire du mal sans raison, c’est le moment où vous devez réagir avec fermeté.

C’est mieux de savoir le faire dès la première déception. Une fois que l’on est conscient d’une réalité, il faut savoir affronter et expliquer que l’on nous a fait du mal et que ce n’est pas comme ça que l’on construit une relation.

Si quelque chose vous tracasse, donnez-lui un nom et exprimez-le. Si quelque chose vous déçoit, démontrez-le et mettez en œuvre des stratégies pour que cela n’arrive pas à nouveau.

Si les déceptions perdurent, c’est le moment de prendre les choses en main et de donner une réponse plus tranchante. Si vous ne réagissez pas, vous continuerez à être blessé et brisé.

Ne laissez pas faire et ne permettez pas cela.

Source : amélioretasanté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*