Le 30 Juillet 2018. Image crédit :depositphotos.com

11 façons dont j’ai marqué la vie de ma fille en la faisant vivre à l’étranger

Joëlle Fournier

Une amie vit sur une île depuis 2 ans avec sa fille de 8 ans, elle a donc décidé de faire une liste des façons dont cela a marqué sa vie pour toujours.

1. Elle doit s’exprimer dans une autre langue.

Désormais, elle réfléchit et parle dans une autre langue, et a dû surmonter l’obstacle de l’apprentissage de la langue, mais elle a aussi dû surmonter la barrière de la langue pour se faire des amis.

Plus tard dans les études supérieures ou dans son travail professionnel, il faudra probablement qu’elle soit bilingue, voire trilingue, une capacité nécessaire dans le monde du travail.

2. Elle n’a pas de télévision.

Au lieu de regarder la télévision, elle fait de la plongée en apnée dans l’océan, de la randonnée des ruines antiques, et du trekking dans les îles du Pacifique.

Elle va dehors, part à l’aventure, fait de l’exercice, découvre la nature qui prend vie sous vos yeux, la touche, la sent, l’écoute.

Lire également : « Les enfants qui auront une meilleure vie sont ceux qui ont le moins accès aux écrans »

3. Aucun de ses amis n’est français.

Aucun de ses amis ne parle la même langue. Elle a dû comprendre et accepter les autres cultures à un très jeune âge. Elle a dû apprendre la diversité globale et le respect tôt ou elle n’aurait eu aucun ami.

4. Elle n’a plus de grande maison ni de voiture neuve.

Elle a une chambre et un vélo qu’elle partage avec moi. Je ne lui donne plus tout le confort luxueux qui nous met à l’aise mais ne défie pas notre âme.

Nous n’avons plus de grande maison, et je ne suis plus soumise aux pressions, aux responsabilités et aux facteurs de stress qui affectent aussi mon enfant.

5. Elle n’a pas beaucoup de jouets en plastique.

Elle n’a pas beaucoup de jouets ici, parce que c’est une société qui ne s’intéresse pas à la thésaurisation. Elle a quelques Barbies, mais pas le cabriolet Barbie, salon, restaurant, maison de rêve ou baignoire jacuzzi. Elle n’a que le minimum.

Elle joue avec des bâtons et des coquillages et du sable et des feuilles de palmiers et de noix de coco et l’océan.

Et maintenant, nous faisons de la plongée en apnée. Elle réalise maintenant que l’argent n’achète pas le bonheur. Elle se rend compte qu’une nouvelle poupée ne lui apportera pas le même bonheur que de voir son poisson arc-en-ciel préféré, et que le confort non plus.

La vie commence lorsque vous sortez de votre zone de confort, ce qui favorise le détachement , cultive la simplicité, l’amour naturel, la créativité et l’aventure en plein air.

Voir aussi : Le jour où j’ai été exaspérée par la parentalité positive

6. Elle ne connaît pas le stress.

J’ai du temps pour elle, toute la journée, toute la nuit, je suis rarement stressée, je n’ai pas de voiture, un téléphone basique pour la sécurité, nous sommes ensemble 24 heures sur 24, partons à l’aventure sans aucun stress.

Je ne cours plus partout pour gagner de l’argent pour garder notre grande maison dont nous n’avons pas besoin.

7. Elle est courageuse.

C’est une aventurière forte, indépendante et intelligente qui apprend des erreurs et trouve des réponses toute seule. Elle plonge librement dans l’océan, nage dans les grandes vagues, marche pieds nus, mange des aliments étrangers et n’a jamais jamais peur.

8. Le monde est sa salle de classe et la nature son terrain de jeu.

Elle apprend les étoiles dans le ciel, le fonctionnement des marées, les différents poissons dans la mer.

Elle apprend à faire des paniers de feuilles de cocotiers et quels sont les poissons toxiques et quels sont les serpents venimeux et les couleurs du ciel au coucher du soleil.

Elle est très curieuse. Elle a soif de connaissance et d’aventure.

Découvrez : Lettre à mes filles : vous venez d’un foyer rempli d’amour et non d’un foyer brisé

9. Elle est reconnaissante.

Elle est reconnaissante pour les petites choses gratuites de la vie. Je veux parler du soleil et des hippocampes, des bébés tortues et de l’eau potable, le temps passé avec moi, les pieds nus, la santé, la compréhension d’une autre langue, les récifs colorés, les amitiés universelles et les arcs-en-ciel.

Elle n’est pas reconnaissante pour les choses matérielles mais pour l’aventure gratuite et l’exploration de la vie.

10. L’humanité est sa famille.

Il n’y a plus de couleurs. Il n’y a pas de langues. Il y a des gens. Il y a de beaux êtres humains qui attendent de partager des amitiés et d’être aimés, attendant d’être compris et acceptés. Elle se rend compte que nous sommes tous égaux. Peu importe où nous vivons dans le monde, ce que nous faisons ou à quoi nous ressemblons.

11. Elle apprend que les rêves deviennent réalité.

Les choses qui étaient autrefois des idées dans le cœur sont désormais des activités du matin et des perspectives de vie.

Elle apprend que tout ce dont nous rêvons peut devenir réalité. Tout ce que nous n’aimons pas, nous avons le pouvoir de changer. Tout ce qui nous rend heureux, nous pouvons le vivre.

Elle apprend que nous avons une vie et que nous méritons de vivre selon nos croyances.