« Flygskam » ou « la honte de prendre l’avion », un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur en Suède

honte de prendre l'avion

La Suède est un véritable modèle en matière d’écologie et les habitants sont très engagés dans la protection de l’environnement. Par exemple, leur électricité provient majoritairement de sources renouvelables, en grande partie grâce à l’énergie éolienne.

Et avec au moins 7 poubelles pour trier les déchets et un système de consignes bien rôdé, les Suédois sont les champions du recyclage. Ils font également des achats responsables, de façon avoir un faible impact sur l’environnement. Mais la Suède a décidé d’aller encore plus loin dans son engagement pour la préservation de notre planète .

Pour agir contre le réchauffement climatique, un nouveau concept a vu le jour, il s’agit du « Flygskam » ou « la honte de prendre l’avion ».

honte de prendre l'avion
Image crédit : Depositphotos

Le transport aérien étant une grande source de pollution pour l’environnement, de plus en plus de Suédois ont décidé de délaisser l’avion au profit du train .

En seulement quelques mois, le transport aérien a déjà observé une forte diminution des vols internes et on a noté une nette augmentation des trajets en train de nuit.

Ce mouvement a pris tellement d’ampleur, qu’un « salon du voyage du train » a été créé pour que les voyageurs puissent bénéficier de tous les bons plans pour voyager à travers l’Europe en train.

Un bel exemple à suivre pour tenter d’agir contre le réchauffement climatique tant que nous le pouvons. Les gens doivent prendre conscience que nous devons changer nos habitudes de consommation au profit de choix plus écologiques et durables, avec un impact plus faible sur l’environnement.

Découvrez les explications du concept « Flygskam » dans un reportage radiophonique de franceinfo :

Cyril R.

C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j'ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour passer du temps dans la nature. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche au bien être et à l'écologie de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mon amour pour la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *