En France, 80 % des croissants des boulangeries sont d’origine industrielle

Annonce
croissants des boulangeries sont d'origine industrielle
Image crédit : Depositphotos

Le croissant est arrivé pour la première fois avec Marie-Antoinette d’Autriche en 1770, qui a introduit son ancêtre en arrivant à la Cour de France. Au départ, le Hörchnen était fabriqué avec une base de pâte à pain améliorée. Il faudra attendre 1920 pour que les boulangers apportent des modifications à la recette et inventent le croissant feuilleté au beurre que nous connaissons tous.

Le croissant est devenu un véritable symbole gastronomique, une petite fierté nationale, un élément emblématique de nos petits-déjeuners. Il est la viennoiserie préférée des Français, se plaçant juste devant le pain au chocolat.

Annonce

Bien que les lieux d’achat soient multiples, la boulangerie reste le lieu d’achat préféré des Français, car nous préférons acheter le croissant pur beurre fabriqué de façon traditionnelle par l’artisan boulanger.

Et pourtant, depuis plusieurs années de plus en plus de boulangers nous vendent des croissants industriels car il n’y a aucune loi qui les oblige à faire leurs viennoiseries eux-mêmes, et ils n’ont aucune obligation de le marquer.

Pour assurer la longue conservation certains croissants industriels, il y a souvent plus de sucre, plus de sel, plus de levure ainsi que des additifs comme le E472e (potentiellement cancérigène).

Annonce

Un boulanger de Nice avait déclaré « 80 % des viennoiseries sur le marché sont d’origine industrielle. Dans le pays de la gastronomie, c’est honteux. »

Image crédit : Depositphotos

Deux ans après son coup de gueule, il continue de se battre pour sauver le croissant français. Découvrez ce boulanger qui se bat pour le label croissant fait maison un reportage de France 5 :

Annonce

Cyril R.

C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j'ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour passer du temps dans la nature. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche au bien être et à l'écologie de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mon amour pour la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *