Confinement: la France redoute une explosion des violences conjugales et des divorces comme en Chine et en Italie

Annonce

Depositphotos

Confinement: la France redoute une explosion des violences conjugales et des divorces comme en Chine et en Italie

Si certains ont annoncé un boom des naissances l’année prochaine lié au confinement pour lutter contre la propagation du coronavirus, nous assistons en réalité à une explosion des violences conjugales en Chine et en Italie. En Chine, cette période d’isolement provoque inévitablement des disputes, et les divorces ont explosé dans certaines villes.

Le confinement n’est pas toujours synonyme de lieu sécurisé pour les personnes victimes de violences conjugales.

Annonce

Le nombre de demandes pour les divorces aurait explosé depuis que les villes de la province de Hubei, l’épicentre de l’épidémie de coronavirus en Chine, ont été mises en quarantaine. 

La France craint également une augmentation des violences conjugales comme en Chine et en Italie. D’ailleurs, l’association féministe française Nous Toutes a diffusé un message largement partagé sur les réseaux sociaux intitulé « Confinement: protégeons les femmes victimes de violences ». Le texte rappelle que « pour les femmes et les enfants qui sont confinés avec un conjoint ou père violent, le danger n’est pas qu’en dehors de leur domicile».

La secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a également averti sur les risques importants de violences conjugales. « Le confinement peut générer un terreau propice aux violences intra-familiales », écrit Marlène Schiappa sur Twitter. 

Annonce

En Belgique, plusieurs associations féministes ont aussi lancé un message d’alerte, comme l’association Femmes de Droit. L’asbl Vie Féminine a modifié ses activités : elle a renforcé ses permanences juridiques et sociales et a eu l’autorisation de la Région Wallonne de les faire par téléphone.

S’inspirant de l’Espagne, pays pionnier dans le combat contre les violences conjugales, le collectif français demande le lancement d’une « une campagne d’information et de prévention nationale sur les violences au sein du couple en situation de confinement ». Il demande aussi la création d’un « service d’alerte ouvert 24h sur 24h par messagerie instantanée avec la fonction de géolocalisation par les forces de l’ordre ». 

Pour le moment, en France aucune mesure n’a été annoncée, mais Nicole Belloubet, ministre de la Justice, a tout de même demandé à ce que les tribunaux traitent les affaires de violences conjugales en priorité.

Annonce

Cyril R.

C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j'ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour passer du temps dans la nature. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche au bien être et à l'écologie de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mon amour pour la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *