« La personne qui frappe ou maltraite un animal est quelqu’un qui n’a pas encore appris à aimer »

Annonce
maltraite un animal
Image crédit : Depositphotos

Les animaux sont la représentation la plus honnête de l’amour. C’est pourquoi, quiconque maltraite un animal qui n’a pas encore appris à aimer ne sait pas ce que c’est que de se connecter à quelqu’un de manière honnête et authentique.

Les animaux sont des êtres qui existent dans ce monde pour nous rappeler des valeurs que nous oublions souvent. Avec leur pureté d’âme, leur amour inépuisable et leur vraie présence, ils nous apprennent à aimer, à valoriser les choses simples de la vie, à consacrer toujours du temps aux gens importants et à faire en sorte que chaque jour de la vie compte.

Celui qui a un animal comprend la vie différemment, sait que nous sommes en voyage et que nous devons apprendre de tous les êtres avec qui nous vivons. Ces personnes comprennent également ce que signifie l’amour véritable et inconditionnel et cherchent à montrer cet amour au monde de la même manière que leurs animaux leur montrent.

Annonce

Ces êtres existent pour nous aider à être de meilleures personnes, nous leur devons beaucoup. Ils méritent tout notre amour, notre dévouement et notre affection. Les animaux sont la représentation la plus pure de l’amour. C’est pourquoi, quiconque maltraite un animal qu’il n’a pas encore appris à aimer ne sait pas ce que c’est que de se connecter à quelqu’un de manière pure et vraie.


Lorsque nous perdons nos animaux, c’est comme si une partie de nous partait avec eux. Nous souffrons autant que lorsque nous perdons quelqu’un de notre propre famille ou de notre cercle d’amis.

maltraite un animal
Image crédit : Depositphotos

C’est parce qu’ils font vraiment une différence dans nos vies et que leur départ provoque une blessure très profonde dans notre cœur qui devient moins douloureuse avec le temps mais ne disparaît jamais totalement.

Annonce

L’idée de ne jamais revoir nos compagnons est très triste, mais si vous êtes un admirateur et / ou un adepte du spiritualisme, vous pouvez vous réjouir de savoir qu’ils ont une vision particulière de celui-ci. On dit que lorsque les animaux nouent des liens étroits avec leurs propriétaires, la mort n’est pas la fin. Ils peuvent revenir à la même famille, dans le corps d’un nouveau animal de compagnie.

Un récit de Xavier, raconte l’expérience vécue avec son chien. 

Xavier et sa chienne Doll

Xavier avait une chienne nommé Doll, qui l’attendait toujours, lui faisant toujours la fête en le voyant. Elle sautait sur ses genoux, lui léchait le visage comme si elle l’embrassait. 

Doll est morte. Xavier était très malheureux de son départ. Il l’enveloppa dans le plus beau châle qu’il avait et l’enterra au fond de la cour, non sans verser beaucoup de larmes.

Un couple d’amis lui ont offert un chiot identique.

Le chiot, encore très jeune, était enveloppé dans une couverture.

La conversation était en cours lorsque Xavier entra dans la pièce et quelqu’un mit le petit chien dans ses bras. Le chien se mit directement sur les genoux de Xavier et commença à le lécher.

– Xavier a en quelque sorte retrouvé son chien.

Et Xavier dit :

– Lorsque nous aimons notre animal et lui donnons des sentiments sincères, au moment de partir, la vie nous le rend bien.

Annonce

Oui, Doll est encore ici, oui, et elle enseigne à ce chiot les habitudes qui me plaisaient. Nous, les humains, sommes dans la nature pour aider les animaux à progresser. 

C’est pourquoi toute personne qui maltraite un animal va à l’encontre des lois de la nature, car ses lois sont les lois de la préservation de la nature. Et bien sûr, quelqu’un qui frappe ou maltraite un animal est quelqu’un qui n’a pas encore appris à aimer.

Beau rapport! Quelles que soient nos croyances, nous pouvons tous convenir que les animaux nous apprennent à aimer et à partager notre meilleure version avec le monde! Avec eux, nos vies sont plus complètes et significatives!

Cyril R.

C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j'ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour passer du temps dans la nature. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche au bien être et à l'écologie de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mon amour pour la nature.

Un commentaire sur “« La personne qui frappe ou maltraite un animal est quelqu’un qui n’a pas encore appris à aimer »

  1. QUI a été maltraité… QUI a été sous-estimé et dévalué, humilié… QUI a été méprisé… QUI a été mal aimé… a de SOI une Estime, 1 image, 1 Affirmation, 1 Confiance, 1 Implication ET 1 Réalisation défaillante voire inexistante.
    Comment ne pas comprendre qu’une personne sous-estimée produise ou reproduise sur plus faible physique, affectif ou relationnel: ce mépris, ces maux, ces sévices, cette haine qui lui ont été infligés…
    Tant que cette personne n’apprend pas qu’il existe d’autres moyens d’expression et de communication de ses sentiments profonds que cette violence et ne parvient pas à comprendre ET pardonner…
    Ce sera son langage et d’expression affective privilégiés..!
    Cette personne reproduira ces schémas relationnels parentaux ou héritage familial et transgénérationnel familial..!
    Jahrod uNYK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *