Un neuroscientifique a découvert que les gens heureux suivaient 4 rituels

gens heureux
Un neuroscientifique a découvert que les gens heureux suivaient 4 rituels

Le 14 Novembre 2017. Image crédit : pixabay

Un neuroscientifique a découvert que les gens heureux suivaient 4 rituels

Une nouvelle recherche menée par un neuroscientifique, Alex Korb, a découvert qu’il existait quatre façons de nous rendre heureux et de le rester. Voici ce que dit la recherche.

Un neuroscientifique a découvert que les gens heureux suivaient 4 rituels :

1. NOUS DEVRIONS IDENTIFIER LES SENTIMENTS QUI NOUS DÉPRIMENT

Il y a beaucoup de choses qui nous font sentir « mal ». Nous pouvons nous sentir jaloux, ou en colère, ou amer, et même si ces trois sentiments sont souvent groupés, ils ont des significations différentes. Korb a découvert que l’ identification d’un sentiment rendait l’impact de l’émotion plus doux . Les participants à l’une étude ont été invités à regarder des images de visages, où ils exprimaient chacun une émotion différente.

Le participant a pris l’émotion simplement en regardant l’image, ce qui a augmenté l’activité dans l’amygdale . Cependant, quand chacun des participants a identifié quelle émotion était montrée, l’activité dans l’ amygdale a encore diminué. Pourquoi? Parce que la compréhension de l’émotion exacte a réduit la capacité de l’émotion à prendre le dessus. En d’autres termes, reconnaître comment vous vous sentez aide à vaincre les mauvaises émotions.

Alors, comment pouvons-nous mieux intégrer ces connaissances pour contrer les mauvais sentiments? Pratiquer la pleine conscience est l’une des meilleures astuces. Il s’agit d’identifier vos sentiments pour aider à réduire leur impact négatif.

2. NOUS DEVRIONS APPRENDRE CE QUI NOUS ARRIVE QUAND NOUS NOUS SENTONS LE MOINS BIEN, ET POURQUOI

La recherche d’Alex Korb, détaillée dans The Upward Spiral, peut nous dire comment nous pouvons contrer notre pire ennemi, notre cerveau. On a souvent l’impression que notre cerveau est contre nous, surtout lorsque nous nous sentons fatigués, déprimés ou en manque de motivation. Pour comprendre pourquoi, nous devons en savoir un peu plus sur notre esprit. La honte, la fierté et la culpabilité sont toutes des émotions qui produisent de l’activité dans les mêmes zones. Généralement, la satisfaction est l’émotion la plus forte dans ces régions, mais en activant le noyau accumbens , la honte et la culpabilité supplantent notre fierté.

Cette zone du cerveau est également connue comme un centre de récompense, cela signifie que lorsque nous laissons les mauvais sentiments prendre le dessus, cela semble étrangement bien. C’est le même principe quand on se sent nerveux. L’anxiété est une solution à court terme, et elle cible les parties du cerveau qui nous calment. Cela nous permet également de nous sentir proactifs face à nos problèmes.

Malgré cela, nous nous sentons un peu mieux pendant un certain temps, mais à long terme, tout empire. Alors que devrions-nous faire pour nous calmer? Eh bien, tout simplement nous demander pour quelles choses nous sommes reconnaissants.

Dans les périodes d’anxiété, il est très courant de recourir aux antidépresseurs et autres médicaments. Mais existe-t-il un moyen de surmonter cela sans les médicaments? Il suffit de nous demander pour quoi nous sommes reconnaissants. La gratitude aide à libérer la dopamine et la sérotonine dans le cerveau, qui améliorent toutes deux notre humeur, et qui sont stimulées par des médicaments comme le Prozac. En d’autres termes, nous pouvons atteindre l’effet de ces médicaments simplement en cherchant ce qui nous rend reconnaissants.

3. NOUS DEVRIONS PRENDRE L’HABITUDE D’AVOIR UN CONTACT HUMAIN PHYSIQUE

Le rejet émotionnel est l’une des choses les plus douloureuses pour un être humain. Le sentiment d’amour et d’affection élève notre humeur, mais le rejet nous donne l’effet inverse. Au cours d’une étude où les participants ont lancé une balle virtuelle à un partenaire, ils ont commencé à ressentir le rejet lorsque le partenaire virtuel a cessé de partager la balle . Des études sur le cerveau des participants ont montré qu’ils ressentaient ce rejet de la même manière que si vous vous cassiez le bras – physiquement, dans l’ insula et le cingulum antérieur .

Donc, si le rejet social fait si mal, que se passe-t-il lorsque nous faisons l’expérience de l’acceptation? Le contact physique, même simple comme une poignée de main, libère de l’oxytocine dans le cerveau et nous donne immédiatement un coup de pouce. C’est pourquoi nous nous sentons si bien quand nous sommes blottis dans les bras de notre partenaire, ou quand nos amis nous serrent dans leurs bras. Le toucher peut aussi nous aider quand nous allons mal.

Au cours d’une étude où des femmes mariées ont été informées qu’elles allaient recevoir un petit choc électrique, elles ont eu une réaction moins importante lorsqu’elles ont été autorisées à tenir la main de leur mari. D’autres recherches montrent que des câlins réguliers pendant quatre semaines peuvent augmenter votre bonheur. Cela peut aussi expliquer pourquoi les gens aiment tellement les massages. La connexion humaine ressentie pendant peut stimuler les neurotransmetteurs positifs de 30% dans votre cerveau.

4. NOUS DEVRIONS DEVENIR PLUS ACTIFS DANS LA PRISE DE DÉCISIONS

Les humains rapportent souvent se sentir mieux après avoir pris une décision et s’y être tenus. Il y a une bonne raison derrière cela. Prendre une décision active positivement le cortex préfrontal , ce qui peut réduire notre anxiété et vous détourner des impulsions négatives. Prendre une décision est aussi une forme de résolution de casse-tête, conclure ce qu’il faut faire est une façon de résoudre le problème, ce qui réduit la pression sur le système limbique de notre cerveau .

Cependant, nous mettons trop de pression sur la perfection, et les recherches de Korb suggèrent que prendre une décision correcte peut être mieux que de chercher une solution parfaite . Ce type de comportement active les zones préfrontales dorsolatérales, qui sont associées au contrôle, réduisant ainsi la tension de la situation.

La recherche de Korb a montré que choisir activement de faire quelque chose qui a de bons résultats est encore mieux que quelque chose qui se passe juste par hasard . Par exemple, vouloir aller à la gym plutôt que d’être obligé de partir nous donne beaucoup plus de  plaisir. Aller sur le tapis roulant avec une attitude positive est un choix actif, et nous fait sentir les avantages encore plus après.

Maintenant que vous avez une certaine compréhension de la façon dont le cerveau fonctionne, profitez-en pour vous en servir pour contrôler vos émotions. Suivre ces quatre rituels régulièrement augmentera votre bonheur et vous aidera à rester de meilleure humeur.

Antoine Mercier

Source Un neuroscientifique a découvert que les gens heureux suivaient 4 rituels : theweek.com/articles/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*