Greenpeace dévoile une carte des déchets nucléaires en France

carte des déchets nucléaires

Greenpeace dévoile une carte des déchets nucléaires sur le territoire français.

Déchets nucléaires: Cette carte est un recensement des lieux de stockage et de transit des déchets nucléaires. Pour que les français interpellent le gouvernement.

Les déchets nucléaires sont un gros problème, ils sont difficiles à stocker et trouver des endroits pour le faire est compliqué, car personne n’en veut. Et notre pays qui s’est lancé dans cette technologie et qui mise tout dessus en a entreposé un peu partout dans l’hexagone. Vous voulez savoir où ? et surtout savoir s’il y en a de stocké près de chez vous? Alors cette carte peut vous aider à le découvrir

Où ça ? Pour le savoir et découvrir s’il en existe près de chez vous (il y a des chances) Greenpeace a publié une carte interactive… et terriblement instructive.

« Ces matières et déchets radioactifs circulent de leur lieu de production à un lieu d’entreposage ou de stockage

Greenpeace déclare :

« Avec ses 58 réacteurs et 60 ans d’existence, l’industrie électronucléaire française produit des déchets radioactifs en masse, qui s’accumulent au fil des ans. Que deviennent-ils ? Où sont-ils stockés ? Par où transitent-ils ? Notre carte des déchets nucléaires vous permet d’en savoir plus et découvrir les sites et lieux de passages de matières et déchets radioactifs à proximité de votre commune. »

Cette carte, avec laquelle vous pouvez zoomer sur votre région, ou écrire le nom de votre ville vous fera découvrir si vous avez des déchets nucléaires à coté de chez vous .

« Ces matières et déchets radioactifs circulent de leur lieu de production à un lieu d’entreposage ou de stockage à un autre, souvent à l’insu des riverains. C’est cette réalité de la crise des déchets nucléaires que nous exposons à travers cette carte des sites et points de passage des matières et déchets radioactifs. »

La démarche de Greenpeace est d’alerter les Français sur la grande quantité des déchets nucléaires et d’interpeller le ministre François de Rugy, à se rendre aux réunions d’information et à faire connaitre son avis sur un site dédié.

Pour plus d’informations cliquez ici.

Antoine Mercier

Comme de nombreuses personnes, cela fait des années que j’essaie de limiter mon empreinte carbone en triant mes déchets, en empruntant le plus possible les transports en commun et en limitant au maximum le plastique. C’est un bon début, mais je pense que tout ceci n’est pas suffisant car nous ne réglerons pas le problème en nous contentant de faire cela.

4 réflexions sur « Greenpeace dévoile une carte des déchets nucléaires en France »

  1. j ai signer pour les déchets nucléaires que nous en étant des citoyens et citoyennes sommes prets a signer .mais il a un hic sur votre formulaire d inscription ,quand viens le temps d écrire ton code régionale et notre numéro de téléphone rien s inscrits .j ai essayer de toutes les maniére car je signe tous ce qui me tiens a coeur comme les déjets nucléaire . j ai signer mais si j ai pas été capable d inscrire les 2 choses qui m ont demander est-ce que je suis inscrit ou pas je l ai partager sur facebook en mode public tous le monde peut voir mon partage .en espérant d avoir une réponse ,car ceux qui vont vouloir la signer pourront -ils agir .sinon veillez vérifier votre poste sur les déchets nucléaires .merci a vous une réponse serait apprécier de votre part d une citoyenne qui aime protéger sa ville son pays et le monde entiers .

  2. J’ignorais que je demeuraisaussi près de ces saletés. Merci d’être informée. Je fais quoi maintenant ? Je déménage, OK, mais où?
    J.Lefrançois

  3. Eh ben à Toulouse la centrale de Golfech n est pas si loin malheureusement si jamais il y a un incident ça va donner …
    Quand aux déchets il n y en a pas ils vont vers Lodève je pense …
    où signe t on la pétition ?

    Merci

  4. vous ne considérez pas les stériles et les résidus de traitement des mines d’uranium comme des déchets nucléaires, Pourtant ils sont radio actifs et pour 2%(environ 2 millions de tonnes) d’entre eux ils se ont été utilisés pour du terrassement,comme remblai ou dans les cours de fermes.Vivant à proximité d’une mine ancienne d’uranium je n’ai donc rien à craindre selon vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *