Harrison Ford: « Arrêtez de donner du pouvoir à des gens qui ne croient pas en la science »

Le 15 Novembre 2018. Image crédit :depositphotos.com

Harrison Ford: « Arrêtez de donner du pouvoir à des gens qui ne croient pas en la science »

Par Phillipe Blot

Les célébrités utilisent souvent leurs plates-formes pour sensibiliser sur des questions importantes. Mais même si beaucoup d’entre nous sont devenus insensibles à leurs avertissements, il y a quelque chose à propos d’Harrison Ford qui oblige les gens à s’asseoir et à écouter.

C’est peut-être en raison de la célébrité qu’il a acquise en jouant des personnages héroïques comme Indiana Jones et Han Solo.

Plus probablement, cependant, c’est parce que Ford ne pointe pas seulement les problèmes importants, il les charge aussi avec des armes à feu. » Arrêtez de donner du pouvoir à des gens qui ne croient pas en la science »

S’exprimant cette semaine au sommet mondial de l’action pour le climat à San Francisco, l’acteur et défenseur acharné du climat, âgé de 76 ans, a lancé un avertissement sobre: ​​ »Si nous ne changeons pas la voie sur laquelle nous nous trouvons aujourd’hui, l’avenir de l’humanité est sombre ».

La déclaration sévère de l’acteur est suivie d’un long soupir. Et avec ce souffle lourd, vous pouvez presque sentir l’exaspération de l’acteur.

Ford travaille pour le groupe environnemental Conservation International depuis plus de 27 ans maintenant, qui soutient des scientifiques du monde entier s’employant à identifier et à surmonter les menaces qui pèsent sur la biodiversité.

Mais comme le précise Ford dans son discours récent et passionné. Tout ce travail est sans importance si nous nions la réalité du changement climatique et oublions collectivement la nature dans nos « objectifs climatiques pour les entreprises, les États et les pays ».

« Nous pouvons installer des panneaux solaires sur chaque maison, transformer chaque voiture en véhicule électrique, tant que Sumatra brûlera, nous aurons échoué », a-t-il déclaré.

« Tant que les grandes forêts d’Amazonie seront coupées et brûlées. Tant que les terres protégées des peuples indigènes et des tribus seront envahis, et que les terres humides et les tourbières seront détruites. Nos objectifs en matière de climat resteront hors de portée à atteindre. »

 » Nous sommes très en retard »

Voir aussi : Voici pourquoi vous devriez éviter l’huile de palme comme la peste

Dire que l’acteur semble mécontant de la situation actuelle en matière d’environnement serait un euphémisme grave.

Le discours de Ford n’est pas simplement un appel à l’action urgente, c’est un cri de ralliement. Une attaque à peine voilée contre des politiciens ignorants juste avant les élections américaines de mi-mandat.

« Faut élire des dirigeants qui croient en la science », a-t-il exhorté les électeurs.

Les commentaires rappellent un discours similaire prononcé par Ford, qui a viré au rouge l’an dernier. Juste après que le président Trump ait sorti les États-Unis de l’Accord de Paris sur le climat.

« Nous avons des responsables de merde importants qui ne croient pas en la science », nous avait-il averti à l’époque.

Vous pouvez encore sentir ici cette passion un an plus tard. Mais après une série d’attaques politiques contre la science du climat en 2018, vous pouvez également entendre un grondement de colère.

Voir également : DES IMAGES AFFREUSES : UN ORANG-OUTAN AFFRONTANT UN  BULLDOZER QUI DÉCIME SA FORÊT

« Arrêtez, pour l’amour de Dieu, le dénigrement de la science! Arrêtez de donner du pouvoir à ceux qui ne croient pas en la science, ou pire, qui ne croient pas en la science pour leur propre intérêt », déclare Ford, avec une voix brisé alors qu’il monte en volume.

« Ils savent qui ils sont. Nous savons tous qui ils sont! »

Appelant le changement climatique « la plus grande crise morale de notre temps ». Ford prévient que, sauf si quelque chose change (et bientôt), les « moins responsables assumeront les coûts les plus importants ».

Dans l’ensemble, il nous ramène à son principal argument: les puits de carbone naturels sont actuellement « la seule solution réalisable » pour lutter contre le changement climatique.

« En termes simples, si nous ne pouvons pas protéger la nature, nous ne pouvons pas nous protéger nous-mêmes », dit-il.

La fin de son discours n’aurait pu être écrite par personne d’autre: « Relevons nos manches et donnons un coup de pied au cul à ce monstre ».

Vous pouvez regarder tous les discours du Sommet ci-dessous:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*