Un herbicide à base de sucre pourrait substituer le glyphosate

substituer le glyphosate

Un nouveau sucre pourrait bientôt substituer le glyphosate, l’herbicide le plus utilisé et le plus controversé au monde.

Cet herbicide est totalement naturel et agit de la même manière que le glyphosate pour empêcher les plantes de pousser. De plus, il pourrait également s’employer comme antibactérien et antifongique.

Par Phillipe Blot. Le 12/02/2109

L’importance de substituer le glyphosate

Le glyphosate est le désherbant le plus répandu au monde. En effet, en 2014, les agriculteurs ont pulvérisé plus de 25000 tonnes de ce désherbant. On a multiplié son utilisation par 12 en seulement 10 ans. Étant bon marché et facile à déverser sur les cultures, il permet de semer tout de suite après son utilisation. Les agriculteurs n’ont pas besoin de labourer le sol et il n’a aucun effet pour les cultures d’après. En revanche, depuis plusieurs années, cet herbicide fait l’objet de plus en plus de débats.

En effet, on l’accuse d’être toxique pour les humains ainsi que les abeilles et les organismes aquatiques. D’autre part, il a été déterminé comme « cancérogène probable » pour l’homme. Il est donc désormais interdit pour les particuliers et les espaces publics et son interdiction devrait s’étendre aux agriculteurs. Mais jusque là, nous n’avions trouvé aucun herbicide pour substituer le glyphosate et qui soit sans danger.

Voir également: Une tuile présentée au salon de l’agriculture permet de se passer d’herbicide dans les vignes

Mais aujourd’hui, des chercheurs de l’université de Tübingen, en Allemagne, affirment avoir trouvé une nouvelle molécule de sucre. Elle serait sans danger pour la faune et la flore. Pourtant, elle serait tout aussi efficace que le glyphosate pour éradiquer les mauvaises herbes. C’est parce que cette molécule agit de la même façon que le glyphosate.

Mécanisme d’action du glyphosate

La substance active du glyphosate, N(phosphonométhyl)glycine, empêche l’activité d’une enzyme, bloquant la voie de l’acide shikimique. Cette voie est une fonction essentielle permettant à la plante de transformer de simples précurseurs glucidiques en acides aminés aromatiques et beaucoup d’autres métabolites importants. Lorsqu’on prive la plante de ces acides aminés, elle meurt par carence nutritionnelle. Comme cette voie est spécifique aux végétaux,  bactéries et  champignons, le glyphosate ne devrait pas avoir d’effet sur les animaux.

Découverte d’un nouveau sucre dans une cyanobactérie

Klaus Brilisauer et ses collègues ont trouvé cette molécule dans une  cyanobactérie  d’eau douce renommée Synechococcus elongatus. Elle a inhibé de manière considérable le développement d’autres sources bactériennes, mais les chercheurs ignoraient de quelle façon exactement. Ils ont alors trouvé une nouvelle molécule de sucre, le 7-deoxy-sedoheptulose (7dSh), dite « antimétabolique » pour sa capacité à perturber les processus métaboliques.

Lien connexe: EN ARGENTINE, DES AGRICULTEURS DISENT ADIEU AU GLYPHOSATE ET S’EN SORTENT À LA PERFECTION

Le 7dSh agit comme le glyphosate, bloquant une enzyme essentielle de la voie shikimique, la DHQS (Dehydroquinate synthase). « Même à de faibles concentrations (25 à 50 µg/ml), l’effet est aussi puissant qu’avec le glyphosate », révèlent les chercheurs qui ont dirigé plusieurs essais sur l’organisme modèle Arabidopsis thaliana. À de plus fortes doses, le développement de la plante s’arrête dès le premier jour.

Un excellent herbicide naturel pour substituer le glyphosate


« Contrairement au glyphosate, ce nouveau sucre est un produit totalement naturel », indique Klaus Brilisauer, auteur principal de l’étude publiée dans Nature Communications. Il a jouté : « Il présente une excellente dégradabilité et une faible écotoxicité. Nous voyons ici une excellente occasion de l’utiliser comme herbicide naturel ». Grâce à son action antibactérienne et antifongique, il espère qu’on pourra également l’utiliser dans la médecine vétérinaire, le traitement des eaux et même la santé humaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*