expérimentation animale

expérimentation animale

Credit: Mark Large

Des humains échangent leur place avec les animaux dans cette campagne effrayante sur l’expérimentation animale

Qu’est-ce qui rend acceptable qu’une espèce en soumette une autre à des expérimentations tortueuses pour le profit des autres ?

Qu’est-ce qui sépare les êtres humains des animaux? Dans un sens, les humains, ne sont-ils pas eux aussi des animaux? Alors, qu’est-ce qui rend acceptable qu’une espèce en soumette une autre à des expérimentations tortueuses pour le profit des autres?

Cela fait des années que des individus éthiquement conscients et des militants des droits des animaux qui cherchent à inspirer le changement se posent ces questions et beaucoup d’autres.

Et maintenant, la société de cosmétiques Lush a dévoilé ce qui est probablement la campagne la plus dérangeante sur les droits des animaux pour sensibiliser la population sur l’ expérimentation animale.

La société sait que la meilleure façon d’inspirer les individus à agir est de les impliquer émotionnellement. Dans ce cas, cela signifie infliger de nombreux mauvais traitements couramment infligés aux animaux quotidiennement dans des laboratoires du monde entier sur un être humain.

Pour cette campagne, une jeune femme nommée Jacqueline Trade s’est soumise aux pratiques actuellement effectuées sur les animaux dans les laboratoires d’essais dans le monde entier. Elle portait une combinaison couleur chair et a été ligotée et bâillonnée quand toutes sortes d’expériences ont été réalisées sur elle.

Campagne effrayante sur l’expérimentation animale : 

Credit: Mark Large

Credit: Mark Large

AnimalTesting2

Credit: Mark Large

Elle a vécu les mêmes traitements que les animaux de laboratoires pour sensibiliser les consciences.

Credit: Mark Large

Credit: Mark Large

La jeune femme de 24 ans a été alimentée de force jusqu’à en perdre ses réflexes nauséeux et être incapable de respirer.

Credit: Mark Large

Credit: Mark Large

Ensuite, ses yeux ont été aspergés des mêmes produits chimiques irritants que dans les expérimentations animales. Si vous pensez qu’elle fait semblant d’être terrifiée, les participants à l’événement affirment catégoriquement que ses émotions étaient bien réelles.

Credit: Mark Large

Credit: Mark Large

Comme les animaux de laboratoire, on lui a rasé la tête.

Credit: Mark Large

Credit: Mark Large

Une partie du rôle de l’activiste était d’endurer toute l’épreuve sans se plaindre, tout comme les animaux de laboratoires sont obligés de le faire chaque jour (pendant des années).

Credit: Mark Large

Credit: Mark Large

Tout le monde a pu observer l’ensemble de la campagne. Les passants à Londres on fini par comprendre qu’il s’agissait d’une représentation d’une expérimentation animale.
Source : www.trueactivist.com

Notez cet article