Le 3 Novembre 2018 : Image crédit :depositphotos.com

Je pensais ressentir une grande souffrance en te laissant partir

Par Lucie Meyer

Je pensais que j’allais ressentir une grande souffrance, que mon cœur serait anxieux de te perdre. Ou pire encore, qu’il cesserait de battre.

Je pensais que sans toi, j’allais simplement cesser d’exister.

Je pensais que j’allais partir en dérive, car tu étais le point d’ancrage sur lequel j’avais créé mon identité, ma boussole qui m’aidait à me diriger. Je pensais que sans toi j’allais me perdre.

Mais un jour, j’ai su tout simplement.

Je ne m’attendais pas à un tel soulagement quand j’ai rompu les cordes qui m’entravaient depuis tout ce temps. Un instant de clarté extraordinaire. Un instant, où j’ai enfin su.

Je n’avais plus besoin de toi.

Je n’avais plus besoin de ton opinion sur moi, de ton affirmation, de ton approbation.

Je n’avais plus besoin de tes jugements, de tes critiques, de tes condamnations.

Je n’avais plus besoin de tes attentes que j’étais incapable de satisfaire, de tes objectifs qui changeaient à chaque changement de vent.

Je n’avais plus besoin de ton blâme, de tes excuses, de tes justifications.

Je n’avais plus besoin de ton pseudo amour, rempli de conditions.

Je pensais que j’avais besoin de toi, mais j’avais tort.

Je pensais que ce serait difficile de te laisser partir, mais ça n’a pas été le cas.

Je pensais que tu allais me manquer, mais encore une fois j’avais tort.

En une seconde, mon cœur fut éveillé à la vérité sur qui je suis.

Je suis plus que les mensonges que tu as voulu me faire croire sur moi. Je suis plus que le reflet de l’échec dans tes yeux quand je ne satisfaisais pas tes demandes. Je ne me sens plus sans valeur comme lorsque j’étais avec toi.

Je suis une grande guerrière, sculptée par les mains de la création, façonnée par les mêmes mains qui ont créé les océans et les étoiles, les montagnes et l’air.

Je suis une personne forte, courageuse, sage. Je suis douce d’esprit avec le coeur d’une lionne.

Je suis créative, passionnée, sensible et gentille. Je suis ouverte de coeur et d’esprit. Je suis puissante, généreuse, audacieuse, empathique, vraie, complexe, courageuse, compréhensive, indulgente.

Je suis tout ce que tu ne seras jamais.

Je ne porterai plus la honte que j’ai dû porter pendant toutes ces années, car cette honte t’appartient.

Et je ne garderai aucune haine ni aucun ressentiment envers toi.

Car en faisant cela, je te laisserais détruire ma lumière. Cela te permettrait de détruire ma paix, de noircir mon cœur avec la malice qui t’habite.

Je ne veux pas être liée à l’amertume qui détruit ton âme, ni à ta laideur.

Au lieu de cela, je choisis de partir à la découverte du monde et d’aimer plus farouchement, de montrer plus de compassion, d’être plus généreuse, d’offrir plus de gentillesse.

Je choisis de pardonner. Pour moi, pas pour toi.

Je choisis de semer ce que je souhaite récolter pour l’avenir de mes enfants.

Je choisis la liberté et l’amour.

Je resterai ferme sur la vérité inébranlable de la personne que je suis.

Et je volerai vers des sommets dont tu ne rêveras jamais.

Car je t’ai laissé partir.

Je ne suis plus retenue par toutes les ficelles que tu tenais.

Je n’ai plus besoin de toi.

Maintenant, je suis libre.

Notez cet article