Je suis désolée, d’avoir essayé de te sauver.

Je suis désolée

Le 14 Septembre 2017. Image crédit Pixabay

Je suis désolée, d’avoir essayé de te sauver.

Lorsque nous nous sommes rencontrés…

La première fois que nous nous sommes vus, c’était comme un rêve éveillé, comme un songe.

Tu brillais, d’un feu infatigable, inéteignable, tu débordais d’amour, de courage, les yeux remplis d’aventure.

Tu m’as fait sentir vivante, tu m’as fait progresser et avancer, tu m’as fait lâcher prise sur le négatif, tu m’as fait lâcher prise sur le passé et les mauvaises personnes qui le peuplaient.

Avec toi je me sentais bien et en sécurité.

Je me sentais complète.

Je me sentais aimée.

J’étais comblée, satisfaite de ton amour.

Je croyais que si je te donnais mon coeur, tu me donnerais le tien.

Mais j’avais tort.

Car lorsque nous nous sommes rencontrés, tu étais bon à cacher, cacher toutes les pièces brisées, celle de ton coeur, de ta vie.

Cacher ton passé, cacher les personnes et les souvenirs qui te brisaient, qui te cassaient, qui te défaisaient.

Et je suis désolée.

Mais avec le temps j’ai appris que ce n’était pas entièrement de ma faute, car la majorité de ces choses se sont produites avant moi, avant nous.

Mais j’ai essayé de te sauver, de réparer ton coeur, de te soigner, mais tu n’étais pas prêt,

Je suis désolée d’avoir essayé d’être ton tout, de me soucier de toi de façon inconditionnelle.

J’ai simplement cru que tu le méritais, mais le plus important c’est que je croyais que c’est ce que tu voulais.

Mais maintenant après tout ce temps passé, qui a coulé, j’ai appris, et je voulais te dire que j’étais désolée d’avoir essayé de faire de toi une personne que tu n’étais pas prête à être.

Je suis désolée d’avoir mis autant de temps à me rendre compte que tu étais fragile, autant de temps à m’apercevoir que tu avais toi aussi des faiblesses, des blessures, des cicatrices, qui te consumaient, qui te faisaient encore souffrir, encore mal.

Et je suis désolée d’être désolée pour toi.

Mais j’ai compris que parfois une personne ne veut pas être sauvée, mais simplement soutenue, épaulée.

J’ai compris que tu n’étais pas encore prêt pour nous, mais je sais qu’un jour ça viendra.

Alors, pendant ce temps concentrons-nous sur nos forces, et travaillons nos faiblesses, à notre rythme, à notre vitesse sans brusquer, sans forcer les choses.

J’ai compris que souvent, les personnes les plus brisées, qui ont vécu le plus de souffrances et de douleurs, sont celles qui aident le plus et je ne suis pas désolée pour nous, je ne suis pas désolée pour l’aide que tu m’as apportée, et du bien que tu m’as fait ressentir.

Il y a des anges aux ailes brisées, capables d’une bonté envers les autres si profondes et si magnifiques.

Il y a des anges aux ailes brisées, incapables de se sauver eux-mêmes.

Et j’ai compris que c’était ton cas.

 

8 commentaires à propos de “Je suis désolée, d’avoir essayé de te sauver.”

  1. «  » »J’ai compris que tu n’étais pas encore prêt pour nous, mais je sais qu’un jour ça viendra.
    Alors, pendant ce temps concentrons-nous sur nos forces, et travaillons nos faiblesses, à notre rythme, à notre vitesse sans brusquer, sans forcer les choses. » » » »
    TOUT EST A CE NIVEAU MADAME.
    TRES BEAU TÉMOIGNAGE ET BELLE PREUVE D’AMOUR ET D’AMITIE.
    J’aurais tout donné pour être à la place que vous lui avait octroyée dans votre cœur ! Du courage et continuez à l’aimer d’un amour aussi sincère !

    • Bonjour,

      Très beau texte qui m’interpelle pour penser à une personne que j’ai rencontrée également avec laquelle je partageais et vivais une réelle histoire d’amour, basée sur des valeurs communes de sincérité et loyauté…une personne avec laqueelle vous avez réellement envie de reconstruire votre vie parce qu’elle est venue vers vous un jour spontanément, vous à ouvert son coeur, vous confiant son passé, ses blessures etc etc…une relation basée sur une grande complicité où un jour l’inexplicable arrive…sournoisement ».

      Nous sommes alors souvent désolée lorsque l’amour s’enfuit…et nous recherchons tous et toutes des mots, des raisons..l’espoir…le pardon.

      Ne cherchez pas.
      Parfois il n’y a aucune raison…les lois de la nature sont la pour se charger de rétablir ce qui est vrai, juste et bon pour chacun et en chacun…

      Posez vous les bonnes questions…Quelles sont plutôt vos blessures à vous….quand et dans quelles circonstances avez vous rencontre cette personne….était elle seule…reellement ?
      …Ce que vous lui avez dit et ce qu’elle vous a dit alors était il vrai reellement aussi et peut être…explorez cela…faites de la lumière ces zones d’ombre…l’on cherche parfois ailleurs de ce qui est reellement…acceptez et respirez,
      car dans l’amour nous n’avons pas à chercher à sauver une personne…. ni à se sauver nous mêmes pour obtenir en l’esperant le veritable amour….cet amour que nous rêvons tous et toutes de connaître un jour.

      Une personne qui comme vous chemine.. juste et peut être différemment au vu de ce qu’elle a pu découvrir ensuite à son insu… Et pourtant elle l’aimait réellement et profondément….vraie, authentique elle l’etait et l’est toujours.

      Je vous souhaite beaucoup de courage pour un jour rencontrer ce véritable amour….en vous posant les bonnes questions surtout….

      Courage…toute expérience nous fait grandir et aimer à nouveau…car dans toute expérience une autre personne vous attend.

  2. je ressentais et je ressens toujours la même chose pour mon compagnon qui s’est suicidé l’année dernière, ce texte ce sont aussi mes mots pour lui, un grand merci pour ce partage.

  3. Très beau texte qui me parle beaucoup, j’ai vecu et vis la même histoire. Ce poème m’a apporté une douceur au coeur. Gratitude infinie💞.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*