droits des femmes

Le 20 Septembre 2017. Image crédit Pixabay

Les jeunes femmes semblent ignorer nos combats pour les droits des femmes

Après la marche de Washington, j’ai réalisé que de nombreuses jeunes femmes étaient totalement satisfaites de leur vie actuellement. Je me référerai à cela comme leur «statu quo». Mais d’abord, un cours intensif sur l’histoire des femmes et un rappel des nombreuses marches effectuées et leur influence.

Il y a une chose que je veux souligner, donc je parlerai des droits des femmes depuis plus de cent ans avant 2017. L’histoire des femmes a été en grande partie exclue des manuels scolaires dans les écoles publiques.

Vous ignoriez probablement que dans les années 1870, les femmes ne pouvaient pas posséder des biens, ne pouvaient pas signer de contrats, ne pouvaient pas voter, déposer des poursuites judiciaires, ni avoir leur propre argent. Sous le toit de leur père, c’est lui qui avait le contrôle et ce contrôle était transmis à leur mari lors du mariage. Une femme qui fuguait à cause des violences domestiques était chassée par la loi et revenait avec son mari car elle était sa propriété.

Des années 1840 à 1920, les femmes se sont battues pour le vote. La lutte pour obtenir le droit de vote a commencé il y a près de 200 ans. Les tentatives de vote en 1870 ont été rejetées. La Cour suprême a statué contre cela en 1875. En 1916, Alice Paul a formé le National Women’s Party. Plus de 200 femmes membres ont été arrêtées, battues puis jetées en prison . Certaines ont fait des grèves de la faim et ont subi une alimentation forcée.

Dans les années 1960, les femmes se sont battues pour la contraception. Margaret Sanger, une pionnière de la lutte pour le droit de la femme pour le contrôle des naissances à une époque « où il était illégal de parler du sujet », a été arrêtée à plusieurs reprises pour ses publications et sa clinique de New York City.

Marches des droits civiques (années 1960)

Encore une fois, les gens ont été battus, noyés et pendus. Grâce aux médias, il y avait plus d’attention et les marches pour ces droits étaient plus populaires. Après la guerre civile, les amendements 14 et 15 adoptés en 1868 et 1878 ont accordé la citoyenneté et le suffrage aux noirs, mais pas aux femmes. Un amendement au suffrage à la Constitution fédérale a été présenté au Congrès et n’est pas passé à plusieurs reprises.

1972: Le titre IX est un droit civil fédéral historique qui interdit la discrimination fondée sur le genre dans l’éducation. Le titre IX ne concerne pas uniquement le sport et il protège tous les élèves; le gouvernement fédéral a menacé d’arrêter l’aide à toutes les écoles publiques qui ne l’avaient pas corrigé.

1973: Roe vs Wade rend l’avortement légal et sûr. Les femmes ont arrêté de mourir de l’avortement. Le gouvernement prévoit d’arrêter le financement de Planned Parenthood et des dizaines de milliers de femmes perdront non seulement la couverture des soins de santé de base, mais elles n’auront plus accès à la contraception. Cela implique beaucoup plus de grossesses non désirées et si Roe vs Wade est renversé, ce qui semble probable avec la nomination d’un nouveau juge de la Cour suprême par cette administration, il y aura de nouveaux plus de femmes qui mourront à cause des avortements.

Marches pour les droits des homosexuels

Encore une fois, les gens ont été battus et tués, même en ne participant pas aux marches, mais simplement parce qu’ils essayaient de vivre leur vie comme les personnes de couleur avant eux. Finalement, les homosexuels ont obtenu le droit de se marier et les mêmes droits et avantages que les couples hétérosexuels.

Maintenant, on est 2017 et les gens marchent. Les femmes, leur mari, les enfants et leur père sont allés à Washington, DC pour marcher pour les droits des femmes. Il y avait des gens qui marchaient dans 57 autres pays à travers le monde. Ils marchaient pour les femmes qui gagnaient toujours moins d’argent que les hommes pour le même travail, pour les femmes musulmanes et leur famille qui craignent l’expulsion et qu’on les renvoie dans les endroits terriblement dangereux qu’ils essaient à tout pris de fuir, pour les familles mexicaines qui vivent dans la peur d’être expulsées et séparées de leurs enfants, et sensibiliser les femmes dans d’autres pays qui ont peu ou pas de droits.

Toutes les marches, tous les droits pour lesquels les femmes sont mortes, étaient pour votre « statu quo » pour la vie que vous avez maintenant, que vous prenez pour acquise. Sachez que tous ces droits qui vous permettent de vivre la vie que vous avez peuvent être effacés d’un coup de stylo. Ne laissez pas tous ceux qui sont morts, qui ont combattu et qui ont souffert dans l’ombre.

Devinez quoi? L’amendement sur les droits de l’homme n’a pas été adopté. Il a remporté le vote des deux tiers de la Chambre des représentants en octobre 1971. En mars de 1972, il a été approuvé par le Sénat et envoyé aux États pour ratification. Il n’a pas réussi à obtenir la ratification par 38, ou trois quarts, des États. Il n’a pas été soumis à un vote depuis.

À cause de ce rejet, l’égalité des genres, à l’exception de la question du droit de vote, n’est pas protégée par la Constitution. Cependant, à la fin du 20e siècle, le gouvernement fédéral et tous les États ont adopté une loi protégeant les droits des femmes. Ces protections ne sont pas des amendements à la Constitution. Elles peuvent également être effacées d’un coup de stylo.

Ne soyez pas complaisantes et trop à l’aise avec votre vie. Prenez conscience de ce qui s’est passé au cours des années, des décennies et des siècles pour que puissiez avoir cette vie. Les femmes se sont battues et sont mortes.

Source : www.leadertelegram.com/

Notez cet article