L’association L214 partage une vidéo pour dénoncer un élevage de veaux maltraités

Image crédit : L214

Les photos publiées par L214 montrent que des veaux sont souvent maltraités avec des coups de pied et de poing.

Le 15 octobre dernier, l’association L214 a une nouvelle fois partagé une vidéo pour dénoncer certaines conditions d’élevage.

Cette fois-ci, la vidéo a été tournée dans un centre de tri de veaux laitiers de la société Ouest Elevage, une filiale de Laïta qui appartient au groupe Even  (Paysan Breton, Mamie Nova, Régilait, etc.) de même que trois élevages d’engraissement du Finistère qui travaillent en collaboration avec la société Ouest Elevage.

L214 rappelle dans un communiqué

« pour que les vaches produisent du lait, il faut faire naître des veaux. Les femelles seront généralement gardées pour renouveler le cheptel de vaches laitières, tandis que les mâles sont engraissés pour l’abattoir. »

C’est grâce à un lanceur d’alerte qui a travaillé comme acheteur de veaux, que les images ont pu être filmées. La vidéo dure deux minutes, on peut y voir des veaux de deux semaines, qui viennent d’être séparés de leur mère et qui attendent d’être envoyés dans des centres d’engraissement. Dans les images, on peut voir qu’ils reçoivent régulièrement des coups de poing et de pied.

L214 explique « Ceux qui sont indésirables [car malades ou n’ayant pas un bon potentiel de gain de poids] sont tués par un vétérinaire, qui leur injecte un poison mortel au niveau de la jugulaire. Certains veaux ne succombent pas directement après la première injection du produit. Ils sont à nouveau piqués avant de s’écrouler. »

L’association L214 dénonce aussi les conditions dans lesquelles vivent les veaux dans les centres d’engraissement.

« Dans des bâtiments sombres sans accès à l’extérieur, pointe l’association. Pendant plusieurs semaines, ils peuvent être enfermés dans de petites cases individuelles sur un sol nu sans litière. Ils sont ensuite parqués en groupe jusqu’à leur départ pour l’abattoir, à l’âge de cinq ou six mois. Ils sont nourris avec du lait en poudre reconstitué. Leur alimentation est carencée en fer pour que leur chair garde une teinte pâle pour répondre aux attentes des consommateurs. »

L’association regrette aussi l’état sanitaire de ces centres d’engraissement et les nombreux médicaments donnés à ces veaux.

L’association estime qu’en France il y a environ un million de veaux qui sont séparés tous les ans de leurs mères dès leur naissance pour l’engraissement. La plupart des veaux seraient envoyés dans des élevages industriels dans des conditions semblables à celles que l’on voit dans la vidéo.

L’association appelle à « un moratoire immédiat sur l’élevage intensif et l’interdiction de nouvelles constructions destinées à élever des animaux sans accès au plein air ». D’autre part, elle demande également « un plan concret de sortie de l’élevage intensif, avec accompagnement des personnes qui en dépendent aujourd’hui vers des productions alternatives ».

Pour voir la vidéo cliquez sur ce lien: https://www.l214.com/enquetes/2019/elevage-made-in-france/veaux-laiterie-laita

Frédérique dumont

C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j’ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour aller observer la nature et les animaux. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche la santé et les remèdes de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mes connaissances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *