La triste vérité

La triste vérité lorsqu’il s’agit de vous remettre d’une personne avec qui vous n’êtes pas sorti

Le 24 Juin 2017 Image crédit : source

La triste vérité lorsqu’il s’agit de vous remettre d’une personne avec qui vous n’êtes pas sorti

Le chagrin d’amour ne fait pas de discrimination. Il ne demande pas si vous étiez avec et depuis combien de temps. Le chagrin d’amour se fiche des étiquettes.

Cela ne paraît pas moins réel parce que ce n’était pas votre partenaire. Parfois, cela fait encore plus mal de se remettre d’une personne avec qui vous n’êtes jamais sorti.

Lorsque les relations ont des étiquettes, vous êtes ensemble ou vous ne l’êtes pas. Vous êtes célibataire ou en couple. Mais lorsque vous vous investissez émotionnellement avec quelqu’un avec qui vous ne sortez pas ou qui ne vous donne pas ce dont vous avez besoin, vous cherchez constamment la validation à travers des lignes floues et réécrites maintes et maintes fois.

Vous espérez qu’un jour il y aura quelque chose.

Mais alors, vous êtes frappé par une réalité qui refroidit, cette chose dans laquelle vous êtes investi de façon émotionnelle est terminée.
Ce qui est difficile dans cette situation, c’est qu’il n’y avait pas de début. Soudainement, vous étiez simplement investi de façon émotionnelle avec cette personne sans retour.

Il vous reste à pleurer une relation qui n’en était pas une en réalité, mais vous l’aimiez comme si c’était vrai.

Les sentiments sont réels et vous n’avez pas besoin d’une étiquette pour justifier cela.

Ne laissez personne vous faire sentir coupable pour ce chagrin. Parfois, nous aimons les personnes avec qui nous ne sommes pas sortis plus profondément que quiconque auparavant.

Ce n’est pas une rupture, mais ça y ressemble. Vous ne dormez pas la nuit. Vous vous trouvez en train de pleurer à trois heures du matin. Vous êtes fatigué de regarder votre téléphone en vous rappelant des messages ou des notifications qui vous réveillaient.

Maintenant, votre téléphone est un peu plus silencieux. La douleur est un peu plus profonde, mais vous ne pouvez pas exprimer ces choses publiquement.

Vous ne pouvez pas vous décomposer parce que si vous le faites, les gens tenteront de justifier cette réaction et de dire quelque chose comme « Mais tu n’es même pas sorti avec ! »

Vous n’avez pas besoin de sortir avec les gens pour tomber amoureux. Et vous n’avez pas besoin de sortir avec les gens pour souffrir. Lorsque vous aimez quelqu’un, la douleur est exactement la même.

Mais la partie la plus difficile est de tenter d’aller de l’avant quand il ne se rend pas compte que vous souffrez.

Donc, vous répondez à ses messages. Vous essayez de rester fort. Vous prétendez que vous acceptez les circonstances et que vous pouvez être amical et cordial.

Je sais combien ça fait mal. Je sais ce que c’est que de rejouer le scénario dans votre tête, je me demande quels signes vous avez mal compris. Je sais ce que c’est que de passer du temps avec quelqu’un avec qui vous n’avez peut-être même pas eu de relation physique, mais pour qui vous ressentiez quelque chose de très fort émotionnellement.

Et je sais ce que c’est que de ne pas pouvoir exprimer clairement cette douleur qui vous consume. Votre cœur a été brisé par quelqu’un qui devrait être facile à oublier. Mais quand vous aimez quelqu’un et que vous avez vraiment envie d’être quelque chose de plus, la douleur que vous ressentez mettra du temps à partir. Et c’est normal.

Mais ce qui n’est pas normal, c’est d’essayer d’être fort en le gardant dans votre vie.

Peut-être qu’il remarque que vous vous éloignez. Peut-être qu’il se rend compte que vous ne parlez pas autant. Peut-être qu’il vous appelle pour vous demander si quelque chose ne va pas.

Et une partie de vous veut pleurer oui. J’ai mal. Je me sens complètement brisé. Tu m’as détruit. Mais vous gardez le silence car la fin d’une relation qui n’a même pas eu de début vous fait passer pour un imbécile.

Mais ce n’est pas tout sur vous. Cette personne vous a amené à croire que quelque chose était là. S’il avait été complètement honnête dès le début, vous n’auriez pas été amoureux si vite, mais il ne l’a pas fait. Au lieu de cela, il savait ce que vous ressentiez, peut-être qu’il a ajouté de l’huile sur le feu. Peut-être qu’il y avait une relation physique sans étiquette. Peut-être qu’il vous a dit tout ce que vous vouliez entendre pour vous garder, car votre présence stimulait son ego.

Indépendamment de la façon dont cela s’applique à vous et à votre situation, quelqu’un vous laisse tomber amoureux sans avoir l’intention de vous prendre. Donc, ne vous sentez pas coupable pour cette douleur que vous ressentez que vous devez refouler simplement parce qu’il n’y avait pas d’étiquette attachée.

Pleurez autant qu’il faudra. Ressentez les choses aussi profondément que vous le pouvez.  Éloignez-vous sans explication parce que vous ne méritez pas cette douleur et il ne vous mérite pas.

Mais assurez-vous que lorsque vous guérirez et que vos larmes ne couleront plus, vous ne le laisserez plus vous faire ressentir cela.

Kirsten-corley

Source La triste vérité  : //thoughtcatalog.com/