L’abus narcissique aurait un lien avec les troubles anxieux et la dépression

Le 13 Août 2018. Image crédit :depositphotos.com

L’abus narcissique aurait un lien avec les troubles anxieux et la dépression

Par Louise Meunier

L’anxiété fait partie des troubles mentaux les plus communs, mais il ne s’agit pas constamment d’un «trouble». L’anxiété est plutôt une réponse évolutive encodée en vous qui vous aide à détecter et à surmonter les menaces, à nous mettre sur nos gardes et nous alerte des prédateurs.

Pourtant, dans notre société actuelle, nous n’avons pas besoin de l’anxiété, mais elle persiste. Chez les personnes qui sont victimes de maltraitance durant leur enfance, surtout d’abus psychologiques, l’anxiété est souvent présente.

Recherches sur la violence mentale versus la violence physique

Erika Lawrence, titulaire d’un doctorat, a voulu déterminer si la violence psychologique était aussi préjudiciable que la violence physique. Son étude a conclu que « la victimisation psychologique peut être plus dommageable que la victimisation physique ».

Un article récent dans le journal médical Chronic Stress a déclaré que le stress durant l’enfance avait des effets à court et à long terme sur le système nerveux central de la victime, la rendant plus vulnérable aux troubles psychologiques, comme:

-Dépression majeure
-Syndrome de stress post-traumatique
-Trouble bipolaire
-Si vous souffrez d’un stress extrême durant l’enfance, votre cerveau et votre système neuroendocrinien peuvent être hypersensibles au stress plus tard dans la vie, notamment au stress psychologique.

Les personnes qui se mettent en couple avec un narcissique peuvent être particulièrement sensibles à l’un de ces graves troubles psychologiques.

Qu’est-ce que l’abus narcissique?

Les narcissiques opèrent sur un système basé sur la honte où ils projettent leur honte interne sur une victime.

D’un point de vue extérieur, un narcissique s’admire beaucoup, tout en entretenant un dialogue interne profondément mauvais.

Ainsi, pour se sentir mieux, le narcissique manifeste des mécanismes de défense destructeurs pour nuire à ceux qui l’aiment, détruire les relations et infliger de manière intentionnelle des blessures psychologiques profondes.

Parmi les formes de violence narcissique, on peut citer:

Manipulation – influence indirecte pour affecter le comportement
-Violence verbale – rabaisser, humilier, blâmer
-Compétitivité – surenchère, tromper les règles
Gaslighting – créer le doute sur la perception de la réalité
-Sabotage – interférence perturbatrice intentionnelle
-Exploitation – tirer profit pour un gain personnel
-Objectivation – regard dégradant et inhumain
-Isolation – couper l’accès à un réseau de soutien

Les narcissiques ciblent généralement les personnes qui sont optimistes, empathiques et confiantes.

Parfois, nous nous mettons en couple avec un narcissique car nous voulons le comprendre et l’aider, et généralement, il ne montre sa nature abusive que lorsque nous le laissons entrer dans notre vie.

Comment la violence narcissique vous affecte

Les narcissiques sont capables de dévaster la psychologie de toutes leurs victimes, mais c’est encore pire si vous êtes déjà victime de stress ou d’abus intime. Vous risquez davantage de résultats négatifs à cause des changements physiologiques dans votre corps provoqués par un stress précoce.

Le narcissique brise les défenses naturelles pour détruire sa victime. Cette destruction vous rend plus vulnérable au développement d’un trouble psychologique comme l’anxiété ou la dépression majeure. En essayant d’aider quelqu’un, vous pouvez finir par sacrifier votre santé mentale et votre stabilité .

Comment se libérer de son agresseur

Si vous pensez être piégé par un abuseur narcissique, cherchez de l’aide. Comme le montrent les études, la violence mentale peut être plus dévastatrice que la violence physique. Plus vous resterez longtemps dans une relation avec un abuseur narcissiques, plus il y aura de séquelles.

Les étapes à suivre doivent inclure:

-Parlez à un psychologue pour identifier et confirmer la nature de la violence
-Rétablissez un système de soutien
-Retirez-vous de la situation abusive
-Reconstruisez votre santé mentale et votre estime de soi
-Développez des outils pour reconnaître et prévenir les abus futurs
-Ce n’est pas votre faute si vous êtes entre les mains d’un agresseur narcissique. Ce type de personnalité vous a certainement ciblé -parce que vous êtes une bonne personne avec les meilleures intentions.

Un narcissique manipule la personne en lui faisant croire qu’elle est responsable de ce qui s’est produit, mais c’est faux. Il est nécessaire de chercher de l’aide pour se sortir de cette situation pour ne plus être pris au piège d’un abuseur narcissique.

Sources : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/ et https://journals.sagepub.com/ et .ncbi.nlm.nih.gov/pmc/

3 commentaires à propos de “L’abus narcissique aurait un lien avec les troubles anxieux et la dépression”

  1. sa parle de mon pere qu on il fut jeune je me faisait violer en tournante en HLM dans les caves et lui rabaisser ma mere psychologiquement et lui m accuser et ne savait meme pas que je me faisait violer car impossible de parler avec un etre qui n assume pas le role de pere et qui n a pas le coeur a l etre , et lui de m accuser plus tard apres plusieurs tentatives de suicide et fugues que si sa se passe mal avec ta mere a cause de toi je divorce voila les pressions qu ils me faisaient subir et ma mere et mon frere et ma soeur a eux aussi je ne pouvais compter dessus car on ne fut pas une famille juste des gens du meme clan genetique sans plus . et depuis je vies encore avec mes parents genetique dans l hypocrisie et le semblant mais je n OUBLIERAI JAMAIS DANS QUEL FAMILLE DE TIMBRER JE SUIS VOILA .

    • j’ai vécu 6 ans avec un homme comme ca, il me disait que j’étais bipolaire, que je devais me faire soigner…j’y ai cru…il m’a éloigné de beaucoup de monde, m’a fait croire que ma famille comme la sienne ne souhaitait pas me voir qu’ils me prenaient pour une folle…que mes amis parlaient de moi en mal dès que j’avais le dos tourné, bref…bientot un mois qu’il est parti, car pour lui j’ai voulu le tuer…c’est plutot lui qui a tenter de nous tuer.
      je remonte la pente, je renoue les liens avec tous ceux que j’ai plus parler a cause de lui…c’est pas facile tout les jours mais j’avance…et sans lui j’avance mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*