Icleanmylake
La famille de la ville d’Annecy lance un mouvement écolo et citoyen pour vider le lac de ses déchets. — Abrahami

Pour les Abrahami, une famille de Veyrier-du-Lac , préserver l’environnement se transmet de génération en génération.

Ce couple et ses quatre enfants, qui habitent en Haute-Savoie à Veyrier-du-Lac, ont pris l’initiative de lancer une page sur Instagram «  Icleanmylake  », pour encourager le nettoyage du lac d’Annecy. Une idée sur laquelle ont misé Louison, 15 ans et Basile 13 ans, pour montrer leur pêche écolo.

Leur père, Philippe Abrahami, explique : « C’est vraiment une initiative des enfants. Un jour de mauvais temps, ils ont eu envie d’aller plonger dans le lac. Il y avait chez eux la volonté de nettoyer et puis un côté chasse au trésor ». Même s’ils n’ont pas trouvé de trésor, équipés de palmes, d’un masque et d’un tuba, ils sont bien sûr remontés les mains pleines.

Le père de 45 ans, qui ramassait déjà les déchets avec son père, ajoute : « On retrouve beaucoup de bouteilles en verre dans les fonds du lac, du plastique, et pas mal d’effets personnels que les gens ont perdus dans l’eau. Des lunettes de soleil souvent. Il y a aussi des carcasses de vélo, mais nous ne sommes pas équipés pour remonter les grosses pièces. »

« Ma famille est installée aux abords du lac depuis plusieurs générations. On a toujours été sensibilisé à la préservation du lac et des environs. Tout jeune, mon père me foutait la honte en ramassant les ordures », repense Philippe, fier que ses enfants aient cette même fibre écolo.

Sur le compte Instagram de la famille, les photos de déchets remontés du fond du lac s’enchaînent. La majorité des images viennent de la famille, même si cet été, des cousins ont aidé et quelques internautes ont décidé d’adhérer au mouvement.

« On ne se place pas en moralisateurs. Nous voulons faire la promotion de notre environnement, avec l’envie, bien sûr, d’inspirer pour que d’autres gens fassent comme nous. Chacun peut agir à son niveau », explique Philippe Abrahami.

Philippe Abrahami ne remarque pas une véritable augmentation de la pollution du lac à cause des déchets. « Après, nous ramassons beaucoup de mégots de cigarettes et la fréquentation des bords du lac, avec son lot d’incivilités, est préoccupante. Mais les services de nettoyage des communes concernées font bien leur travail. »  Le père de famille reste aux côtés de ses enfants pour veiller au bon déroulement de leur plongée, et il s’occupe également de jeter les objets trouvés dans les containers adaptés pour favoriser leur recyclage, si c’est possible.

La famille Abrahami a déjà prévu d’étendre ces actions de nettoyage aux rivages autour du lac, aux rivières et ruisseaux proches et à certaines zones de montagne environnantes. La famille a aussi commencé à être contactée par des clubs de plongée et la mairie de Veyrier pour se joindre aux opérations de nettoyage collectives qui ont régulièrement lieu dans le lac.