Le jour où une grande entreprise a commencé à harceler un professeur de yoga

harceler un professeur

Le 12 Juin 2018. Image crédit : Pixabay

Le jour où une grande entreprise a commencé à harceler un professeur de yoga

Cela fait plus de 20 ans que je travaille comme professeur de yoga. J’ai commencé bien avant que les marques commencent à dépenser de grosses fortunes pour parrainer des professeurs et des mannequins, et bien avant que le yoga ne devienne un élément clé du marché «athleisure».

À l’heure actuelle, je me retrouve à devoir défendre le cœur spirituel du yoga.

En yoga, nous sommes des artistes et des spiritualistes. Nous n’aimons pas nous plonger dans les affaires et les finances.

Si les yogis entrent en affaires, ou cherchent même à faire de l’argent avec du yoga, le yoga devrait toujours passer en premier. Toute marque qui cherche à capturer le cœur des yogis devrait respecter les normes morales et éthiques de la pratique elle-même.

En tant que yogis, nous nous efforçons d’accroître nos pouvoirs d’introspection et de réflexion, nous devons briser des oeillères qui bloquent la vérité.

J’ai décidé de raconter cette histoire dans l’espoir que cela aidera à favoriser la compréhension et finalement à ramener le yoga dans le monde du yoga.

Je ne peux pas rester dans le silence plus longtemps.

Laissez-moi vous raconter l’histoire de David et Goliath pour vous faire passer le message.

Peut-être connaissez-vous déjà notre David: Dana Falsetti.

Dana est un leader d’opinion, professeur de yoga, écrivain et conférencier. Dana encourage les gens à résister aux stéréotypes autour du corps, à se connaître, à prendre le pouvoir, à tout remettre en question et à vivre authentiquement.

Et vous connaissez notre Goliath: Alo Yoga.

En collaboration avec une entreprise appelée Cody Inc., Dana a publié la vidéo inspirante «Je suis digne» et a développé des cours de yoga en ligne, y compris un cours de yoga pour les personnes à la recherche de contenu de yoga accessible.

Quelque temps plus tard, Cody Inc. a informé Dana que sa vidéo, ses cours en ligne et d’autres contenus appartenaient à Alo Yoga en raison d’un accord commercial entre Cody Inc. et Alo Yoga.

Dana a résisté à l’acquisition de son contenu par Alo Yoga. Dana a résisté en raison de la présence commerciale importante d’Alo Yoga, des campagnes de marketing mettant en vedette l’élite mince et athlétique de cette entreprise. Dana a trouvé toutes ces choses un peu exclusives. Dana voulait la liberté de poursuivre ses propres objectifs, en accord avec ses valeurs fondamentales d’accessibilité, d’inclusion et de partenariats commerciaux ciblés. Des partenariats visant à réaliser plus que des profits; des partenariats qui reflètent les valeurs fondamentales.

Le premier acte de résistance de Dana a été de parler publiquement dans une «histoire» Instagram.

Voir aussi : Les effets thérapeutiques du yoga ont été confirmés par la science

Et Alo Yoga a répondu en la poursuivant.

Alo a allégué que ses déclarations étaient diffamatoires. [Note: l’histoire a expiré depuis longtemps, mais elle est disponible si vous faites des recherches dans les documents judiciaires concernant l’affaire Dana, qui sont des documents publics].

Alo Yoga a poursuivi Dana dans deux tribunaux, dans deux États différents.

Peut-être avaient-ils l’intention d’envoyer un message aux Danas du monde: arrêtez.

Arrêtez, parce que nous ne pouvons pas nous permettre de parler. La plupart des Américains ne peuvent pas se permettre de défendre une seule poursuite, alors que les frais juridiques peuvent facilement dépasser 100 000 €.

Beaucoup de grandes entreprises, cependant, ont les fonds pour déployer un bataillon d’avocats, et c’est une menace puissante. Et quand ils viennent à vous, c’est effrayant.

Dana vit avec cette peur, elle se bat contre Goliath depuis décembre. Mais elle a épuisé ses ressources.

Dana, n’arrêtez pas.

Au lieu de cela, laissez cette communauté vous soutenir et vous aider dans ce combat. La seule façon de résister à l’intimidation est de rester unis.

Malheureusement, je n’ai pas été surprise à cause de mes expériences passées avec Alo Yoga. Il y a quatre ans, Alo Yoga a demandé à parrainer des défis de yoga que je partageais avec un ami. Je ne connaissais pas grand-chose à la marque, mais j’ai parlé avec le propriétaire, et il m’a raconté à quel point l’entreprise était géniale et qu’ils allaient faire beaucoup pour le yoga. J’ai mordu à l’hameçon, mon ami et moi avons dit oui.

Dès que nous avons signé l’accord, je crois que l’histoire a changé. Ils nous ont demandé de porter leurs leggings Goddess. Lorsque nous ne nous y sommes pas conformés, nous avons reçu des lettres de leurs avocats qui menaçaient d’intenter des poursuites malgré le fait que nous n’ayons jamais accepté de porter ces leggings. Nous avons eu une série de conversations avec le copropriétaire Danny Harris, où j’ai senti qu’il était verbalement abusif et il utilisait des phrases que je considère comme désobligeantes, comme «chérie» et «bébé».

Découvrez également : 6 façons de soulager naturellement les douleurs dorsales grâce aux massages et au yoga

Le message me semblait clair: tais-toi et «performe».

À cause de sa puissance légale, avec son intonation et le choix de ses mots, je me sentais intimidée. J’en étais malade et à chaque conversation je restais traumatisée.

Je n’ai jamais rien dit parce que j’avais peur d’être poursuivie. Nous avons essayé de proposer une solution et de trouver un moyen de nous séparer à l’amiable. Mon ami a posté sur son Instagram et a tagué Danny.

Le lendemain, nous avons reçu une lettre de leur avocat demandant de supprimer le poste, et ils ont mis fin au contrat.

Le seul moyen d’atteindre cette grande entreprise a été de poster quelque chose publiquement sur Instagram.

À ce jour, je n’ai rien contre Alo Yoga. Ils font des vêtements de qualité et beaucoup de gens merveilleux (professeurs de yoga et modèles de yoga) aiment être parrainés par eux.

Alo Yoga fournit à ces personnes un moyen de pratiquer le yoga et de gagner sa vie, ce qui est une entreprise louable. Je ne suis tout simplement pas en accord avec la vision d’Alo Yoga, et je ne veux pas que mon nom soit associé à ce genre de yoga.

Je pensais que la page était tournée, mais ce n’était pas le cas. Comme Dana, j’ai aussi filmé des vidéos pour l’application Cody.

Paul Javid, le propriétaire, est vraiment gentil. Je lui ai confié mon bien le plus précieux, mon enseignement. Pendant de nombreuses années, Cody et moi avons apprécié une relation mutuellement bénéfique. Mais quand j’ai voulu créer un réseau de télévision de yoga en dehors de mes cours, ils ont refusé. J’ai suivi ma propre voie et j’ai fondé OMstars. Ça a été génial, et je suis vraiment reconnaissante. Encore une fois, je pensais que la page était tournée et que Cody et moi suivions librement nos chemins respectifs.

Puis, j’ai appris longtemps après que Alo Yoga avait acheté l’application Cody. J’ai été mortifiée (parce que mes cours sont sur l’application Cody), effrayée (à cause de mes expériences antérieures avec les fondateurs d’Alo Yoga), et je ne savais pas quoi faire.

J’ai eu quelques conversations sur ce que tout le monde voulait et la bataille a commencé. De mon côté, j’étais bloquée par des choses personnelles graves (mon père est mort, mon chat est mort et j’avais une mauvaise brûlure au deuxième degré). Je n’ai pas pu faire face à la dure réalité de la situation pendant longtemps.

Mais maintenant je surmonte la situation. J’ai retiré mes oeillères, et le monde des affaires à but lucratif est encore plus méchant que je ne le pensais. Lorsque Cody a été lancé en tant que nouveau service d’abonnement Alo Yoga, ils ont modifié mes conditions de paiement. Ils continuent à utiliser mon nom et mes enseignements pour promouvoir leur marque même s’il n’y a pas d’accord en place entre moi et Alo Yoga.

Tout comme Dana, je ne veux tout simplement pas que mon enseignement soit intégré au service d’abonnement Alo Yoga / Cody App. Mes vidéos sont sur leur chaîne à la suite d’un ancien contrat précédent avec l’application Cody et maintenant, contre mon gré, malgré des demandes répétées de suppression du contenu et de résiliation à l’amiable.

Comme je l’ai mentionné ci-dessus, Alo Yoga pourrait bien me poursuivre en justice pour mes paroles.

Mais, je prends ce risque parce que je ne peux tout simplement pas être réduite au silence par la menace d’une action en justice.

Les professeurs de yoga ne font presque rien. Les nouveaux professeurs de yoga gagnent entre 25€ 40 € par cours. Même les enseignants expérimentés ne gagnent souvent que 50 à 75 € par cours. Les professeurs de yoga travaillent généralement comme entrepreneurs indépendants, avec peu de protections juridiques, pas de couverture de soins de santé parrainée par l’employeur, et très peu de soutien.

Alo Yoga sponsorise environ 70 yogis pour porter leurs vêtements et poster des commentaires sur leurs ventes sur Instagram.

Alo Yoga possède une foule d’Instagrams « inspiration » mais n’en a revendiqué qu’un récemment. Quand j’ai écrit un blog demandant de la transparence, ils m’ont envoyé une lettre légale de cessation et de désistement et ont menacé d’entamer des poursuites. Ils ont depuis revendiqué le compte Instagram « Yoga Inspiration ».

Beaucoup de gens ont posté des commentaires critiques sur Alo Yoga sur les médias sociaux. Certains ont été bloqués en quelque sorte.

Dans un monde parfait, notre yoga vient en premier et notre activité de yoga en second lieu. Dans le monde des affaires, l’objectif premier d’une société publique ordinaire est de maximiser les profits des actionnaires. Il existe des exceptions, telles que B Corp ou «sociétés à but social» qui ont d’autres objectifs, mais ce sont là des exceptions.

Lorsque les marques visant à maximiser leurs résultats financiers entrent dans le monde du yoga, cela commence à devenir un monde d’affaires d’abord et le yoga devient simplement un outil secondaire pour réaliser des profits.

Je ne suis pas contre l’argent dans le monde du yoga. Mais je suis contre les grandes marques qui pensent pouvoir acheter des professeurs de yoga et posséder la voix du yoga. Je suis contre toute personne ou toute entreprise qui recourt à l’intimidation pour obtenir ce qu’ils veulent.

Dans un monde idéal, inspiré du yoga éthique, les grandes entreprises ne poursuivent pas les gens pour avoir dit la vérité.

S’il vous plaît, parlez. Levez-vous pour Dana. Levez-vous pour le yoga! Peut-être que ni les étudiants ni les enseignants ne savent ce qui se passe dans les coulisses. Mais maintenant vous le savez, défendez le cœur et l’âme du yoga!

Article connexe : Une étude démontre les effets de la méditation, du yoga et de la prière sur le corps humain

Source : .elephantjournal.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*