Une étude affirme que le lien mère-fille est plus fort que tout autre type de relation familiale intergénérationnelle

Le 09 Septembre 2018. Image crédit : Deposit Photos

Une étude affirme que le lien mère-fille est plus fort que tout autre type de relation familiale intergénérationnelle

Par Lisa B.

Si votre mère est toujours en premier dans vos contacts, la science affirme qu’il y a une raison à cela. D’après un rapport publié dans le Journal of Neuroscience, les relations mère-fille sont les plus fortes de toutes les relations parents-enfants concernant la façon dont leur cerveau traite les émotions.

C’est parce que même si les liens entre les mères et les fils, les pères et les filles ou les pères et les fils sont fondés sur des bases solides d’amour, ils ne sont pas toujours aussi forts que le domaine de l’empathie. Les résultats révèlent que la chimie du cerveau est responsable de cela.

D’après une étude de 2016 portant sur 35 familles, la partie du cerveau qui régule les émotions est plus proche chez les mères et les filles que dans n’importe quelle autre relation intergénérationnelle.

Cela signifie que votre mère peut vous comprendre mieux que personne lorsque vous êtes confrontée à un problème, car elle peut se mettre à votre place.

Découvrez aussi : À cause de la charge mentale, les mères sont toujours fatiguées, même après une bonne nuit de sommeil

L’étude peut également nous aider à comprendre les problèmes de santé mentale. L’auteure principale, Fumiko Hoeft, professeure agrégée de psychiatrie à l’Université de Californie à San Francisco, a indiqué que le système corticolimbique étudié est grandement lié à la dépression.

Ainsi, la santé mentale de la mère est un très bon indicateur pour les filles. Et, compte tenu des bons résultats des traitements préventifs de la dépression, la connaissance des antécédents familiaux peut être particulièrement utile.

Comme l’étude n’était que la première à utiliser des IRM intergénérationnelles pour comparer les structures cérébrales, Hoeft espère que des recherches plus poussées pourront étudier le lien avec d’autres problèmes de santé mentale de façon à profiter à tous les membres de la famille. Dans un communiqué de presse, elle a déclaré: «L’anxiété, l’autisme, la schizophrénie, la dyslexie, des schémas cérébraux transmis par la mères et le pères ont un impact sur presque tout le monde».

Même si la base de recherche est restreinte, d’autres études ont exploré le lien profond mère-fille.

Une autre étude a découvert que le lien mère-fille reste plus fort que tout autre type de relation familiale intergénérationnelle dans tous les changements de la vie. Sans surprise, d’autres recherches ont révélé que les mères et les filles s’influencent entre elles, pour le meilleur ou pour le pire, d’une autre façon que les autres relations.

Voir également : 5 choses que je devrais dire plus souvent à ma mère

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*