lions

@ADI

33 lions sauvés par une ONG découvrent les joies de la liberté dans un refuge au milieu de la savane

Ils ont été sauvés de plusieurs cirques en Amérique du Sud ont atterri à l’aéroport de Johannesburg, afin d’y être lâchés dans une réserve naturelle.

L’opération d’exfiltration nommée « Esprit de liberté » est le plus grand transport de félins en captivité de l’histoire !

L’organisation non-gouvernementale du nom d’Animal Defenders International (ADI), a permis de récupérer des lions maltraités dans plusieurs cirques. 9 félins en Colombie et 24 au Pérou.

Cette exfiltration a été possible en raison d’une loi interdisant l’usage d’animaux sauvages dans ce type d’établissement, votée par les deux pays successivement en 2011 et 2013.

Certains cirques, comme le ­Bucaramanga situé au nord-est de la Colombie, ont redonné les lions sans encombre, tandis qu’au Pérou, ce sont les forces de l’ordre qui sont venues reprendre les félins emprisonnés.

@ADI

Après 15h de vol, les lions sont arrivés au refuge d’Emoya Big Cat Sanctuary, un territoire de 5 mille hectares dans la savane interdite au public en Afrique du Sud. Sur ces terres, ils recevront une assistance médicale, de la nourriture et des soins privilégiés.

@ADI

« Ils ont fait un long voyage mais ils sont étonnamment calmes. Certains d’entre eux étaient agités pendant le trajet et ils ont quelques blessures légères, mais rien de grave, » précise Savannah Heuser, employée dans le refuge.

Tous les lions étaient maltraités, enfermés, affamés. Certains ont même perdu la vue. La plupart d’entre eux n’ont plus de  griffes et sont en mauvaise santé.

@ADI

« Au cours des prochains mois, leur habitat va progressivement s’étendre au fur et à mesure qu’ils s’habituent à leur nouvelle vie et s’apprivoisent les uns les autres », explique Jan Creamer.

Ils vont pouvoir reprendre des forces et s’acclimater doucement à leur terre d’origine, la terre des lions.

@ADI

@lionsbacktoafrica

Source :  voir

Notez cet article