rupture

Le 24 Octobre 2018. Image crédit :depositphotos.com

Lorsque vous vivez une rupture, vous ne pleurez pas pour votre ex, vous pleurez pour le trou béant dans votre coeur

Par Éric Fontaine

Être en couple est quelque chose de plaisant voir d’amusant.

Après une rupture, dans la plupart des cas notre interlocuteur est considéré comme incompétent, voire malveillant, pour ne pas avoir été capable d’éliminer toute notre douleur dans un ravissement d’amour euphorique.

Il faut être honnête, quand nous rompons avec une personne, nous ne pleurons pas pour elle, nous pleurons pour nous.

Nous pleurons parce qu’elle ne nous a pas complété et l’agonie de l’incomplétude semble être trop difficile à supporter.

Vous voyez, c’est pour cette raison que les relations amoureuses sont si puissantes et bouleversantes.

Elles représentent l’unification totale de l’humanité, une fusion complète de deux forces apparemment divergentes et, qui mettent fin à la séparation et à la solitude. La réunion du masculin et du féminin symbolise l’unité et la plénitude. Cela se traduit par un profond sentiment de catharsis, car nous ne sommes plus confinés à la morosité absolue d’être une entité du moi isolée, détachée de tout ce qui est autre – l’harmonisation de l’existence humaine.

Peut-être que si nous considérions une relation plutôt comme une communion, une sorte d’accord qui est constamment ajusté et modulé à mesure que nous grandissons et évoluons au cours de notre vie, nous ne serions pas si brisés lors de la rupture.

Se donner à une autre personne ne consiste pas à lui projeter tout notre chagrin et notre folie; il s’agit plutôt de prendre soin d’elle sans avoir besoin d’une bonne raison de le faire. L’amour est inconditionnel, ce qui signifie que lorsque nous aimons quelqu’un, nous n’attendons rien en retour.

L’amour dépasse toutes les attentes.

Donc, vous voyez, nous ne pleurons pas pour elle, nous pleurons parce qu’il y a un trou béant dans notre cœur et nous pensions à tort qu’elle allait le combler. Nous pensions qu’elle allait absorber tout notre chaos et tout éliminer. Nous croyions qu’elle allait réaliser nos souhaits les plus merveilleux et les plus glorieux, réaliser nos rêves les plus profonds de réalisation de soi et de joie éternelle.

Bien sûr, une certaine difficulté est attendue dans les relations, mais pas dans cette mesure. Je pense que cela pourrait être totalement évité, que cette angoisse et ce chagrin pourraient être transcendés, mais nous devons d’abord regarder en nous et régler nos affaires.

Comment pouvons-nous espérer avoir une relation saine et équilibrée si nous ne sommes ni l’un ni l’autre?

Alors, allons à l’intérieur et jetons un regard sur nous-mêmes, honnêtement et objectivement, et si nous n’aimons pas ce que nous trouvons, changeons-le.

Nous devons découvrir ce sentiment de complétude et d’harmonie en nous-mêmes avant de pouvoir le concrétiser dans nos relations.

Nous devons nous débrouiller seuls si nous voulons avoir des relations qui fonctionnent, et fouiller dans nos propres ordures psychiques et donner un sens à notre propre esprit.

Nous pouvons le faire en enquêtant sur la nature de nos propres pensées et en essayant de déterminer si elles contiennent une vérité. La plupart du temps, ce n’est évidemment pas le cas, car l’esprit est toujours en ébullition. Être capable de regarder nos pensées avec objectivité est essentiel pour induire un sentiment d’équilibre intérieur.

Beaucoup de nos pensées sont simplement des schémas négatifs qui ne sont fondés sur rien de réel. Si nous pouvons séparer le réel du faux dans notre propre esprit, alors nous entrons sur la bonne voie pour maîtriser cette vie sous toutes ses facettes.

Notez cet article