Cette maison de Hobbit organique est intégrée à son environnement et presque invisible

Imaginée par l’architecte mexicain Javier Senosiain, cette maison de Hobbit de 1985 est un très bon exemple de « l’architecture organique » qui s’intègre dans la nature et essaye d’avoir le minimum d’impact sur la nature et l’environnement.

Par Antoine Mercier. Le 16/04/2019

La verdure entoure presque complètement les espaces intérieurs de cette maison de Hobbit, ce qui la rend presque invisible .

maison de Hobbit
maison de Hobbit

« Se promener dans le jardin, c’est marcher sur le toit de la maison sans même s’en rendre compte », a dit Senosiain. Cet architecte est célèbre pour ses réalisations architecturales organique. Il a déjà bâtit des maisons inspirées par la forme des animaux ou la flore comme un serpent, un requin et même une une fleur, pour ne citer que ça.

« Le but de cette édifice était de créer un environnement similaire au cloître maternel », on peut lire sur son site Web.

« Aux refuges d’animaux ou à ceux des premiers êtres humains, qui utilisaient les grottes sans modifier leur environnement, aux iglous et à tous ces abris : concaves comme les bras d’une mère qui berce son enfant. »

Voir aussi : Cette femme a acheté 4 containers, et les a transformés pour construire une maison magnifique!

En analysant l’impact des conditions bioclimatiques sur le bien-être physique et psychique des résidants, il a utilisé les arbres et les arbustes pour atteindre de plusieurs buts. Il met en place des barrières de verdure qui filtrent la lumière du soleil, gardent les intérieurs frais tout en protègent les habitations de la poussière et du bruit. Petit bonus, le toit en gazon de la maison de Hobbit protège de la chaleur et du froid, avant donc à garder des températures dans les lieux de vie agréables.

Bien que l’intérieur de la maison de Hobbit ressemble à une petite grotte souterraine, il est relié à l’extérieur par une large baie vitrée.

maison de Hobbit

La maison de Hobbit est faites avec des murs, les plafonds et les meubles encastrés en ferrociment recouvert d’une pâte de poudre de marbre et de ciment blanc.

Dans le salon il y a une chaise en forme de main de l’artiste mexicain Pedro Friedeberg et une chaise Bubble d’Eero Aarnio.

maison de Hobbit

« Cette maison de Hobbit semi-enterrée s’est révélée être plus ensoleillée et plus lumineuse que les maisons classiques.

Car les fenêtres peuvent être placées n’importe où et les dômes permettent l’entrée du soleil par le haut. La ventilation est facilitée par la forme aérodynamique du lieu, qui permet la libre circulation de l’air. »

Lire également : Des petites maisons à monter soi-même en six heures pour 28 000 €

maison de Hobbit
maison de Hobbit
maison de Hobbit

Le tunnel qui relie la salle de séjour aux lieux de repos .

La chambre ovale où sont situés les espaces de vie et de repos. De là, un autre petit tunnel donne accès à la seconde où il y a des endroits pour dormir et faire la sieste.

maison de Hobbit
maison de Hobbit

L’inspiration est venue d’une coquille d’arachide.

La maison de Hobbit est faite avec 2 espaces reliés par un passage étroit. Une ou il y les espaces privés, surtout utilisés pendant la nuit, alors que la plus lumineuse sont des espaces sociaux pour les activités de la journée.

maison de Hobbit

« La maison, qui comprend un salon, une salle à manger, une cuisine et un lieu pour dormir avec pièce-penderie et salle de bain, était basée sur les fonctions élémentaires requises par l’humain : un lieu de vie et de fraternité avec d’autres personnes », dit Senosiain.

maison de Hobbit

« Ce sont des espaces dont les formes et les lumières changeantes sont adaptées aux rythmes naturels des personnes qui y vivent, où les meubles sont intégrés aux environnements environnants, ce qui facilite la circulation et permet de tirer le meilleur parti de la surface disponible. »

maison de Hobbit