Malaisie : le dernier rhinocéros de Sumatra est mort

rhinocéros de Sumatra

Le dernier rhinocéros de Sumatra de Malaisie est décédé, ce qui a pour conséquence, l’extinction de cette espèce animale dans le pays. Le dernier rhinocéros de Sumatra vivant connu, une femelle de 25 ans appelée Iman, est morte le samedi 23 novembre 2019 dans l’état de Sabah sur l’île de Bornéo, après s’être battue contre un cancer.

Elle avait des tumeurs utérines depuis sa capture en mars 2014. Et c’est seulement en mai de cette année que le dernier rhinocéros de Sumatra mâle de Malaisie est aussi mort. Les tentatives de reproduction de l’espèce ont jusqu’à présent échoué.

rhinocéros de Sumatra

Le rhinocéros de Sumatra était autrefois un animal très commun en Asie. Cependant, il en resterait à l’heure actuelle moins de 100 dans le monde entier, et après son extinction en Malaisie, l’espèce est désormais en danger critique d’extinction.

Augustine Tuuga, directrice du département de la faune de Sabah, a dit à The Guardian : « La mort d’Iman s’est produite un peu plus tôt que prévu, mais nous savions qu’elle souffrait beaucoup ».

Iman avait failli mourir plusieurs fois au cours des cinq années passées en raison d’une grande perte de sang. Toutefois, chaque fois que sa situation s’aggravait, des responsables de la protection de la vie sauvage la soignaient et elle continuait de se battre contre son cancer.

rhinocéros de Sumatra

Relayé par la BBC, Christina Liew, ministre de l’Environnement de Sabah, a souligné : « Sa mort était naturelle et la cause immédiate a été qualifiée de choc. Iman a reçu les meilleurs soins et la plus grande attention dès sa capture en mars 2014 jusqu’au moment de son décès ».

Selon le groupe de conservation International Rhino Foundation, les rhinocéros de Sumatra sont plus isolés et moins susceptibles de se reproduire, ce qui signifie qu’ils risquent de disparaître totalement au cours des prochaines années.

Les cornes de rhinocéros sont vendues sur le marché noir en raison de leurs soi-disant avantages thérapeutiques. Bien qu’elles soient surtout constituées de kératine – la même protéine que les cheveux et les ongles – les cornes sont broyées, mangées et utilisées pour le traitement de la fièvre ou des convulsions.

Antoine Mercier

Comme de nombreuses personnes, cela fait des années que j’essaie de limiter mon empreinte carbone en triant mes déchets, en empruntant le plus possible les transports en commun et en limitant au maximum le plastique. C’est un bon début, mais je pense que tout ceci n’est pas suffisant car nous ne réglerons pas le problème en nous contentant de faire cela.

Un commentaire sur “Malaisie : le dernier rhinocéros de Sumatra est mort

  1. Evidémment que non mais le principal c’est de se lever chaque jour en se demandant ce qu’on peux faire pour sauver la planete aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *