La  » malchance  » de l’enfant né en second est réelle

né en second

Le 17 Août 2017 Photo de Phillipe Put.

La  » malchance  » de l’enfant né en second est réelle

Une étude découvre que les enfants nés en second sont plus enclins à avoir des problèmes

Cette étude a révélé que les enfants qui sont nés en second, ont plus de problèmes à l’école et sont également plus susceptibles d’avoir des problèmes avec la loi plus tard dans la vie.

Cette recherche a été menée au Danemark et en Floride . Ces deux endroits ont été choisis parce qu’ils sont très différents l’un de l’autre en ce qui concerne la culture et le climat. Les chercheurs, qui ont mené l’étude, viennent du MIT , de Northwestern et de l’Université de Floride.

L’étude a révélé que les enfants nés à la fois au Danemark et en Floride sont plus enclins à enfreindre les lois que leurs frères et sœurs plus âgés.

Malgré les grandes différences entre le Danemark et la Floride, l’étude a montré que les garçons nés en second ont 20 à 40% de plus de risques d’entrer dans le système de justice pénale par rapport aux aînés.

Cette statistique est assez surprenante, mais qu’est-ce qui provoque la différence de comportement chez les enfants qui sont nés dans un ordre différent?

Les chercheurs pensent que le problème avec les enfants nés en second pourrait être le manque d’attention qu’ils reçoivent par rapport à leurs frères et sœurs plus âgés . Les enfants nés en second ne reçoivent pas une attention individuelle car il y a déjà un autre enfant. Ils agissent ainsi peut-être simplement pour attirer l’attention.

En plus de ne pas recevoir autant d’attention à cause des frères et sœurs plus âgés, cette recherche a montré que les parents ont moins de temps à consacrer à leur deuxième enfant. Cela signifie que l’enfant né en second doit également être en compétition avec le travail et d’autres responsabilités pour attirer l’attention de ses parents.

Comme les aînés passent plus de temps avec les adultes, ils sont plus susceptibles d’être matures. Les enfants nés après doivent passer leur temps avec d’autres enfants en bas âge ou un enfant d’âge scolaire et les considérer comme des modèles. Mais ils seront naturellement plus impulsifs, infantiles et égoïstes.

À cause de l’attention exclusive des parents, la recherche a montré que les aînés ont tendance à être plus intelligents que leurs frères et sœurs. Cela signifie que les enfants ont vraiment besoin d’une attention particulière et d’une attention individuelle. Il est important que les parents passent également autant de temps avec leurs autres enfants : lisez leur des histoires au coucher, faites des activités ensemble. Tout cela aide à améliorer l’intelligence et la pensée logique. Il s’avère que les parents ne jouent pas avec enthousiasme avec leur deuxième ou troisième enfant et peut-être qu’ils n’en comprennent pas l’importance.

L’enfant né en second peut également avoir plus de problèmes que l’aîné car les parents deviennent plus paresseux avec l’âge. Donc, quand ils sont stricts avec leur aîné pour lui enseigner les règles et les responsabilités, ils ne sont pas aussi stricts avec leurs enfants suivants, ce qui a un effet négatif sur eux.

Bien sûr, les parents aiment tous leurs enfants de la même façon, mais il est important de leur donner autant d’attention et de concentration. Il est toujours plus facile de céder à la demande de votre enfant, mais cela ne lui apprend pas une leçon précieuse. Pensez à son avenir et apprenez lui à être une personne forte, utile et attentionnée, qui connaît les obligations et les responsabilités.

Sources La  » malchance  » de l’enfant né en second est réelle  :/www.mit.edu/~jjdoyle/BDFK_Delinquency.pdf et  //jhr.uwpress.org/ et //www.ed.ac.uk/news/2017/

 

2 commentaires à propos de “La  » malchance  » de l’enfant né en second est réelle

  1. Visiblement, vous n’avez pas lu (compris ?) grand chose de l’étude (qui, au passage, ne prend pas assez en compte les biais et la discussion pour être vraiment valide), et qui ne porte que sur les garçons. D’ailleurs le terme malchance est délirant et non scientifique.

  2. Oui, ne jamais oublier la sensibilité de chacun des enfants quant à leur perception de ce qui se vit alentour d’eux specialement accordé une atrention equitable a chacun, selom ses besoins, bien que parfois par toujours si évident …. Pour ma part, mère de trois fils, de temps à autres j’amenais mes fils individuellement au restaurant afin de favoriser du temps pour échanger un à un avec moi. Comme pour moi,ces moments furent précieux pour chacun d’eux ….. j’étais très naturellement ouverte avec eux, abordant n’importe quel sujet tout simplement et à l’aise. Ma relation à chacun d’eux a toujours été assez souple et saine et demeure des plus agréable avec ces hommes qu’ils sont ddvenus. Des plus fière d’avoir accompli mon plus grand idéal, soit de les amener à être autonomes, responsables et tout aussi important remplis de tendresse …. Aujourd’hui en couples, harmonieux et pères des plus heureux et transmettant de merveilleuses valeurs aux leurs, à leur tour …..

    N.B. Oui le rang dans la famille a ses particularités qui pour notre deuxième n’ont été aucunement négatives ….. au contraire, il ne passait jamais inaperçu, il réussit quoiqu’il entreprenne, a un très enviable charisme, est fonceur, entrepreneur et me confirme ce que je voyais de lui à un très jeune âge : réussite ! Le rang crée des différences, oui et n’empêche pas pour autant certaines similarités. L’aîné conserve son côté plus responsable et le cadet développe un caractère plus fort, souvent …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*