Le 30 Septembre 2018. Image crédit : Deposit Photos

Maman, je n’arrive toujours pas à vivre sans toi

Par Louise Meunier

« Tu me manques. C’est aussi simple et brut que ça.

La façon dont tu m’aimais me manque. Le son de ton rire aussi. La façon dont ton sourire me permettait de me sentir en sécurité me manque. La façon dont tu te souciais de moi et de mes problèmes me manque, mais je sais que tu seras toujours là pour me protéger. La façon dont tu m’encourageais me manque, ainsi que la manière dont tu me faisais sortir la tête de l’eau chaque fois que tout allait mal dans ma vie.

La façon dont tu étais spéciale à mes yeux, et à quel point tu me fais sentir spécial me manque.

 

Entendre ta voix au téléphone me raconter tous les moindres petits détails de ta journée me manque, et partager ma journée avec toi aussi.

La façon dont tu me défiais me manque et m’a toujours encouragé à faire de mon mieux. La façon dont tu me rassurais en me disant que tout irait bien, même si j’avais l’impression que le monde était en train de s’effondrer. Tous nos désaccords me manquent eux aussi, je ferais n’importe quoi pour avoir la possibilité de les revivre.

Tu me manques. C’est aussi simple et basique que ça. Tu me manques tous les jours. Les moments que nous passions ensemble me manquent, moi qui pensais avoir encore des choses à vivre avec toi…

Tu me manques. Et une partie manquante dans une vie ne se remplace jamais. J’ai l’impression que l’on m’a retiré un morceau de ma personne. D’avoir été privé de vivre de nouvelles choses à tes côtés. Mais tout ce que je dois retenir, c’est tout ce que nous avons déjà fait ensemble, les souvenirs que nous avons créés.

J’apprends très lentement à m’adapter à la vie sans toi.

Tu me manques, mais ce n’est pas pour ça que je pleure tous les jours ou que je ne suis pas enthousiaste. J’essaie de faire de mon mieux pour que, de là où tu es, tu sois fière de moi. Mais il m’arrive parfois de ne pas me sentir bien. Parfois, je pense au lendemain et je ne me sens pas bien.

J’essaie de me rassurer en me rappelant à quel point je suis chanceux d’avoir pu vivre toutes ces choses à tes côtés, mais ensuite, je me mets à angoisser car je me rends compte que certaines parties de moi ne sont plus là. Je me rends compte que c’est à moi de garder tous nos souvenirs. C’est à moi d’utiliser le temps que nous avons passé ensemble pour continuer à vivre une vie magnifique pour nous deux.

Depuis que tu es partie, une partie de moi est restée vide. Et ce vide me fait me sentir instable, je sens qu’il me manque quelque chose. Une petite partie de moi ne sait toujours pas comment vivre dans un monde sans toi. Et à vrai dire, je ne saurai probablement jamais le faire. Mais je vais continuer à essayer. Je continuerai d’essayer de vivre d’une manière qui irradie l’amour que tu as eu pour moi et l’amour que j’ai eu pour toi.

Tu me manques. Chaque heure, chaque minute de chaque jour qui passe. Et tu continueras à me manquer, jour après jour, semaine après semaine. Je ne pense pas que ce sera simple, mais je continuerai. »

Découvrez : Une étude affirme que le lien mère-fille est plus fort que tout autre type de relation familiale intergénérationnelle/ Lire aussi : Hommage aux mamans qui ont eu leur corps abîmé en donnant la vie/ Voir également : Ce petit bébé ne veut pas être séparé de sa maman !

Maman, je n’arrive toujours pas à vivre sans toi
4.7 (93.33%) 3 vote[s]