manchot géant
Manchots empereurs: image crédit depostitphotos

Ce manchot géant âgé de 37 millions d’années aurait été comparable à un homme grand en taille et en poids.

Les manchots empereurs modernes sont certes grands, mais pas aussi impressionnants que le «manchot colosse». 

Par Frédérique Dumont. Le 20/05/2019

La plus grande espèce de manchot jamais découverte a été découverte en Antarctique en 2014 et sa taille est presque incompréhensible. 

Debout il faisait 2 mètres de la pointe des pattes au bec, l’oiseau montagneux aurait été plus grand que la plupart des humains adultes, rapporte le Guardian.

En fait, s’il était vivant aujourd’hui, le manchot aurait pu avoir sa place dans les stades de basketball.

Les restes fossilisés datant de 37 millions d’années de l’oiseau, qui comprennent le plus long os de patte enregistré, ainsi que des parties de l’os de l’aile de l’animal, représentent le fossile le plus complet jamais découvert dans l’Antarctique. Palaeeudyptes klekowskii , à juste titre surnommé le « manchot colosse », était véritablement le Godzilla des oiseaux aquatiques.

Les scientifiques ont calculé les dimensions du manchot en comparant la taille de ses os à celle des espèces de manchots modernes. Ils estiment que l’oiseau aurait probablement pesé environ 115 Kilos – encore une fois, à peu près comparable à un homme de 2 mètres. 

À titre de comparaison, la plus grande espèce de manchot actuellement en vie, le manchot empereur, ne fait « que » environ 1,20 mètre de haut et peut peser jusqu’à 30 kg.

Fait intéressant, étant donné que les plus gros pingouins peuvent retenir leur souffle plus longtemps.

Le manchot colosse aurait probablement pu rester sous l’eau pendant 40 minutes ou plus. 

Le fossile a été trouvé dans la formation de La Meseta sur l’île Seymour, qui fait partie d’une chaîne de 16 îles principales situées autour de la pointe de la terre Graham, dans la péninsule antarctique. (C’est la région qui est la partie la plus proche de l’Antarctique en Amérique du Sud.)

La région est connue pour son abondance d’os de manchots, bien que, dans la préhistoire, elle aurait été beaucoup plus chaude qu’aujourd’hui.

P. klekowskii domine le prochain plus grand pingouin jamais découvert, un oiseau d’un mètre vingt de haut qui vivait il y a environ 36 millions d’années au Pérou. 

Comme ces deux espèces étaient proches de leurs contemporains, il est amusant d’imaginer qu’il y a entre 35 et 40 millions d’années, des manchots géants parcouraient la Terre et nageaient peut-être aux côtés des ancêtres des baleines.