Le premier mobile-homme autonome d’Emmaüs pour lutter contre le mal-logement

La Fondation Emmaüs Marseillaise a livré un prototype mobile-home à quelqu’un qui vivait jusqu’alors en centre d’hébergement. Ce premier modèle de bungalow autonome en énergie aide en urgence les familles sans hébergement.

Par Éric Fontaine. Le 7/02/2109

D’après le dernier rapport de l’état du mal-logement dans l’hexagone fait par la Fondation Abbé Pierre, plus de 4 millions de français sont mal-loger ou non pas de logementl. Voir :https://www.fondation-abbe-pierre.fr/nos-actions/comprendre-et-interpeller/23e-rapport-sur-letat-du-mal-logement-en-france#telechargement%2023e%20rapport%202018

Le président du centre Emmaüs, M. Fassatoui, du 8e arrondissement de Marseille, à dit à l’AFP :

« Dans la ville de Marseille entre 12.000 et 15.000 personnes vivent dans la rue à un moment ou à un autre »

C’est pour essayer d’enrayer ce problème de mal-logement et le manque centre d’accueil que l’Emmaüs de la pointe rouge a installé une maison mobile. Elle est complètement autonome en énergie grâce à ses pompes à chaleur, ses panneaux photovoltaïques et son réservoir d’eau sur le toit.

Tous les jours, on reçoit trois ou quatre personnes qui sont à la rue et pour lesquelles on n’a pas de solution. Là, dès demain, on va régler le problème de deux personnes et libérer deux chambres, souligne Kamel Fassatoui, l’un des responsables . Si les 117 communautés Emmaüs de France prennent deux bungalows, on a déjà résolu le problème de 500 personnes. Il faut qu’on soit audacieux et ambitieux , car on ne peut plus attendre.»

Ce bungalow autonome a été bâti par un chantier d’insertion. Il se compose d’un canapé-lit, d’une salle de bain et dispose également d’une terrasse. Il peut contenir 4 personnes maximum. Les clefs du bungalow ont été remises à José, qui résidait dans un centre d’hébergement depuis un an. Il y emménagera avec sa partenaire.

Regardez le mobile :

M. Fassatoui espère que ce projet incitera les collectivités à s’équiper, ainsi que les autres communautés Emmaüs. Son prix devrait favoriser les constructions, puisqu’il est de 20 000€ pour 30 m².

Un très bonne initiative qui espérons-le sera suivit par d’autres communes

Éric Fontaine

J’ai étudié les relations pendant plusieurs années avant de me spécialiser dans l’éducation. Cela fait une dizaine d’années que j’exerce, et je souhaite aujourd’hui partager des articles en parallèle à mon activité pour aider les personnes qui ont besoin d’aide. J’espère que vous pourrez ainsi trouver les conseils dont vous avez besoin dans mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *