Les moments gris de notre existence

Le 10 Février 2018. Image crédit : Pixabay

Les moments gris de notre existence

Par Jackie B. Hamilton

Je n’aurais jamais cru pouvoir dire cela un jour, mais je me considère aujourd’hui heureuse 98 % du temps, et ce, sans aucune raison.

En fait, les jours gris signifient désormais des moments de prise de conscience.  Je les appelle des changements de niveau.  Comme un ordinateur, j’ai besoin de faire certaines mises à jour pour mieux fonctionner par la suite.  Durant cette opération, il est donc normal de ne pas se sentir au top de sa forme (physique et émotionnelle).

Ces moments gris sont donc des bénédictions déguisées, même s’ils me plongent souvent dans une position d’inconfort et de déséquilibre pendant plusieurs jours et, même parfois, quelques semaines.

RÉPARATION DU SYSTÈME EN COURS

Je dois avouer que la première fois que cela m’est arrivé, de me sentir confuse, triste et presque dépressive « sans raison apparente », j’étais un peu inquiète.  Le sentiment auquel je pouvais m’identifier alors était celui que l’on ressent lorsqu’on est en deuil.  En deuil de qui et de quoi?  Je n’aurais su le dire.

C’est le caractère mystérieux de ce soudain état émotionnel qui m’a fait me questionner longuement sur ce qui était véritablement en train de se passer.  Et ce n’est qu’une fois que je suis sortie du tunnel que j’ai réalisé que je venais tout simplement de changer de niveau.  J’étais devenue une version 2.0 de moi-même.

Comment je le savais?  Je ne pensais plus pareil et n’agissais plus pareil.  Plus particulièrement dans le domaine amoureux qui, à l’époque, était une grande source d’inquiétude et de questionnements.

Après cette traversée dans le noir de plusieurs mois (oui, oui, plusieurs mois), tout m’est apparu clair comme du cristal.  Je comprenais désormais mon schéma de comportement, pourquoi j’attirais tout ce qui, en fait, me faisait plus de mal que de bien et, surtout, pourquoi je continuais à rester dans des situations qui ne me convenaient pas.

Ça a été un des plus grands moments de cheminement de toute ma vie, sinon le plus flagrant et perceptible.  Une fois sortie de cette période extrêmement inconfortable, j’étais devenue une autre personne.

Aujourd’hui, la meilleure compréhension de mon pattern en matière de relations amoureuses fait en sorte que je fais désormais des choix plus avisés et cela n’a pas de prix puisque ça change ma vie du tout au tout.

Je comprends donc que, parfois dans la vie, il nous arrive d’être dans le brouillard pendant une période de temps qui nous semble interminable, mais c’est parce qu’il y a un gros travail qui est en train de se faire à l’intérieur.

Je suis bien consciente que cela n’allègera en rien la lourdeur et la confusion que l’on peut ressentir pendant ces inexplicables moments gris, mais le fait de savoir que c’est tout à fait normal ou que c’est pour notre plus grand bien nous permet de traverser ceux-ci avec beaucoup plus de sérénité.

Maintenant que j’ai compris un peu mieux comment fonctionne la machine, je m’inquiète moins si, pendant un jour ou deux, je me sens comme un zombie ou si, tout à coup, je me mets à broyer du noir sans raison apparente.

Autant que possible, j’essaie d’accueillir ce qui se passe, de percevoir ce qu’on veut m’enseigner et, surtout, j’offre le moins de résistance possible.  Je laisse passer tout simplement.

Jackie B. Hamilton

Jackie B. Hamilton est auteure et blogueuse en éveil de conscience. On retrouve, dans sa bibliographie, L’enfant invisible (se donner le droit d’exister)Qui sommes-nous sans nos blessures (Comprendre et gérer intelligemment ses émotions)La philosophie du let it be (Parce que le bonheur n’a pas à être compliqué)Du moi actuel au moi rêvé (Devenir ce que l’on désire être) et le Carnet de route pour manifester l’inattendu. Visitez jackiebhamilton.com. Suivez-la sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram.

Un commentaire à propos de “Les moments gris de notre existence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*