Des bénévoles nettoient une plage de fond en comble pour la sécurité des tortues

Le 15 Septembre 2018. Image crédit : Deposit Photos

Des bénévoles nettoient une plage de fond en comble pour la sécurité des tortues

Par Sylvain B.

Nous savons tous à quel point l’Homme peut faire souffrir les autres espèces de la Terre en détruisant leurs habitations pour construire les siennes ou en causant le réchauffement climatique. Mais il arrive que certains sortent du lot et tentent de réparer les dégâts ayant des conséquences sur les animaux qu’ont pu causer les Hommes. Même s’il s’agit d’une tâche quasiment impossible à accomplir, l’histoire que vous allez lire peut vous redonner un petit peu d’espoir en l’humanité.

Arrivées sur Terre il y a environ 100 millions d’années, les tortues marines n’ont plus eu une vie facile à partir du moment où les humains ont commencé à venir les déranger dans leur petite vie. Lorsqu’elles ne sont pas mangées, c’est leur lieu de nidation qui est détruit par la pollution du long des plages. Mais une étude faite il y a peu sur environ 300 sites de nidification à travers le monde a démontré que le nombre de nids des tortues marines ne fait qu’augmenter, cela veut dire que cette espèce n’est peut-être pas destinée à finir en voie de disparition. Les spécialistes ont d’ailleurs déclaré que ce sont sûrement nos efforts de conservation qui seraient la cause de ce changement de situation.

Le plus bel exemple que nous pouvons vous donner est celui de la plage de la ville de Bombay en Inde, la plage de Versova. Les bénévoles, dirigés par Afroz Shah, ont beaucoup donné de leur personne et la plage a été nettoyée et totalement changée en un magnifique lieu où les reptiles peuvent venir en toute sécurité. L’ONU a d’ailleurs déclaré que ce projet était le plus important de tous les projets environnementaux au monde, en effet, plus de 5 millions de kilos de déchets ont été nettoyés en un an et demi. Le dirigeant de cette opération a observé les premières couvées de tortues avant que celles-ci ne retournent vers la mer pour continuer leur chemin et il a déclaré au journal The Guardian qu’il avait été très ému en les voyant faire.

Malgré toutes ces initiatives, les animaux ne sont pas encore totalement exclus de tout danger. En effet, il y a peu, plus de 300 tortues ont été retrouvées sans vie sur une plage au Mexique, il semblerait qu’elles se soient noyées dans des filets de pêche. La plupart des races de tortues marines sont encore très concernées par tous ces dangers, il reste énormément de travail à faire pour que ces magnifiques créatures restent définitivement dans nos océans.

Voir également : MESSAGE DE LA VILLE DE COLLIOURE SUR LES PLAQUES D’ÉGOUTS :« LA MER COMMENCE ICI »

Arrivées sur Terre il y a environ 100 millions d’années, les tortues n’ont plus eu une vie facile à partir du moment où les humains ont commencé à venir les gêner dans leur petite vie.

Quand elles ne sont pas mangées…

… c’est leur lieu de nidification qui est détruit par la pollution du long des plages.

Il y a peu, plus de 300 tortues ont été retrouvées sans vie sur une plage au Mexique, il semblerait qu’elles se soient noyées à cause de filets de pêche.

Mais une étude a démontré que le nombre de nids de tortues marines ne faisait qu’augmenter, cela veut dire que cette espèce n’est peut-être pas destinée à disparaître.

Des bénévoles de la ville de Bombay ont nettoyé une plage et l’ont changée en un magnifique lieu où les reptiles peuvent venir en toute sécurité.

Le fondateur de ce projet, l’avocat et environnementaliste nommé Afroz Shah.

L’ONU a déclaré que ce projet était le plus important de tous les projets environnementaux au monde, plus de 5 millions de kilos de déchets ayant été nettoyés en un an et demi.

La plage ressemblait autrefois à une décharge publique.

Mais heureusement, elle a été complètement transformée,

En un magnifique lieu où les reptiles peuvent vivre en toute sécurité.

M. Shah a été très ému en les voyant avancer vers l’océan.

La plupart des races de tortues marines sont encore concernées par ces dangers, il y a encore énormément de travail à faire pour que ces magnifiques créatures restent dans nos océans.

Lire aussi : Nous avons détruit 83% des mammifères alors que nous ne représentons que 0,01% de la vie terrestre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*