Nikon Film Festival: Un réalisateur français réalise un court-métrage touchant sur l’isolement des personnes âgées

Annonce

Nikon Film Festival

« Personne ne peut faire pour les enfants ce que font les grands-parents. Ceux-ci répandent une espèce de poudre d’étoiles sur leurs vies. » Alex Haley

La présence de nos grands-parents est essentielle dans nos vies, la relation que nous entretenons avec eux est unique et inestimable. Ils sont toujours disponibles pour nous, savent se montrer patients pour nous apprendre les gestes du quotidien et nous transmettent leurs connaissances avec grand plaisir.

Cependant, au fur et mesure que nous grandissons, nous avons tendance à les voir de moins en moins, que ce soit à cause de notre emploi du temps chargé, de notre quotidien, de nos impératifs ou autres. Nous vivons à une époque où malheureusement de nombreuses personnes âgées font face à la solitude. Pourtant, pour égayer les journées de ces personnes, il suffit d’une petite visite, d’un coup de téléphone pour prendre de leurs nouvelles et de leur proposer un peu d’aide pour les tâches du quotidien.

Annonce

Cette année, la 10 ème édition du Nikon Film Festival avait pour thème « Une génération ». Pour éveiller les consciences, un jeune réalisateur, Maxime Divier, installé à Montréal depuis plusieurs années, a donc décidé de réaliser un court-métrage nommé « Petit fils 5 Étoiles ».

Image utilisée avec l’aimable autorisation de Maxime Divier.

Il a expliqué à Sain et Naturel :

« Le thème du Nikon Film Festival cette année était « Une génération », et mon film traite de l’abandon et l’isolement de nos aînés, avec une inspiration à la « Black Mirror ». Ce sujet me tient particulièrement à cœur, tant par sa portée personnelle qu’universelle. »

Découvrez l’histoire touchante de Jeannine, une veuve âgée de 72 ans qui aime les tulipes et le tricot. Son plus grand regret, qu’aucun de ses enfants ne vienne lui rendre visite.

Un court-métrage très émouvant et percutant, qui espérons-le fera ouvrir les yeux au plus grand nombre.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page Facebook de Maxime Divier.

Annonce

Cyril R.

C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j'ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour passer du temps dans la nature. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche au bien être et à l'écologie de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mon amour pour la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *