Le 11 Septembre 2018. Image crédit : Deposit Photos

Nous passons seulement 18 étés avec nos enfants dans notre vie

Par Phillipe Blot

Lorsque l’été arrive, je prépare à l’avance toutes sortes d’activités amusantes que je vais pouvoir faire avec mon enfant. On se rendra à la plage, dans un parc aquatique, au zoo et dans bien d’autres endroits encore.

Je veux avoir la chance de pouvoir profiter des chaudes nuits d’été avec lui, je le laisserais donc aller se coucher un peu plus tard que d’habitude afin que l’on puisse manger une glace ensemble sous le couché de soleil.

Un ami m’a dit une fois quelque chose qui m’a fait beaucoup réfléchir. Il m’a dit « Quand on y pense, on ne passe que 18 étés avec nos enfants. » et mon coeur s’est arrêté.

Mon fils étant déjà âgé de deux ans, le fait qu’il ne nous restait que 17 étés à passer ensemble est la première chose qui m’est venue à l’esprit.

Autant d’étés à passer en famille. Pour s’amuser et passer de belles vacances ensemble. S’enterrer dans le sable et s’éclabousser les uns les autres une fois dans l’eau.

Autant d’étés à profiter des dimanches à ne rien faire. Juste dormir sur le canapé pendant les journées chaudes du mois d’août avec un brumisateur d’eau pour se rafraîchir.

Dix-sept étés ensemble en famille. Pour passer des vacances ensemble. Collez nos orteils dans le sable et éclaboussez les uns les autres sur la plage.

Voir également : Pourquoi on devrait dépenser notre argent dans les voyages en famille

Dix-sept étés d’amour familial. À grandir ensemble et non chacun de son côté, à se créer des souvenirs que nous raconterons à nos petits enfants plus tard.

Dix-sept étés à visiter et explorer. Découvrir de nouveaux endroits et de nouvelles cultures, vivre de nouvelles aventures.

Dix-sept étés de barbecue dans le jardin, de manèges, d’épi de maïs, de glaces, d’hamburgers, de limonade et de pastèques coupées en tranches.

Dix-sept étés pendant lesquels il est exclusivement à moi avant d’entrer dans la vie adulte. Avant de se lancer seul à la recherche de ses amis qu’il verra comme des membres de sa famille. Avant de trouver sa moitié, d’avoir des enfants et de partir en vacances en famille à son tour.

Découvrez : Test psycho : laquelle de ces photos ne représente pas une vraie famille ?

Dix-sept étés pour faire des roadtrips, des voyages en avion, faire les touristes et se perdre dans un endroit qui nous est inconnu.

Dix-sept étés de crème solaire, de piqûres de moustique, de piques-niques et de randonnées dans la forêt.

Dix-sept étés avant qu’il ne prenne de l’âge et se crée sa propre vie. Où il pourra encore profiter de ses étés, explorer le monde avec ses amis ou sa partenaire et nous envoyer des cartes postales pour que l’on est des nouvelles.

Je ne veux pas faire le deuil de quelque chose qui ne s’est même pas encore passé, mais je réalise que la vie est courte. Je vais essayer de profiter de chaque instant.

Tout va bien trop vite. Il va passer de deux ans à dix, de dix à quinze, de quinze à « je te promets que je vous appelle bientôt maman »

Alors nous allons rire, chanter, rester éveillés jusque tard et camper dans le jardin. Nous allons laisser nos téléphones de côté et passer la journée dehors à profiter tous ensemble.

Parce qu’il nous reste dix-sept étés ensemble. Et c’est beaucoup.

Voir aussi : « Les enfants qui auront une meilleure vie sont ceux qui ont le moins accès aux écrans »

Notez cet article