Elle invente un nouveau genre de plastique biodégradable dans l’eau et c’est une grande avancée pour la santé des océans

Elle invente un nouveau genre de plastique biodégradable dans l’eau et c’est une grande avancée pour la santé des océans

Chaque jour la pollution plastique prend de l’ampleur et la recherche de nouvelles solutions pour en finir avec ce problème est devenue une urgence absolue.

Par Phillipe Blot. Le 13/04/2019.

Chaque année sur la planète entière, des millions de tonnes de plastique sortent des usines, dont la moitié sont des articles à usage unique, mais qui en grande partie finissent dans nos océans et restent dans la nature pendant de très longues années voire des centaines d’années . On avait d’ailleurs retrouvé un pot de yaourt presque intact datant des Jeux olympiques de Montréal de 1976 sur la plage de Tardinghen, dans le Pas-de-Calais en 2016. Ou comme par exemple :un cachalot s’échoue sur une plage suite à l’ingestion de 22 kilos de plastique.

Elle s’appelle Sharon Barak, c’est une ingénieure chimiste israélienne, et elle a inventé un technique pour réduire le temps de dégradation des plastiques de plusieurs siècles à seulement quelques petites minutes.

Elle a quitté une société de fabrication de plastique où elle travaillait pour créer sa société Solutum et aider le monde à lutter contre la pollution.

Chaque jour, tout le monde utilise des objets en plastique et parfois il est particulièrement difficile d’imaginer la vie sans eux. Mais ces plastiques, pour la plupart ne sont pas écologiques et une fois mis à la poubelle, ils peuvent rester dans l’environnement pendant des décennies, voire des centaines d’années, et c’est une réelle menace pour la faune, la flore et l’humanité.

Selon certains scientifiques, le temps de biodégradation estimé pour ces objets en plastique est de 50 ans pour les gobelets , 200 pour les pailles et 450 pour les bouteilles. L’ingénieure chimiste, s’est fixé pour but de faire un produit qui aurait l’air, ressemblerait et fonctionnerait comme du plastique, mais se dissoudrait dans l’eau sans nuire à l’environnement. Et elle y est arrivée !

Le substitut de la matière plastique mis au point par Sharon fonctionne comme du plastique, mais se dissout dans l’eau en quelques minutes seulement. Et donc malheureusement pas adapté pour les bouteilles qui contiennent du liquide mais pour de nombreuses autres utilisations oui.

Sharon et son équipe ont passé énormément de temps à mélanger de nombreux composants, jusqu’à ce qu’ils trouvent enfin la solution. Le « faux » plastique mis au point par l’ingénieure est fait à partir de 100 % de matériaux écologiques qui se dissolvent facilement dans l’eau et retournent ainsi dans la nature.

Son invention est tellement sûre et naturelle que vous pourriez même boire sa solution d’eau. Si un sac fabriqué à partir de cette technique arrive accidentellement dans l’océan, il se dissoudra en quelques petites minutes et ne représentera aucune menace pour la flore et les mammifères marins, contrairement à un sac en plastique fait à base de pétrole.

plastique biodégradable

De plus, ce  » plastique » ne demande aucun processus élaboré pour le recyclage. Lorsque vous en avez utilisé et que vous n’en avez plus besoin, vous pouvez simplement le jeter à la poubelle. Comme le mentionne le site Web de Solutum, la méthode de fabrication n’est pas si difficile non plus : il est tout à fait possible d’ajuster des machines de fabrication de sacs en plastique ordinaires pour réaliser ce produit innovant et économe qui pourrait sauver les océans qui souffrent de cette pollution.

Sharon et son équipe sont à l’heure actuelle en train de développer leur jeune société pour un avenir meilleur, plus propre et plus sûr pour tout le monde.

plastique biodégradable

Photos : auteurs inconnus

L’ingénieure voit un gros potentiel dans ce substitut de plastique biodégradable qu’elle a mis au point et réalisé . Il peut être utilisé pour l’emballage des aliments, la fabrication de bouteilles et tout autre processus qui sert normalement à la fabrication de produits en plastique à base de pétrole. Sharon et ses partenaires travaillent activement pour présenter au monde leur invention. Ils pensent que la production en grande quantité de « faux » plastiques écologiques fera de notre planète un meilleur endroit où vivre.

Une bonne nouvelle car L’UE veut interdire le plastique à usage unique pour 2021 s’il y a des alternatives.

Que pensez-vous de ce projet ambitieux? Pensez-vous que nous réussirons un jour à remplacer l’ensemble du plastique par une solution écologique comme celle-ci ?

Dites-nous ce que vous en pensez dans les commentaires ci-dessous !

Lire aussi : Un plongeur se filme en train de nager dans un océan de plastique

Elle invente un nouveau genre de plastique biodégradable dans l’eau et c’est une grande avancée pour la santé des océans
3.9 (77.14%) 7 votes

6 commentaires à propos de “Elle invente un nouveau genre de plastique biodégradable dans l’eau et c’est une grande avancée pour la santé des océans”

  1. très bien ce faux plastique mais je ne vois pas comment on peut faire des bouteilles avec un matériau qui se dégrade en quelques minutes…..???

  2. Ce serait génial, mais irréaliste selon la description qui en ait faite, elle est insuffisante et renferme plein de contradictions.

  3. bonjour,
    Si j’ai tout compris ,On peut faire des bouteilles de ce faux plastique mais cependant il se désintègre dans l’eau en quelques minutes et que met on dans une bouteille sinon du liquide ?Merci d’avance pour la réponse.

  4. Toutes les societes agroalimentaires et les industriels devraient remunerer dès maintenant et apprendre et appliquer ce procédé de fabrication auprès de cette femme mais il ne le feront pas car polluer coûte moins cher. En tant que citoyens dans un pays gouverné par des oligarques, nous n’avons aucun réel pouvoir pour sauver la planète de sa perte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*