Selon l’OMM, de nombreux phénomènes extrêmes sont attendus en 2020

Annonce
phénomènes extrêmes sont attendus en 2020
Image crédit : Depositphotos

Selon l’ONU, nous venons de vivre la décennie la plus chaude jamais observée. D’après l’Organisation météorologique mondiale (OMM), 2019 a été l’année la plus chaude, ce qui ne fait que confirmer le réchauffement climatique que nous vivons. Nous assistons à une augmentation croissante des phénomènes météorologiques extrêmes, et cela ne devrait pas s’améliorer en 2020.

Petteri Taalas, le secrétaire général de l’OMM a déclaré

« Malheureusement, nous nous attendons à voir beaucoup de phénomènes météorologiques extrêmes en 2020 et dans les décennies à venir, alimentés par des niveaux records de gaz à effet de serre qui retiennent la chaleur dans l’atmosphère. »

L’Australie « a connu en 2019 son année la plus chaude et la plus sèche jamais enregistrée », dit-il. Cette chaleur extrême « a préparé le terrain aux immenses feux de brousse qui ont été si dévastateurs ».

Annonce

Ces feux ont brûlé une superficie supérieure à celle de la Corée du Sud, soit 100 000 km2, ils ont été dévastateurs pour de nombreux animaux et des personnes ont également perdu la vie.

De façon générale, nous avons enregistré les températures moyennes les plus élevés ces cinq et dix dernières années. D’après l’OMM, depuis les années 1980, chaque décennie a été plus chaude que celle d’avant. La température mondiale annuelle en 2019 a dépassé de 1,1 °C la moyenne recensée à l’époque préindustrielle (1850-1900).

« D’après la trajectoire actuelle des émissions de dioxyde de carbone, nous nous dirigeons vers une augmentation de la température de 3 à 5 degrés Celsius d’ici à la fin du siècle », a averti Petteri Taalas. 

L’accord de Paris de 2015 a pour objectif de freiner ce réchauffement à 2 °C voire 1,5 °C. Pourtant, même si les 200 pays signataires honorent leurs engagements pour diminuer les gaz à effet de serre, nous pourrions tout de même dépasser les 3 °C.

Annonce

phénomènes extrêmes sont attendus en 2020
Image crédit : Depositphotos

Malgré ce constat, la conférence climat de l’ONU (COP25) qui a eu lieu en décembre à Madrid n’a pas su être à la hauteur de l’urgence climatique, ce que regrette le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.

Cependant, il n’y a pas que les records de températures qui inquiètent l’ONU dans le réchauffement climatique, car nous assistons également impuissants à la fonte des glaces, à une augmentation du niveau de la mer, ou encore à des catastrophes écologiques extrêmes. Le 9 février, l’Antarctique a également atteint un record de température de 20,75°C, dépassant pour la première fois la barre des 20°C. Un iceberg de 300km2, soit près de 3 fois la superficie de Paris, s’est décroché du glacier Pine Island, à l’ouest de l’Antarctique.

Annonce

Cyril R.

C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j'ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour passer du temps dans la nature. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche au bien être et à l'écologie de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mon amour pour la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *