Le 8 Août 2018.Image crédit :depositphotos.com

On pourra voir une pluie de météorites plus brillante que jamais grâce à la nouvelle Lune

Cette année la fameuse pluie d’étoiles filantes des Perséides sera particulièrement brillante les 11 août et 12 Août car la nouvelle lune sera là au même moment. Comme la lune n’éclairera pas trop le ciel,  elle donnera aux personnes habitant l’hémisphère nord un merveilleux spectacle « un feu d’artifice spatial» .

Un spectacle magnifique qui sera offert à tous le week-end du 11 août. La pluie des Perséides sera marquée cette année par la nouvelle lune, ce qui donnera un spectacle encore plus saisissant à tous ceux qui habitent l’hémisphère nord, stipule le magasine Space & Telescope.

Les étoiles filantes sont faites de petites particules de matière d’une substance interplanétaire dont la taille peut varier d’un grain de sable et celle d’un petit pois. Elles pénètrent dans notre atmosphère Terrestre à la vitesse d’environ 20 kilomètres par secondes et brûlent instantanément en laissant dans le ciel des lignes brillantes.

Voir aussi : La pluie de météores des Perséides sera la meilleure de 2018: quand, où et comment la voir

D’après certains spécialistes, pour ce week-end les Perséides seront particulièrement brillantes mais moins nombreuses. Au lieu de 80-100 étoiles filantes par heure que l’on peut admirer chaque année au mois d’août, il devrait être possible d’en voir environ 60 à 70 par heure.

Les astronomes disent que ces météores ne représentent aucun danger, ni pour les êtres humains et ni pour les satellites.

Les météores se dirigeront vers notre planète bleue depuis les constellations de Cassiopée, de Girafe et de Persée.

Pour cette année 2018, on pourra aussi voir deux autres pluies d’étoiles filantes de Delta Aquarides et de Kappa cygnides, dont la lumière ornera les constellations du Verseau, du Cygne et de Lyre. Cependant, ces deux pluies d’étoiles seront  moins brillantes que celle des Perséides.

Une éclipse solaire sera aussi de la partie le 11 août 2018, mais elle ne sera visible que depuis une partie de l’hémisphère nord, incluant une partie de l’Asie, de l’Europe et une partie de l’Amérique du Nord. En Europe, la Finlande et la Norvège seront les meilleurs lieux pour admirer cette éclipse.

Les Perséides sont connues des hommes depuis plus de 2000 ans et on en trouve la première trace écrite dans les annales d’histoire chinoises datant de l’an 36 après Jésus-christ.

Officiellement, ça serait le mathématicien, astronome et météorologue belge Adolphe Quetelet qui a découvert la pluie météorique annuelle des Perséides. Il a annoncé l’existence de ce phénomène en août 1835.

Le nombre de météores brillantes par heure a été calculé pour la première fois en 1839. A l’époque, le nombre maximal d’étoiles filantes à l’heure s’élevait à 160. Les Perséides, des poussières qui proviennent de la queue d’une comète appelée Swift-Tuttle et qui brûlent en entrant dans l’atmosphère terrestre, doivent leur nom à la constellation de Persée.

Notez cet article