4 raisons pour lesquelles vous ne parvenez pas à oublier votre « presque relation »

presque relation

Une presque relation peut-être difficile à oublier. C’est pour cela que nous avons décidé d’aborder ce sujet.

Voici donc 4 raisons pour lesquelles vous ne parvenez pas à oublier votre « presque relation »

Par Magali Caille. Le 08/01/2019

1. Il n’y a pas eu de fin officielle.

Les humains ont besoin d’une fin concrète pour tourner la page. Il y a un désir inhérent : toutes les histoires dont nous ne connaissons pas la fin, les films que nous ne terminons jamais, nous nous tournons vers des blogs et Internet pour exprimer notre frustration. Nous avons besoin de connaître la fin pour pouvoir passer à autre chose, et c’est impossible avec une presque-relation.

Il est difficile de créer notre propre fin, de saisir des signes qui ne signifient rien du tout, mais auxquels nous attribuons un sens. Et cela peut paraître ridicule au début, comme de croire à la magie. Mais parfois, c’est la seule chose que nous puissions faire. Nous devons trouver un sens là où il n’y en a pas. Nous devons écrire notre propre fin. C’est difficile, mais c’est possible. Et vous pouvez avoir une vie heureuse, avec vous-même. Vous le méritez.

2. Il ne vous reste plus que votre version de l’histoire.

Vous ne savez pas ce que vous avez fait, ce que vous n’avez pas fait, ce que vous auriez pu faire ou ce qui ne va pas chez vous. Vous n’obtenez jamais ces réponses, vous finissez donc par spéculer. Et nous sommes les plus critiques envers nous-mêmes. Donc nous finissons par penser que tout était de notre faute. C’est le cas oui et non, vous êtes le seul responsable de vos actes. Il est donc inutile de rationaliser ce que vous avez fait contre ce que quelqu’un d’autre a fait. Parfois, il suffit de savoir que vous avez essayé et que vous avez fait de votre mieux.

3. Il est difficile de concilier ce qui est et ce qui aurait pu être.

Nous aimons croire en l’amour et au bonheur pour toujours, et nous croyons que quelque chose nous attend. Et c’est pour cela que nous nous accrochons au potentiel, et à tout ce que nous avons imaginé mais que nous n’avons jamais eu le courage de reconnaître.

4. Ce n’est pas parce qu’on ne vous devait rien qu’il n’y avait pas d’attentes.

Ce sont tous les non-dits et les sous-entendus, toutes les fois où cette personne vous a appelé par un surnom adorable. Mais il y a aussi le fait qu’il n’y a jamais rien eu ensuite. C’est pour cela que vous avez le cœur brisé. Vous devez admettre que non, vous n’avez pas eu de relation amoureuse, mais vous avez quand même l’impression que vous devriez le considérer comme votre ex. Peut-être pas un ex-partenaire, mais un ex-quelque chose. Un presque-ex. Une presque relation.

Personne n’aime se dire qu’il faut panser ses blessures quand on a mis tous ses œufs dans le même panier et que ça a échoué. Mais nous faisons tous des erreurs. Même si ce n’est pas juste pour nous, il y a de grandes chances pour que l’autre personne n’ait jamais demandé notre cœur. Nous lui avons simplement donné librement. Parfois, nous prenons des risques et nous perdons.

Mais grâce à ces presque-relations, nous pouvons apprendre collectivement, et être un peu plus courageux, et dire ce que nous voulons la prochaine fois. Car après tout, nous devons être optimistes. Nous devons croire en l’amour pour survivre. Il y aura une prochaine fois, nous devons simplement panser nos blessures et trouver le courage de réessayer.

2 commentaires à propos de “4 raisons pour lesquelles vous ne parvenez pas à oublier votre « presque relation »”

  1. Comment ça se fait que ça tombe ‘pil poil » avec mon histoire. Mais la mienne est vieille de 53 ans et je n’arrive pas à oublier, pourtant j’ai fait ma vie, cahin cahin, plutôt mal que bien et Là j’écrie l’histoire de ma vie. Peut-être que ça me permettra de clore cet merveilleuse histoire sans relation amoureuse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*