Après une semaine de confinement, Paris a enregistré une amélioration spectaculaire de la qualité de l’air

Annonce

Depositphotos

Après une semaine de confinement, Paris a enregistré une amélioration spectaculaire de la qualité de l’air

Depuis le 17 mars dernier, suite à l’annonce des mesures de confinement prises par les autorités pour limiter au maximum la propagation du Covid-19, de nombreux commerces et entreprises ont été contraints de fermer leurs portes, ayant pour effet de ralentir considérablement l’activité humaine.

Annonce

Si ce confinement est difficile à supporter pour de nombreux Français, pour l’environnement c’est plutôt positif.

En effet, dans son bilan pour la semaine du 16 au 20 mars, Airparif a indiqué une amélioration spectaculaire de la qualité de l’air, avec une grande baisse des oxydes d’azote et du dioxyde de carbone (C02).

Airparif a indiqué dans un communiqué :

« Cette évaluation met en avant une amélioration de la qualité de l’air de l’ordre de 20 à 30 % dans l’agglomération parisienne, consécutive à une baisse des émissions de plus de 60 % pour les oxydes d’azote. Le long des axes de circulation, cet impact peut être encore plus important. »

« Autre bonne nouvelle, cette baisse des polluants de l’air s’accompagne d’une baisse du dioxyde de carbone (CO2), gaz à effet de serre, soulignant les liens entre ces deux problématiques et le co-bénéfice pour le climat de toute amélioration de la qualité de l’air. »

Annonce

Cette amélioration s’explique principalement par la très forte diminution du trafic routier et aérien. Situation sur les stations trafic qui, en 40 ans de mesures d’Airparif, « (…) ne s’est jamais produite de manière aussi importante et sur autant de stations. »

D’autres pollutions ont aussi disparu de la vie quotidienne des Parisiens : la pollution visuelle (vitrines des magasins éteintes) ainsi que la pollution sonore (forte diminution du trafic routier, fermeture des terrasses dans les bars et les restaurants), et les Parisiens peuvent à nouveau entendre les oiseaux chanter.

La Seine respire également de son côté, avec la disparition du trafic fluvial. Il devrait y avoir un bilan très prochainement.

Une nouvelle plutôt réjouissante qui devrait mettre un peu de baume au coeur des Parisiens !

Annonce

Cyril R.

C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j'ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour passer du temps dans la nature. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche au bien être et à l'écologie de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mon amour pour la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *