ressentir la solitude

Lorsque vous apprenez à être seul, et sans ressentir la solitude, vous vous ouvrez à de nombreuses opportunités. En effet, cela vous permet d’apprendre à contrôler votre vie sans ressentir le besoin d’être entouré constamment d’autres personnes pour ne pas ressentir la solitude.

Par Joëlle Fournier. Le 01/02/2019

J’ai appris à surmonter ma solitude quand j’ai réalisé que j’angoissais dès que je me retrouvais seul.

Tout d’abord, cela m’a aidé à apprécier ma propre compagnie, mais je suis également parvenu à supprimer des croyances de mon esprit qui déterminaient mon attitude.

À plusieurs reprises, j’ai ressenti un grand moment de solitude alors que j’étais au milieu d’autres personnes. Et je dois reconnaître que j’ai également vécu cela dans mon couple.

Il ne faut pas confondre être seul et isolé

Il arrive parfois aux gens de confondre la solitude avec l’isolement et la marginalisation. En réalité, c’est à cause des personnes de notre entourage qui ne cessent de nous le rappeler.

J’ai vécu cette situation au moment où j’ai commencé à me réconcilier avec ma solitude. En effet, dès que je me suis senti bien seul et que j’ai apprécié ma propre compagnie, les gens autour de moi ont commencé à me dire que j’étais asocial.

Mais être seul et sociable n’est pas du tout incompatible ni contradictoire. Au contraire, j’adore faire de nouvelles rencontres et découvrir de nouvelles cultures.

Néanmoins, je sais apprécier mes moments de solitude. Je ne vais jamais voir mes amis si je ne le désire pas vraiment, ou juste parce que ça fait longtemps. Je veux pouvoir apprécier pleinement leur compagnie.

Avant d’y parvenir, il m’arrivait de ressentir une grande pression lorsque je devais aller à une soirée alors que je n’en avais pas réellement envie. J’étais tiraillé entre ce que j’avais envie de faire et ce que je devais faire.

Mais un jour, j’ai réalisé que je ne m’épanouissais pas lorsque j’étais avec d’autres personnes, je ressentais un grand vide. Je sais désormais que c’est parce que je ne me retrouvais jamais seul avec moi-même.

La société nous met la pression

Nous sommes toujours sous pression à cause de la société, même si nous n’en avons pas forcément conscience. Qu’il s’agisse de la télévision, des publicités ou de notre entourage, nous y sommes constamment soumis.

Pour la plupart d’entre nous, nous croyons que nos relations doivent durer sur le long terme. Nous pensons également que lorsque l’une d’entre elles prend fin, cela signifie aussi la fin de notre vie sociale.

Mais pourtant nous pouvons continuer à rencontrer de nouvelles personnes. Et nous pourrons toujours avoir un nouveau partenaire. Notre vie sociale n’est pas terminée, mais nous continuons à croire que si.

Nous avons toujours du mal intérioriser la phrase « une fin peut être un nouveau commencement« . Néanmoins, notre société nous a enseigné que nous devions continuer à nous attacher même si cela ne nous épanouissait pas, voire nous blessait.

Prendre une direction différente

Quand nous commençons à prendre une autre direction, à nous questionner sur nos croyances, à ne plus faire ce que nous faisions parce que nous nous sentions forcés de le faire, c’est difficile.

Ce n’est pas simple de devenir quelqu’un de différent. Mais si vous avez peur, réfléchissez à tout ce qui s’est passé entre ce que l’on a établi et ce que l’on a réussi.

Désormais, les mannequins ne doivent plus être aussi maigres. Il y en a même certains qui ont des particularités comme une dépigmentation de la peau.

Ces quelques exemples peuvent nous soutenir et nous réconforter dans notre démarche vers un chemin différent. En effet, être soi-même est tellement précieux.

Lorsque j’ai réalisé que j’avais peur de me retrouver seul, j’ai compris que c’était parce que je n’avais pas confiance en moi. J’avais peur du rejet et besoin de l’approbation des autres.

Avoir une meilleure compréhension de soi

Dès que j’ai appris à mieux me connaître, ma peur a disparu. J’ai réalisé que je n’avais besoin de personne en réalité. Être obligé de faire quelque chose ou choisir de le faire est totalement différent.

Désormais, si je sors avec mes amis, je le fais par choix et non par obligation. C’est également le cas lorsque je participe à un événement, je ne le fais plus par peur de la solitude.

Je peux choisir de sortir ou de rencontrer mes amis. Je peux choisir d’assister à un certain événement, mais je ne suis plus obligé de le faire pour ne pas me sentir seul.

Avez-vous déjà vécu cette situation ? Avez-vous peur de vous retrouver seul ?

Vous avez probablement déjà réussi à vous sentir bien en étant seul avec vous-même. Ainsi vous savez combien cela vous permet d’avoir de meilleures relations et d’agir par rapport à vos sentiments et plus par obligation.

4.4
16