Passer du temps dans la nature a des avantages pour la santé, et cette habitude vous aidera à en récolter des bénéfices positifs.

Passer du temps dans la nature
Image crédit : Depositphotos

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours passé beaucoup de temps dans la nature, à admirer mon environnement et à m’extasier de la beauté de ce qui m’entoure. Lorsque je me retrouve assis au milieu des arbres et de la nature, cela m’apaise et me réconforte après une longue journée de travail.

Depuis plusieurs décennies, des études montrent comment se reconnecter à la nature nous rend plus généreux et en meilleure santé. En 2017, Florence Williams a analysé et résumé une grande partie de ces recherches dans son livre,  » The Nature Fix: Why Nature Makes Us Happier, Healthier and More Creative .

Il existe bien sûr d’autres livres qui expliquent que passer du temps dans la nature nous apporte de nombreux bienfaits. Cela augmente la concentration, réduit le stress et la tension artérielle et procure beaucoup d’autres effets positifs. 

Comment trouver l’endroit où s’assoir

Il existe une pratique qui consiste à s’asseoir dans la nature, les adeptes de cette pratique le font pour en savoir plus sur le monde qui les entoure. Il y a trois choses à prendre en compte pour déterminer un bon lieu:

1. Il doit se trouver près de chez vous 

Passer du temps dans la nature
Image crédit : Depositphotos

Pas plus de cinq minutes à pied de votre maison. Vous pouvez le faire dans votre jardin.

Plus l’endroit se trouvera loin de chez vous, plus il vous faudra de temps pour vous y rendre, donc vous aurez tendance à y aller moins souvent.

2. Vous devez pouvoir observer des animaux.

En général, dans la plupart des lieux nous pouvons observer quelques animaux, comme des moineaux, des écureuils, ou des mésanges. Cela vous aidera à prendre conscience que vous faites partie d’un écosystème plus vaste.

3. Le lieu doit être sûr.

Asseyez-vous dans un lieu isolé si possible pour pouvoir rester tranquille sans aucune distraction extérieure. Mais dans cette solitude, vous devez vous sentir en sécurité. Faites attention à la zone autour de vous, et si vous ne vous sentez pas totalement en sécurité, choisissez un lieu différent.

Passer du temps dans la nature
Image crédit : Depositphotos

Que faire lorsque vous êtes assis

Éteignez votre téléphone. Éteignez-le totalement pour éviter d’avoir envie de vérifier l’heure, de faire une recherche en ligne, de répondre à un message, de prendre une photo, ou d’aller sur les réseaux sociaux.

Écrivez des notes ou dessinez des choses qui éveillent votre curiosité. C’est une chose merveilleuse de simplement s’asseoir et d’absorber ce qui vous entoure, mais vous pouvez aussi vous occuper. 

Apportez un cahier et notez vos observations , comme la façon dont les oiseaux se comportent, la forme d’une feuille, les nouveaux bourgeons qui émergent sur les arbres, la lumière qui se reflète à ce moment-là. Notez tout ce qui vous vient à l’esprit concernant la nature qui vous entoure . Ensuite, vous pourrez utiliser ces détails pour rechercher plus d’informations en rentrant chez vous.

Passer du temps dans la nature
Image crédit : Depositphotos

Mettez vos sens en éveil. 

Écoutez activement les sons qui vous entourent. Prenez quelques respirations profondes et remarquez ce que vous ressentez. Cela vous aidera à prendre davantage conscience de la nature sauvage qui vous entoure.

Restez au moins 15 minutes.

 Puisque le lieu devrait se trouver à moins de cinq minutes de votre domicile, vous devriez pouvoir consacrer au moins 15 minutes à cet endroit. Vous serez surpris de voir à quelle vitesse le temps défile et à quel point vous pouvez être détendu en seulement 15 minutes. 

Vous pourrez mettre un certain temps avant de trouver le bon endroit et prendre l’habitude de vous y rendre régulièrement. Mais une fois l’habitude prise, vous commencerez à remarquer tous les bienfaits que cela vous procure à la fois physiquement et mentalement.

Antoine Mercier

Comme de nombreuses personnes, cela fait des années que j’essaie de limiter mon empreinte carbone en triant mes déchets, en empruntant le plus possible les transports en commun et en limitant au maximum le plastique. C’est un bon début, mais je pense que tout ceci n’est pas suffisant car nous ne réglerons pas le problème en nous contentant de faire cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *