bébés dorment avec leur mère

Le 25 octobre 2018. Image crédit :depositphotos.com

Un pédiatre recommande que les bébés dorment avec leur mère jusqu’à leurs 3 ans

Un pédiatre affirme que les nouveau-nés devraient dormir avec leur mère jusqu’à trois ans au moins.

Selon ce pédiatre, le cœur des bébés est soumis à plus de stress s’ils dorment seuls, ce qui va à l’encontre des avertissements de santé.

Il affirme qu’en dormant sur la poitrine de leur mère, ils obtiennent un meilleur repos qu’en dormant dans leur lit pour la nuit.

La recommandation vient du Dr Nils Bergman, pédiatre à l’Université du Cap, en Afrique du Sud, qui a découvert que la mère avait plus de mal à créer des liens avec son enfant lorsqu’elle le laissait dormir seul.

Le développement cérébral peut aussi être perturbé par une séparation la nuit, ce qui peut provoquer des problèmes comportementaux plus tard dans la vie, d’après certaines recherches.

Mais laisser un nouveau-né dormir dans le lit de sa mère va à l’encontre des avertissements antérieurs sur le sujet controversé, qui invitait les parents à laisser l’enfant dormir dans son propre lit la nuit.

Cela fait suite à des années d’inquiétude grandissante concernant les décès de bébés en Grande-Bretagne et le risque qu’une mère puisse blesser ou étouffer son enfant quand il dort.

Une étude sur la mort subite des nourrissons au Royaume-Uni a indiqué que près des deux tiers des décès inexpliqués avaient lieu dans le lit des parents.

Bien que la Fondation Nationale pour la Naissance soit en faveur des nouveau-nés qui dorment dans le lit de leurs parents, la Fondation pour l’étude de la mortalité infantile n’a toujours pas adopté de directives strictes.

On dit que le lieu le plus sûr pour un bébé est de dormir dans un lit dans la chambre de ses parents, mais pas dans le même lit qu’eux.

Le Dr Bergman a néanmoins insisté sur le fait que la présence de la mère n’était pas à l’origine de la mort des bébés.

« Lorsque les bébés s’étouffent et meurent, ce n’est pas parce que leur mère est présente », a-t-il indiqué au Daily Mail.

« C’est à cause de différents facteurs: vapeurs toxiques, cigarettes, alcool, gros oreillers et jouets dangereux. »

Le Dr Bergman, créateur du mouvement «Kangaroo Mother Care», revendiquant les avantages du contact peau contre peau entre une mère et son nouveau-né, a examiné les habitudes de sommeil de 16 nourrissons.

Il a découvert que le cœur des bébés était trois fois plus stressé lorsqu’ils dormaient dans leur lit plutôt que contre la poitrine de leur mère.

Seuls six bébés du groupe de recherche étaient calmes en dormant seuls la nuit.

L’étude a aussi découvert une perturbation du cycle de sommeil du cerveau, indispensable à son développement, chez les bébés qui dorment dans leur propre lit.

Le Dr Bergman a averti qu’un manque de sommeil à ce stade pouvait entraîner des problèmes comportementaux chez l’enfant plus tard.

Il a affirmé que la perturbation du sommeil et le stress au cœur pouvaient provoquer des difficultés dans la création de liens.

Le fait que l’enfant dorme avec ses parents a été la norme tout au long de l’histoire de l’humanité, et le reste encore dans de nombreuses cultures. L’idée typiquement occidentale qu’il est nécessaire d’obtenir de l’enfant qu’il dorme le plus jeune possible seul dans une pièce séparée pourrait expliquer, tout au moins en partie, la fréquence des « troubles du sommeil  » dont se plaignent les parents de ces pays, cette exigence étant inadaptée aux capacités d’adaptation de l’enfant.

Dans de nombreuses cultures, l’enfant dort avec sa mère aussi longtemps qu’il est allaité (jusqu’à 3, 4 … ans). Je ne sais pas si c’est toujours le cas actuellement, mais pendant longtemps, au Japon, les enfants dormaient avec leurs parents juqu’au moment où ils entraient dans l’adolescence (dixit le mari japonais d’une mère que j’ai connu il y a un certain nombre d’années, qui ne supportait pas que leur bébé dorme seul comme le souhaitait sa femme ; cette dernière retrouvait tous les matins son mari endormi avec le bébé dans les bras, sur le matelas qu’elle avait mis dans la chambre du bébé pour pouvoir l’allaiter allongée pendant la nuit…).

Source : ://www.telegraph.co.uk

Notez cet article