Voici pourquoi cette personne a décidé de ne plus s’attacher

ne plus s'attacher
Voici pourquoi cette personne a décidé de ne plus s’attacher

Le 15 Octobre 2017. Image crédit : Pixabay

Voici pourquoi cette personne a décidé de ne plus s’attacher

Par Lucie Meyer

Ce texte est valable pour les hommes et les femmes.

Cette personne ne s’attache pas parce qu’elle a simplement appris que l’attachement est la racine de tout mal.

Elle s’accroche à des choses qu’elle devrait laisser tomber.

Elle poursuit des gens qui ne sont pas bien pour elle. Elle poursuit des choses qui ne lui sont probablement pas faites pour elles. Cela obscurcit sa logique et son jugement par crainte plutôt que par conviction.

Cette personne ne s’attache pas parce qu’elle a appris qu’elle ne devait pas tout garder. Qu’il y a des bénédictions à laisser aller et libérer tout ce qui la retient. Elle sait que plus elle est attachée à quelque chose et a peur de la perdre, plus elle la repoussera parce qu’elle se concentrera seulement sur le fait de recevoir plutôt que donner.

Voici pourquoi cette personne a décidé de ne plus s’attacher :

Cette personne ne s’attache pas parce qu’elle sait que les gens finissent par partir. Ils ne veulent pas toujours dire ce qu’ils pensent. Ils ne tiennent pas toujours leurs promesses. Ils ne reviennent pas toujours. Ils ne l’aimeront pas toujours et même s’ils le font, l’amour ne sera parfois pas suffisant pour entretenir une relation. Elle sait que s’attacher trop tôt se terminera toujours par une déception. Elle sait que les gens changent d’avis du jour au lendemain.

Cette personne ne s’attache plus parce qu’elle en a assez des gens qui s’éloignent, des gens qui changent d’avis, qui partent, qui ne savent pas ce qu’ils veulent ou ce qu’ils cherchent.

Cette personne ne s’attache plus parce qu’elle a réalisé que l’attachement unilatéral fait mal. L’attachement unilatéral lui apporte toujours la douleur. À cause de l’attachement unilatéral, elle s’aime un peu moins et oublie sa propre valeur. Elle a réalisé que lorsqu’elle s’attache, elle se perd et elle a juré de ne plus jamais se perdre.

Cette personne ne s’attache plus parce qu’elle apprend à lâcher prise, elle apprend à aller de l’avant. Elle apprend que son cœur n’a pas toujours raison et que l’attraction peut l’aveugler. Elle apprend lentement à se détacher de tout ce qui l’amène à se remettre en question elle ou son amour.

Cette personne ne s’attache pas mais elle sait toujours aimer. Elle accepte finalement que ce ne sont pas les mêmes. Elle finit par apprendre que si vous aimez vraiment quelqu’un, peut-être que le libérer est l’ expression ultime de l’amour. Le laisser être ce qu’il veut vraiment être ou être avec le partenaire qu’il a toujours voulu.

Elle finit par apprendre que si elle veut être avec quelqu’un, ils auront une sorte d’attachement l’un envers l’autre par défaut, comme un aimant, sans que personne ne pousse ou tire, sans que personne ne se détache et sans avoir besoin de se contrôler.

Cette personne ne s’attache plus parce qu’elle apprend finalement que tout est temporaire et que le but de l’amour est peut-être simplement de l’apprécier pendant qu’il dure au lieu d’essayer de s’y accrocher pour toujours.

Après Voici pourquoi cette personne a décidé de ne plus s’attacher :

8 commentaires à propos de “Voici pourquoi cette personne a décidé de ne plus s’attacher

  1. bonjour je comprend cela car je le pratique depuis un certain temps 2 ans ^^ sa demande du travail sur soi et un certain recul aussi car marre aussi de ne pas savoir sur qu elle pied danser avec eux ou elle ,( alors que nous savons se que nous voulons et ressentons )alors que eux meme ne le savent pas on suit leur rythme en croyant en quelque chose de fabuleux que l on nous fait miroiter style voyage , avenir sympas , etc ….. ou pire mariage raté et promesse non tenus, alors que le moment venue fut un moment autre que la chose dite ^^ aussi nommer plus exactement MOMENT CATASTROPHIQUE MEMORABLE 🙂 . voila mon dicton preferer depuis vaut mieux etre seule que mal accompagner ^^ .

    • Si l’on considère que la vie est sans nul doute mouvement,il faut alors considérer celle ci comme un grand vide sans repères dans la réalité puisque que cette ‘réalité’ est mouvante,elle est différente de la veille surement différente de demain forcement.
      Celle ci est une toile vierge ou nous disposons nos couleurs selon nos états d’âme du moment
      Nous humains, voulons être rassurés, alors nous créons des rêves que nous voudrions éternels,si l’on accepte la mouvance de tous les éléments,ils faut alors comprendre que nous en faisons partie inéluctablement
      Acceptons ce vide,cette peur pour les maitriser et VIVONS chaque instants d »amour ou de peine sans penser que tout est acquis, rêver cela est utopique a mon humble avis.

  2. HO….. Tellement vrai ! Je crois que dans un avenir rapproché… Je serais un adepte de cette pensé de vie…. Nous sommes maitres de nous mêmes … Et parfois nos attentes nous perdent ! Ou pire encore, notre confiances en nos moyens , perturbes nos décisions. Genre….. ( je suis capables de …. ) GO GO même si notre tête nous dit non…. parfois notre cœur nous dit oui …. Le Maudit chien sale ! ( sarcasmes )

      • La Vie Universelle – Vimala Thakar
        Je ne suis ni homme ni femme, je suis la vie respirant en eux,
        Je ne suis ni matière ni esprit mais la vie pulsant dans les deux,
        Je ne suis ni naissance ni mort, je suis la vie vivant en elles,
        Je ne suis ni vérité ni erreur, mais la vie derrière les deux,
        Je ne suis ni lumière ni ombre, je suis la vie dansant en elles,
        Je ne suis ni temps ni espace, mais la vie jouant avec eux,
        Je suis ici, là, partout, je suis la vie de l’univers.

  3. Super sympa les 10 premières lignes, à tel point que j’écris que je me suis reconnu.

    La suite à partir du texte en gras, un peu moins intéressant mais je note une chose.

    Les gens changent d’avis constamment et que tout est éphémère, c’est une réalité que je vois tout les jours et trop souvent.

    Les gens attendent un leadeur, qu’on prenne des décisions pour eux, qu’on soit l’investigateur de leur vie pour qu’ils aillent enfin confiance.

    Sinon, ce que j’ai vu, c’est qu’il n’y a rien qui se fait.

    Et les gens abandonnent vite.

    Moi je suis persévérant (au début) mais à force de tomber sur des gens indécis, ça me soule et du coup, je commence gentiment à être intransigeant.

    Marre de voir que tout se répète depuis le début, que j’essaye de changer les gens ou moi-même, la masse de population qui a décidé de suivre les mêmes voix est immuable.

    Les gens sont les mêmes et resteront les mêmes, ils ne changeront que lorsqu’ils seront forcés de changer.
    C’est que quand on est un danger ou qu’on a pas le choix, qu’on réagit rapidement comme un instinct de survie.

  4. De nos jours,n’importe qui s’improvise (sans aucune compétence) comme conférencier,gourou,«coach de vie» etc…comme ayant «découvert» (enfin…!!!) la pensée magique dans tel ou tel domaine,etc…. La psycho-pop stupide adaptée à toutes les sauces. Malheureusement,cela fait des adeptes qui y gâchent leur vie. Belles phrases toutes faites,beaux proverbes insignifiants,etc… Le «Oui,je le veux» est très vrai pour un conjoint et ne veut rien dire pour le conjoint malhonnête(qui,évidemment et d’une façon foncièrement méchante) le cache à l’autre avant le mariage ou l’engagement amoureux,d’où les divorces et les séparations. La solution est de ne plus s’attacher? Non,pas du tout. Pas pour moi. Parce qu’il y a encore des personnes honnêtes avec lesquelles il vaut vraiment la peine(et l’immense joie ) de s’engager. Parce que l’honnêteté peut fort bien être réciproque. Et rien qu’à cause de cela,ça vaut la joie de s’attacher à une si belle personne.

  5. Je suis entièrement d’accord avec Gabriel,
    Quelle est cette vérité sur le non attachement ? D’ailleurs le texte n’est même pas signé, belle preuve d’engagement dans cette conviction …. l’auteur est il d’ailleurs vraiment convaincu ? ou bien tente t’il de trouver un leitmotiv qu’il ne tiendra plus au prochain coup de coeur.
    J’avoue m’agacer aujourd hui, auprès des gens qui prone l’amour sans attachement, mais quel leurre, quelle illusion, quelle fadaise. Pour les plus spirituels d’entre nous, nous savons le lien invisible de nos inconscients qui nous lie tous… qui nous lie ? ne parle t’on pas d’attachement ? le lien attache non ?
    Je vais vous dire… parfois même l’attachement nait avant même l’amour … alors soyons sérieux, ce n’est pas parce qu’il n y a pas d’attachement que l’amour durera plus longtemps… oh non bien au contraire, s’il n y a pas d’attachement, il n y aura pas le désir de dépasser les obstacles qui s’érigent devant une relation, et au moindre grain de sable dans les rouages, on prend la tangente.
    Le non attachement ou la négation de l’amour.
    Pour moi une relation sans attache, est un banal plan Q, qui donne bonne conscience à ceux qui n’assument leur peur de l’engagement, leur peur d’aimer et prendre le risque de souffrir, leur peur de décevoir et d’être déçue.
    Une histoire d’amour sans attachement n’est pas une histoire d’amour, c’est de l’égoîsme pur et dur, et dans egoîsme il y a l’ego… soignez vos egos et vous pourrez aimer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*