planter 10 arbres
Rivière aux Philippines. Image crédit Depositphotos

Climat: adoption d’un projet de loi obligeant les étudiants à planter 10 arbres avant d’obtenir leur diplôme

Entre 1990 et 2005, les Philippines ont perdu 32,3% de leur couverture forestière  . L’abattage illégal a toujours été un problème énorme pour le pays, mais la Chambre des représentants des Philippines a proposé une nouvelle façon de traiter le problème: un projet de loi qui oblige les étudiants à planter 10 arbres chacun avant d’avoir leur diplôme.

Le projet de loi 8728, ou loi sur l’héritage pour l’environnement, a été proposé par deux représentants, Gary Alejano et Strike Revilla. Le projet de loi doit maintenant être soumis au Sénat pour approbation.

« Cette initiative, si elle est correctement mise en œuvre, assurera la plantation d’au moins 175 millions d’arbres chaque année. En une génération, pas moins de 525 milliards d’arbres pourront être plantés dans le cadre de cette initiative », a expliqué Alejano dans la note explicative du projet de loi., selon CNN Philippines . 

« Même avec un taux de survie de seulement 10%, cela signifierait que 525 millions d’arbres supplémentaires seraient disponibles pour que les jeunes puissent en profiter, lorsqu’ils assumeront les rôles de leaders à l’avenir. »

Depuis 2015, nous avons constaté une légère augmentation de la superficie forestière aux Philippines, grâce aux initiatives du gouvernement et à un renforcement de l’application de la loi visant à lutter contre l’exploitation forestière illégale à grande échelle dans le pays.

Selon l’évaluation des ressources forestières mondiales  réalisée par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, rien qu’en 2012, 221 763 hectares de forêts ont été plantés aux Philippines.

Le nouveau projet de loi exige que tous les élèves du primaire, du secondaire et du collège plantent au moins 10 arbres avant d’obtenir leur diplôme. On ignore si cela signifie qu’un diplômé de l’enseignement supérieur sera obligé de planter 30 arbres, ou seulement 10 tout au long de sa scolarité.

Un certain nombre d’agences gouvernementales s’occuperont de la création de pépinières, de la production de plants et de la préparation des sites, explique CNN Philippines .

Ce n’est pas la première fois qu’une telle idée est proposée par le gouvernement des Philippines. En 2012 , un projet de loi au Sénat a également été déposé dans le but de rendre obligatoire la plantation d’arbres, d’une manière très similaire à celle du nouveau projet de loi.  

Bien que ces efforts individuels soient bons, il est important de noter que c’est surtout réglementer les industries qui polluent ou qui abattent des arbres qui est l’un des meilleurs moyens de s’attaquer à ces problèmes.

De plus, bien que planter de nouveaux arbres soit toujours une entreprise bénéfique, les forêts anciennes ont plus de valeur en termes de biodiversité et une fonction écologique plus importante, telles que la capacité des arbres plus anciens à retenir plus de carbone que les arbres plus jeunes.

Et, bien que les Philippines fassent un pas en avant pour s’attaquer à leur problème forestier, il y a encore beaucoup de chemin à faire.

Par exemple, des prévisions montrent que 3 millions d’hectares de forêts australiennes risquent de disparaître d’ici 2030 , et plus tôt cette année, des parcs nationaux américains ont été dévastés. Au Brésil, Indonésie, RDC… il y a eu la destruction de 12 millions d’hectares de forêts tropicales en 2018.

Planter des millions d’arbres de plus est certainement une chose à laquelle tous les pays devraient songer pour atténuer certains des dégâts déjà causés par la déforestation. Mais il est également essentiel de sauver les forêts que nous avons déjà.

Lire aussi : Un couple passe 20 ans à planter une forêt entière et les animaux sont revenus

Notez cet article