Picardie

Confronté à un problème récurrent de dépôts d’ordures sauvages, le maire a recours à une méthode radicale: il ramène les déchets chez leur propriétaire, une fois identifié.

Un maire de Picardie pratique le « retour à l’envoyeur » pour ceux qui abandonnent leurs déchets dans la nature !

 

Christophe Dietrich, le maire de Laigneville, dans l’Oise, a fait le buzz en mettant en place la pratique du « retour à l’envoyeur » pour empêcher les gens de salir la commune, et la nature environnante, avec l’abandon des déchets sauvages.

Christophe Dietrich a fait une vidéo dans laquelle il fait part de sa déception, car certaines personnes n’ont toujours pas compris ce qu’il essaye de faire depuis deux ans.

« Cela fait deux ans aujourd’hui que nous luttons contre les dépôts sauvages de déchets dans la nature. Grâce aux méthodes que nous avons mises en place, nous avons réussi à faire baisser d’environ 90% ce genre de déchets. Malheureusement, il semblerait que certains n’aient pas encore compris… » déplore-t-il.

Depuis plus d’un an, il a ainsi mis en place le principe du « retour à l’envoyeur ». Sur la vidéo, il montre un tas d’ordure laissé en bordure de bois, que son équipe récupère. Grâce au témoignage d’un habitant de Laigneville, qui a pris le fautif en photo, ils ont réussi à retrouver l’adresse du pollueur en question.

« Si vous observez quelqu’un, en train de déverser ses déchets ou ses immondices, sur le bord de nos chemins ou dans nos champs… prévenez la mairie ou la gendarmerie. Il appartient à nous tous de préserver notre environnement et nous sommes responsables de la propreté de notre ville et de notre nature » écrit-il sur le compte Facebook de Laigneville.

La vidéo, postée sur les réseaux sociaux, a fait le buzz. Le phénomène n’est pas nouveau et le maire avait déjà fait savoir son ras le bol.

Regardez la vidéo ci-dessous :

Forcément, cette méthode ne plaît pas à tout le monde mais Christophe Dietrich admet, dans un commentaire sur YouTube, que « les plaintes déposées avec preuves à l’appui ont été classées sans suite par la justice. ». Il a donc décidé de faire justice lui-même !
Par exemple, des habitants ont exprimé leur mécontentement lors d’une opération similaire qui avait bloqué l’entrée du parking d’un immeuble de six appartements… Si cette méthode fait des mécontents, elle a au moins le mérite d’ouvrir le débat parmi les habitants, sur le respect de la nature.

Source Picardie, un maire pratique le « retour à l’envoyeur : www.courrier-picard.fr